arjel

Samedi 28 juillet 2018 – EARL SIMON veut annexer Milan !

La réunion de ce samedi 28 juillet 2018 à Enghien (R-1) est digne d’intérêt avec notamment deux épreuves estampillées Gr.III, à l’affiche : Les Prix Dominique Savary (3e course) et de Milan (4e course). Dans le premier cité, le quinté du jour, le 6-ans COQUIN BEBE, efficace sur les parcours réduits, et sa cadette DELIA DU POMMEREUX, double lauréate sur le tracé proposé, méritent crédit.

Trente minutes plus tard, dans le Prix de Milan, EARL SIMON devrait confirmer son récent succès acquis sur cet anneau, même s’il lui faudra redouter BROADWELL, lequel vient de s’imposer en 1’12 »9 sur le parcours qui nous intéresse. De quoi nous promettre une belle empoignade…

Au Mans (R-4), BLOODY DES RIOULTS (1ere course), irréprochable depuis plusieurs semaines, et DORIAN DE BEAUM (7e course), lequel s’élance avec la confiance de notre pro du jour, Pascal Monthulé, feront l’objet de nombreuses attentions.

Le Quinté du jour

Il ne faut pas s’y tromper ! L’épreuve retenue pour le quinté et ses dérivés, ce samedi à Enghien, rassemble des trotteurs de qualité. Le Prix Dominique Savary a en effet réuni des trotteurs, ayant, pour la majorité d’entre eux, dépassé la barre des 500.000 euros de gains. A commencer par notre favori COQUIN BEBE, au mieux, et confirmé avec ce mode de départ autostart…

Gagnants

2 COQUIN BEBE : Il a gagné Gr.I, à l’âge de 3-ans, s’est également classé 3e du Critérium des 5-ans, l’an dernier. En outre, six des huit succès qui figurent à son palmarès ont été acquis avec ce mode de départ lancé. Notre préféré.

Conseil de jeu : 15e G/P

6 DELIA DU POMMEREUX : Troisième du Critérium Continental (Gr.I), cet hiver à Vincennes, elle a signé deux victoires de Groupe cette année, et affiche deux succès en trois tentatives sur le tracé proposé. Obligé d’y croire !

Conseil de jeu : 15e P

Spéculatifs

1 VENOSC DU MINEL : Il collectionne les bons résultats depuis plusieurs semaines. S’il n’est pas victime de son n° piège derrière la voiture, il devrait logiquement répéter.

3 TONY GIO : Dauphin du doué Cleangame, pas plus tard que samedi dernier sur cette piste, il ne devrait pas manquer cet engagement favorable au plafond des gains.

Impasses

4 ALIENOR DE GODREL : Elle n’a désormais plus de marge de manœuvre dans les tournois de ce genre.

9 BE MINE DE HOUELLE : Si elle vient de prouver sa forme en s’imposant sous la selle, en Suède, sa tâche s’annonce difficile pour son retour au sulky. A fortiori avec ce n°9, en seconde ligne, derrière la voiture.

Les paris Quinté du jour

QuintéBases : 2-6-1-3. Champ réduit : 5-8-13-7
Couplé1-2-3-6

Le chiffre du jour

73%

EARL SIMON (407 – R-1 à Enghien)

Ce poulain estimé et préservé affiche huit succès en onze courses courues (soit 73% de réussite). En outre, il est invaincu en deux sorties sur cet anneau d’Enghien.

L’info du jour

FABULOUS WOOD (209 – R-1 à Enghien)

Ce 3-ans prometteur a remporté quatre de ses six courses courues, la dernière en date ayant été acquise en début de mois sur le tracé proposé. Première chance.

BLOODY DES RIOULTS (R-4 au Mans)

Ce cheval maniable reste sur une encourageante série de cinq podiums consécutifs et évoluera de nouveau pieds nus pour cet engagement intéressant face à ses aînés. Une base.

Le Pro du jour

Pascal Monthulé présente DORIAN DE BEAUM (710) samedi au Mans (R-4). Rencontre.

Pascal, que pouvez-vous nous dire sur les dernières sorties de votre pensionnaire ?

Le cheval était en retard de gains en début d’année. Il a signé deux succès au mois de mars. Ensuite, au Croisé-Laroche, cela s’est mal passé, il avait mal voyagé et la piste était en mauvais état. J’ai donc levé le pied avec lui au mois d’avril. Comme c’est un cheval assez important, j’en ai profité pour lui prodiguer des soins. Fin mai, à Cholet, le cheval n’était pas à 100%. La fois suivante, à Caen, son jeune jockey l’a monté de manière un peu trop offensive. Le cheval a payé cette débauche d’énergie pour finir. Et la dernière fois à Saint-Malo, il a répondu à mes attentes en s’imposant facilement. Le chrono était bon. Le cheval est resté bien au boulot. Je n’ai pas regardé l’opposition mais je juge le mien capable de répéter. Il faudra juste que son jockey patiente avec lui. Je vais lui demander d’attendre, dans l’idéal, la dernière ligne droite pour passer à l’offensive. Je compte de nouveau sur mon cheval… »