arjel

Réunions du Vendredi 5 octobre 2018 – DREAMBREAKER, un faiseur de rêves…

L’événement de ce vendredi 5 octobre 2018, à Vincennes (R-1), honore la mémoire de Charley Mills, l’homme qui sut dompter, dans les années 50, la douée mais irritable Gélinotte, allant même jusqu’à lui installer des haut-parleurs sur sa piste afin de la familiariser avec le bruit des hippodromes. L’un et l’autre au mieux, BALFOUR et COPERNIC DE PLAY semblent se détacher au départ de cette épreuve de bonne facture. Trente-cinq minutes plus tôt, dans le Prix Atropos (1ere course), le prometteur DREAMBREAKER sera revu avec un vif intérêt. Impressionnant d’aisance et de facilité lors de son derniers succès, ce pensionnaire de Jean-Michel Bazire trouve en effet l’occasion de combler une nouvelle partie de son évident retard de gains.

A Rouen-Mauquenchy (R-6), dans l’épreuve d’ouverture, le Prix Timoko (1ere course), un match est attendu entre CONCERTO COINTERIE, qui a signé neuf podiums, dont six succès, lors de ses dix derniers parcours, et BARON DAIDOU, lequel brigue une cinquième victoire consécutive.

Quant à notre pro du jour, Didier Dauverné, il escompte une confirmation de son protégé, à Vincennes (R-1).

Le Quinté du jour

Comptant déjà trois quintés à son actif, et ce en autant de participations, BALFOUR semble en mesure de s’en adjuger un quatrième, ce vendredi soir, à Vincennes.

Gagnants

3 BALFOUR : Il affiche sept succès en neuf sorties sur notre sol, dont trois enregistrés dans des quintés. Présenté pieds nus, et capable d’animer la course, il devrait logiquement répéter.

Conseil de jeu : 15e G/P

6 COPERNIC DE PLAY : Il est lui aussi confirmé dans les événements, y comptant trois succès et deux places en cinq tentatives. Au mieux, il s’annonce redoutable.

Conseil de jeu : 20e P

Spéculatifs

7 LOVER FACE : Ce 10-ans affiche un succès et huit places en 18 quintés courus, et reste sur deux encourageantes places de 2e en semblable société. Obligé d’y croire !

9 TRIPOLINI V.P. : Il a devancé Lover Face, courant juin, à l’occasion de sa 2e place obtenue dans le quinté Prix Eudora. Rien ne s’oppose à une confirmation.

Impasses

2 SHART ATTACK : Ses deux sorties du mois dernier n’inclinent guère à l’optimisme. On écarte.

11 BEST BUISSONAY : Il reste sur deux disqualifications et sa forme est douteuse. Tâche compliquée.

Les paris Quinté du jour

QuintéBases : 3-6-7-9. Champ réduit : 5-12-8-14-1
Couplé3-6-7-9

Le chiffre du jour

78%

BALFOUR (203 – R-1 à Vincennes)

En neuf sorties dans l’Hexagone, il a enregistré sept succès, soit près de 78% de réussite. En outre, il reste sur une série de trois victoires consécutives.

L’info du jour

DREAMBREAKER (105 – R-1 à Vincennes)

Son succès désinvolte, du 20 septembre, à Vincennes, témoigne de son évident retard de gains. Il faudra être fort pour le devancer…

BARON DAIDOU (114 – R-6 à Rouen-Mauquenchy)

Il compte seize succès en 31 courses courues. D’autre part, il a signé dix podiums, dont huit succès, en onze sorties depuis le début de l’année. Une confirmation est attendue dans le Prix Timoko.

Le Pro du jour

Didier Dauverné présente DJIBOUTIEN (507), vendredi à Vincennes (R-1). Rencontre.

Votre protégé reste sur trois succès. Quel est votre sentiment, Didier ?

Le cheval effectue en effet une très belle saison. Il a déjà gagné six courses depuis le début de l’année. Il aurait également signé un autre succès, courant mai, à Paray-le-Monial. Or, il n’avait pas été rapide au départ ce jour-là et devait rendre la distance. Ce qui relevait sa performance. Il s’est depuis imposé à Royan et Niort. Il ne m’a jamais déçu cette année. A noter d’ailleurs que lors de sa disqualification, fin juin à Enghien, le cheval avait été fortement gêné à la sortie du premier tournant.

Le jugez-vous capable de confirmer ?

Oui. Il s’agit d’un cheval sympa, qui donne toujours son maximum. Il ne manque pas de vitesse et possède également de la tenue. Je préfère quand son jockey lui masque l’effort car il a tendance à trop en faire lorsqu’il est devant. Je lui vois une bonne chance même s’il faudra sans doute redouter les 4-ans.