arjel

Vendredi 26 octobre 2018 – AUBRION DU GERS, l’attraction du Grand Prix de la Toussaint, à Mons

Une fois n’est pas coutume, le quinté de ce vendredi 26 octobre 2018, se disputera hors de nos frontières, et plus précisément sur l’hippodrome de Mons (R-1), en Belgique avec le Grand Prix de la Toussaint (6e course), épreuve dans laquelle le champion AUBRION DU GERS s’annonce difficile à devancer…

Cela dit, le programme proposé en nocturne à Vincennes (R-6) vaudra également le détour. Lauréat des éditions 2015 et 2016 du Prix Louis Cauchois (3e course) et deuxième l’an dernier, Philippe Allaire pourrait bien soigner ses statistiques dans ce Gr.III. Il pourra en effet compter sur les invaincus GRANON VEDAQUAIS et GOTLAND. Ces deux-là auront surtout à craindre l’estimé GENERAL DU PARC, battu de peu par le précédent cité, le 9 octobre sur le tracé proposé. A suivre également CROSSFIRE, invaincu en huit sorties cette année sous la selle, et FELICIANO, platonique lauréat du Prix Albert Viel (Gr.I), cette année, et récent vainqueur aux Sables d’Olonne, preuve de sa bonne forme.

Le Quinté du jour

AUBRION DU GERS a pris part à quatorze quintés depuis le début de sa carrière. Résultat : Il y compte déjà douze succès. Un score que le protégé de Jean-Michel Bazire devrait améliorer dans le Grand Prix de le Toussaint, vendredi à Mons.

Gagnants

3 AUBRION DU GERS : C’est un crack. Lauréat du Grand Prix de Wallonie (Gr.I), cet été sur ce tracé, il devrait ici signer une 11e victoire consécutive.

Conseil de jeu : 20e G/P

Spéculatifs

5 VALKO JENILAT : Il n’a plus à faire ses preuves en pareille société. Aligné pieds nus, et bien situé derrière l’autostart, il mérite crédit.

7 BILLIE DE MONTFORT : Elle vient de renouer avec une victoire qui la fuyait depuis plus de trois ans. Troisième de cette course l’an dernier, elle tentera de faire aussi bien cette année.

8 ANNA MIX : Elle est confirmée à ce niveau, et a remporté cette course en 2016 avant de s’y classer 4e l’an dernier. On garde.

Impasses

9 VOICI FAVEROL : Il vient d’échouer en société moins huppée. On élimine.

11 TOCKEUR D’OCQUE : Il affronte des trotteurs bien meilleurs que lui. Impasse conseillée.

16 QUICERATI : Agé de 14-ans, il n’aura pas la tâche aisée face à ses cadets. Énorme outsider.

Les paris Quinté du jour

QuatrioBase : 3. Champ total : 5-7-8
Duo 43-5-7-8

Le chiffre du jour

66%

CROSSFIRE (404 – R-6 à Vincennes)

Il afiche dix succès en quinze sorties au trot monté (66% de réussite), dont huit obtenus en autant de sorties depuis le début de l’année. Une confirmation est attendue dans le Prix Ariadne.

L’info du jour

GOTLAND (307 – R-6 à Vincennes)

Ses deux prestations publiques se sont soldées par autant de probants succès. La passe de trois est envisagée dans le Prix Louis Cauchois.

FELICIANO (710 – R-6 à Vincennes)

Il a fourni le platonique lauréat du Prix Albert Viel (Gr.I), courant juin à Vincennes, et vient de prouver sa bonne forme en s’imposant facilement aux Sables d’Olonne. Gare à lui dans le Prix Gisella (Gr.III).

Le Pro du jour

ESTOLA (511) fait partie des douze candidates au Prix Pierre Van Troyen (Gr.III), vendredi à Vincennes (R-6). Son entraîneur Emmanuel Ruault nous en parle :

Emmanuel, que pouvez-vous nous dire sur les dernières prestations de votre protégée ?

A Laval (le 12 octobre), elle était en phase de préparation. Cela dit, elle a bien conclu ce jour-là tout en étant respectée par son driver. Et, vendredi dernier, à Vincennes, elle s’est longtemps retrouvée enfermée avant de très bien finir, en dedans. Avec un meilleur déroulement de course, elle aurait terminé plus près.

Quelles seront ses principaux atouts ?

C’est une pouliche de qualité. N’oubliez pas qu’elle a gagné un Gr.II, à Enghien, au mois d’avril. On est dans le timing dans sa préparation. Elle est proche de son meilleur niveau. Elle n’a pas été marquée par sa course de la semaine dernière. C’est un bon engagement pour elle puisqu’elle n’aura pas les juments européennes sur sa route, contrairement à sa dernière sortie. Aussi, je la pense capable de finir parmi les trois premières, en espérant qu’elle sera plus heureuse que la dernière fois…