arjel

Réunions du Vendredi 7 juin 2019 – FAUVE DE FELLIERE sort ses griffes à Nantes

Nouveau quinté en nocturne, à Vincennes (R-1), en ce vendredi 7 juin 2019, avec le Prix Titania (3e course), compétition qui s’offre uniquement aux juments d’âge. Au cours de cette réunion, plusieurs 3-ans de qualité se mesureront dans le Prix de Gien (Gr.III  – 5e course). Irréprochable depuis ses débuts, et restant sur trois plaisants succès, GOOD BOY LIGNERIES s’essaye en pareille société avec de légitimes ambitions. Il constitue un rival sérieux pour ARAMIS BAR, GALACTIC ou encore GET HAPPY, lesquels viennent de former, dans cet ordre, le trio gagnant du Prix de Faulquemont, un Gr.III, de même acabit, sans oublier GAMIN DES PERDRIX, qui était assuré d’une place sur le podium au moment de sa faute dans la phase finale de l’épreuve précitée.

A Caen (R-2), il conviendra de suivre avec intérêt l’Ecurie Victoria Dreams, notamment avec FLECHE DU YUCCA (5e course), laquelle brigue une quatrième victoire consécutive, et avec DUC D’IDEE (7e course), un 6-ans en retard de gains.

A Nantes (R-5), le 4-ans FAUVE DE FELLIERE est incontournable dans le Prix Unity 4 Ride.  (4e course)

Le Quinté du jour

Quatorze juments et 6-ans et au-dessus s’affrontent dans le Prix Titania, quinté de ce vendredi, à Vincennes. Au programme : Le parcours des 2.850m Grande Piste, celui-là même sur lequel DASCALIA et DIVA DU GRANIT viennent de former le couplé gagnant du Iapetus, le 21 mai.

Gagnants

4 DIVA DU GRANIT : Lors de ses douze derniers parcours, elle a enregistré neuf podiums, dont deux victoires. Récente 2e d’une épreuve de même acabit, de surcroît sur ce tracé, elle ne devrait pas être loin de la vérité.

Conseil de jeu : 10e G/P

6 DASCALIA : Sa dernière sortie publique s’est soldée par un succès sur le tracé proposé, le 21 mai, où elle dominait notamment la précédente nommée. En outre, il possède le meilleur chrono du peloton sur ce parcours. Première chance.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

10 CRESCENDIS : Elle collectionne les bons résultats depuis plusieurs semaines. La preuve : Elle a signé neuf podiums lors de ses onze dernières sorties. Une confirmation est ici attendue.

13 DIMMIDISIA : Elle a prouvé qu’il fallait compter avec elle à ce niveau. Elle fait face à un bon engagement et évoluera ici pieds nus contrairement à sa dernière sortie à Marseille-Borély. On garde.

Impasses

2 AZELIE DE NEUVY : Elle manque de références à Vincennes et semble s’attaquer à plus fort qu’elle. Sans nous.

11 CELINIA DU PONT : Elle est désormais plus recommandable au trot monté. Impasse tentante.

Les paris Quinté du jour

Quinté4-6-10-13-5-9-8-12
Duo 44-6-10

Le chiffre du jour

100%

FAUVE DE FELLIERE (410 – R-5 à Nantes)

En six courses courues, il n’est jamais sorti des trois premiers, affichant même quatre succès. En outre, il n’a pas connu la défaite en deux sorties sur l’anneau nantais. Une évidence !

L’info du jour

GOOD BOY LIGNERIES (504 – R-1 à Vincennes)

Seulement devancé par l’invaincu et bien né Gold Eagle, en débutant, courant février à Saint-Brieuc, il a depuis signé trois séduisants succès, le dernier en date ayant été obtenu le 14 mai sur le tracé qu’il va retrouver dans le Prix de Gien. Il s’essaye ici au niveau Gr.III avec la ferme intention de poursuivre sa série victorieuse.

DUC D’IDEE (706 – R-2 à Caen)

Ayant peu couru, ce 6-ans a remporté six de ses douze prestations publiques. Venant de s’imposer avec de la marge à Meslay-du-Maine, il semble en mesure de combler une nouvelle partie des son retard de gains dans le Prix de Moyon.

Le Pro du jour

FISTON DE LA GARE (604) sera au départ du Prix Istria, vendredi, à Vincennes (R-1).  Son entraîneur Stéphane Prioul  livre ses impressions

Stéphane, quel regard portez-vous sur le début d’année votre protégé ?

Le cheval a été volontairement arrêté cet automne. Il a repris le travail cet hiver. Il a effectué sa course de rentrée à Pont-Château. Il s’est bien comporté ce jour-là, finissant bien. D’autant que ce n’est pas un excellent gaucher. Ce n’est pas un grand vireur mais c’est surtout un droitier. Ensuite, à Bordeaux, il a compromis ses chances suite à un mauvais départ. Il a tracé une bonne fin de course mais s’est retrouvé trop loin pour espérer un meilleur résultat. Courant mars, à Pont-Chateau, il devait composer avec un rendement de distance. Florian a été contraint de le rapprocher, le nez au vent, dans la ligne opposée. Le cheval n’a pas démérité, terminant correctement 4e. Physiquement, il était à son meilleur niveau lors de son succès du mois d’avril à Enghien. .Ce jour-là, il m’a bien plu, d’autant qu’il s’agissait de ses débuts sous la selle.

Qu’en attendez-vous, vendredi ?

Un bon résultat. Le cheval est bien. D’ailleurs, sa dernière course à Meslay-du-Maine avait surtout pour but de le préparer en vue de cet objectif, sous la selle.  S’il ne concède pas trop de terrain dans la phase initiale, il devrait se mettre en évidence. Une place est dans ses cordes.