arjel

Réunions du Vendredi 6 mars 2020 – Jean-Paul Marmion, à suivre sur différents tableaux…

La réunion support d’événement initialement prévue à Saint-Cloud, ce vendredi 6 mars 2020, a été transférée sur l’hippodrome de Deauville (R-1), et ce compte tenu des conditions climatiques très humides. L’indice pénétrométrique était en effet supérieur à 8, en début de semaine, sur l’hippodrome du Val d’Or. Plusieurs épreuves attirent l’attention dans cette réunion délocalisée.

Dans la Prix Altipan (2course), après le forfait de Kourkan, lauréat de cette Listed-race, en 2017, lequel, aurait, sans conteste, préféré évoluer sur une piste bien assouplie, les 4-ans NATURE’S COLOR, qui a conclu son année 2019 sur deux plaisants succès, et GWENDOLA, laquelle compté dejà deux podiums à ce niveau, peuvent dominer leurs aînés, dont CARLTON CHOICE, en condition physique avancée comme en témoignent ses derniers parcours sur la P.S.F de Cagnes-sur-Mer.

Dans l’épreuve suivante, le Prix Rose de Mai (3e course), une explication est attendue -dans l’ordre du programme, entre BEBEAUTIFUL, irréprochable depuis ses débuts et invaincue en deux sorties cet hiver sur la P.S.F de Cagnes-sur-Mer, DILALA, laquelle a également dévoilé de la qualité, cet hiver sur la Côte d’Azur, la rentrante TAMAHERE, 3e de Listed, courant octobre à Bordeaux, et la Britannique MERRYWEATHER, qui n’a pas connu la défaite en trois prestations, sur le sable, outre-Manche.

A suivre également, en ce jeudi, l’écurie de Jean-Paul Marmion. Ce dernier aura en effet de bonnes chances à défendre. Tout d’abord à Cordemais (R-3), où il pourra compter sur FANFAN DU LUPIN (4e course), récent vainqueur sous la selle, à Nantes, sur GIANINA BELLA (6e course), invaincue en trois courses courues, et sur FIDELIO BELLO (7e course), lequel vient de prouver sa bonne forme à Vincennes.

Sur un autre anneau, celui d’Enghien (R-1), sa protégée CHACHA DE GONTIER ne surprendrait pas en remportant le Prix de Mimizan (1ere course).

Le Quinté du jour

Le Prix Dunette, quinté de ce vendredi, à Deauville, s’offre uniquement aux juments de 4-ans et au-dessus. En dépit de son top-weight, FICELLE DU HOULEY a les moyens de mettre tout le monde d’accord.

Gagnants

1 FICELLE DU HOULEY : Elle a déjà eu l’occasion de s’illustrer à ce niveau, s’étant notamment classée 2e d’un quinté cagnois, sur le sable, le mois dernier. Elle a les moyens de rendre victorieusement le poids à ses quinze rivaux du jour.

Conseil de jeu : 15e P

9 NOBLESSE D’ARGENT : Elle collectionne les podiums depuis plusieurs mois. Confirmée dans les handicaps, et sur le sable, et de surcroît sur cette piste, elle s’annonce redoutable.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

5 ROUSSE : Elle est en forme. Elle est performante sur le sable. En outre, elle a hérité d’un bon numéro dans les stalles et son entourage s’attache les services de Christophe Soumillon. On garde.

3 TILDA : Certes, elle effectue une course de rentrée et débute dans les handicaps. Or, sa régularité et le sérieux de son entraînement inclinent à la méfiance.

Impasses

16 PASS THE STARS : Elle a échoué pour son unique sortie dans un quinté. En outre, elle est plus confirmée sur des distances plus longues. Sans nous.

Les paris Quinté du jour

Quinté1-9-5-3-4-7-15-14
Couplé1-3-5-9

Le chiffre du jour

100%

MOUDIR (401 – R-1 à Deauville)

Ce 4-ans compte cinq podiums, dont trois succès, en autant sorties à réclamer. Confirmé sur le sable, il devrait confirmer dans le Prix de Magny-en-Vexin.

L’info du jour

FANFAN DU LUPIN (409 – R-3 à Cordemais)

Il vient de signer un succès autoritaire, récemment, sous la selle, à Nantes. Rien ne s’oppose à une confirmation de sa part dans le Prix de la Ville de Saint-Etienne-de-Montluc.

CHACHA DE GONTIER (110 – R-4 à Enghien)

Elle n’a jamais conclu plus loin que 4e en huit sorties au trot monté, y comptant même quatre succès. Au mieux et présentée pieds nus, elle ne devrait pas décevoir dans le Prix de Mimizan.

Le Pro du jour

Valentin Coligny aura deux partants, vendredi, à Cordemais (R-3). Rencontre.

Valentin, pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel ?

J’ai travaillé chez Jean-Claude Hallais, pour mon apprentissage, puis dans les écuries de Emmanuel Ruault, Gaetan Ligeron, Franck Anne, pendant deux ans, et également chez Pierre-Yves Lemoine.  Je suis installé depuis 5-ans et j’ai moins d’une dizaine de chevaux à courir.

Vendredi, vous débutez la réunion avec FAN DE VINCENNES (717). Votre avis ?

Il a signé trois succès consécutifs cet hiver. Et, la dernière fois, à Toulouse, il a fait la faute car la piste était ferme et il avait mal aux pieds. Il est sensible à ce niveau. Nous avons fait des soins après cette course. Vendredi, il doit rendre la distance. En outre, il ne pourra être déferré des postérieurs. Il aura des fers légers « derrière ». On va donc patienter et lui demander de faire la dernière ligne droite. Mieux vaux donc le retenir pour les places. Il aura de meilleurs engagements, et d’autres objectifs, ultérieurement.

Vous êtes sans doute plus confiant avec BAHIA DE LA BASLE (807) ?

Oui. En effet. La jument est au top. Elle a d’ailleurs signé deux succès depuis le début de l’année. Et, lors de son avant-dernière sortie, à Graignes, sa partenaire a manqué son départ. La juments sait démarrer vite. Elle est capable d’aller devant et d’attendre. Elle va corde à gauche comme à droite. Elle est complète. A mon avis, sa place est sur le podium. Je me déplace surtout pour elle. Je redoute surtout Coffee d’Ostal (811).