arjel

Réunions du Vendredi 25 décembre 2020 – Cagnes-sur-Mer. BERJOU retrouve son terrain de jeu favori

Les épreuves les plus richement dotées de la réunion programmée à ParisVincennes (R-1) en ce vendredi 25 décembre 2020 se situent en début de journée. Dans le Prix Une de Mai (Gr.II-1ere course), ITALIENNE devrait confirmer sa dernière victoire, celle obtenue dans le Prix Vourasie, le 5 décembre. IDYLLE A VIE, I WANNA BE QUEEN et INFINITY KALOUMA, ses dauphines, ce jour-là, tenteront de l’inquiéter davantage.

Dans la rencontre suivante, le Prix Sans Dire Oui (Gr.III – 2e course), FREEMAN DE HOUELLE, récent lauréat du Prix de Seiches-sur-le-Loir, sur le tracé proposé, celui des 2.850m Grand Piste, devrait logiquement répéter. Il convient de lui opposer sa contemporaine FLICKA DE BLARY, confirmée à ce niveau de compétition, et efficace déferrée des quatre pieds.

A Cagnes-sur-Mer (R-3), dans l’épreuve d’ouverture, le Prix Cyborg (1ere course), MARGARET’S LEGACY devrait logiquement confirmer sa victoire acquise sur cet anneau azuréen, à l’occasion de ses débuts dans la discipline. Dans le Prix du Comté de Nice (5e course), BERJOU ne devrait pas décevoir. Retrouvant la piste de ses exploits, ce pensionnaire de David Windrif peut conserver son titre dans cette Listed-race. RASANGO, 2e de cette course en 2018, et ACHOUR, 3e de la précédente édition, peuvent compléter le podium.

Le Quinté du jour

Triplement représenté dans le Prix de Saint-Aubin-les-Elbeuf, quinté de ce vendredi, à Vincennes, Jean-Michel Bazire devrait faire main basse sur cette compétition.

Gagnants

6 GANAY DE BANVILLE : Ses quatre dernières sorties publiques ont été couronnées de succès et vient de s’imposer sur le tracé proposé. Le cheval à battre !

Conseil de jeu : 15e G-P

Spéculatifs

4 GLORIA BERRY : Elle reste sur une série de bons résultats. Elle est bien située derrière les ailes de l’autostart et elle sera pieds nus. On garde.

5 FIRELLO : Il a mieux conclu que ne l’indique son dernier classement brut. En outre, il est efficace sur la Grande Piste de Vincennes. Belle chance.

3 FESTIF CHARMANT : Il collectionne les places depuis plusieurs semaines. Il peut en signer une nouvelle dans cette compétition.

Impasses

13 FAITHFUL : Il n’a pas été revu depuis le début du mois d’octobre et restera ferré. Sans nous.

Les paris Quinté du jour

QuintéBase : 6. Champ réduit : 4-5-3-8-11-7-9
Couplé3-4-5-6

Le chiffre du jour

75%

BERJOU (501 – R-3 à Cagnes-sur-Mer)

Il s’est produit à sept reprises à Cagnes-sur-Mer, y ayant gagné en plat, en haies et sur le steeple-chase. Il compte d’ailleurs trois succès en quatre sorties sur les gros obstacles cagnois (soit du 75% de réussite). Il ne faudrait pas être surpris de le voir conserver son titre dans le Prix du Comté de Nice.

L’info du jour

ITALIENNE (113 – R-1 à Vincennes)

Elle est irréprochable depuis ses débuts en compétition et vient de s’adjuger le Prix Vourasie devant six de ses rivales du jour. Dès lors, elle s’annonce redoutable dans le Prix Une de Mai.

MARGARET’S LEGACY (102 – R-3 à Cagnes-sur-Mer)

Ce 3-ans s’est imposé avec la manière pour ses débuts sur les obstacles, le 4 décembre sur cette piste cagnoise. Une confirmation est attendue dans le Prix Cyborg.

Le Pro du jour

CONSTANTINI MAGIC (407) sera au départ du Prix du Gard, vendredi, à Vincennes. Voici les impressions de son entraîneur Ludovic Le Dréan.

Ludovic, qu’avez-vous pensé de la dernière sortie de votre protégé sur l’hippodrome du Mans ?

Cette course ne doit pas être prise au pied de la lettre. Non seulement, il a perdu du terrain sur une faute en départ mais il était également ferré et devait rendre la distance. Cette course m’a permis de le maintenir en bonne condition en vue de ce bon engagement.

Quels seront ses principaux atouts ?

C’est une belle course pour lui, où il n’aura ni les 6-ans, ni les 7-ans sur sa route. Par ailleurs, il s’adapte aux parcours de 2.100m même si je le préfère toutefois sur plus long. Il sera déferré des quatre pieds pour ce rendez-vous. Eric Raffin sera aux commandes. Le cheval est très bien. S’il n’est pas victime de son numéro en dehors derrière les ailes de l’autostart, il devrait refaire parler de lui. J’y compte. A noter qu’il pourra ensuite revenir sous la selle mais dans l’immédiat, il n’a pas de course au trot monté à son programme.