arjel

Réunions du Vendredi 22 mai 2020 – HYDRE, à retenir en….tête !

Initialement programmée sur l’hippodrome de ParisVincennes, la réunion principale de ce vendredi 22 mai se tiendra sur celui de Rouen-Mauquenchy (R-1), nouvelles mesures gouvernementales obligent. Le Quinté Prix du Crépuscule (3e course) verra le retour en piste de la très douée CHICA DE JOUDES, laquelle avait pris une séduisante 4e place dans le Grand Prix d’Amérique, apanage de Face Time Bourbon, fin janvier. Elle aura surtout à redouter son cadet DORGOS DE GUEZ, présenté pieds nus pour cette course visée.

Dans le Prix Mutus (2e course), CAMIROS DU GOUTIER s’élancera avec la confiance de notre Pro du Jour Guillaume Rivière. Le danger pour lui pourrait venir de sa cadette DIANE DE JANZE, au mieux comme en témoigne sa récente victoire, celle du 12 mai, à Vincennes.

En fin de réunion, dans le Prix Nuwa (7e course), HYDRE, laquelle collectionne les places d’honneur depuis ses débuts, trouve une belle occasion de signer la première victoire de sa jeune carrière.

A Dieppe (R-3), l’écurie de François Nicolle devrait réaliser une journée fructueuse. Ce dernier pourra notamment compter sur JE DEVIENS MOI et sur BORN TO HOLD dans le Prix Durtain (Listed-race – 3e course), mais également sur EDGEOY et HELL BOY dans le Prix Romati (Gr.III – 6e course).

Le Quinté du jour

Il ne faut pas s’y tromper, le Prix du Crépuscule, quinté de ce vendredi, a réuni plusieurs trotteurs de premier plan. En témoignent les présences des doués CHICA DE JOUDES et DORGOS DE GUEZ. 

Gagnants

1 CHICA DE JOUDES : Elle fait sans conteste partie des meilleurs chevaux d’âge sur l’échiquier national. Elle avait d’ailleurs pris la 4e place du Grand Prix d’Amérique, fin janvier. Première chance.

Conseil de jeu : 20e P

7 DORGOS DE GUEZ : Il peut se targuer d’avoir déjà remporté trois quintés et s’est classé 2e du Prix du Luxembourg (Gr.III), fin janvier. Pieds nus pour cet objectif, il devrait lutter pour la victoire.

Conseil de jeu : 15e P

Spéculatifs

3 DETROIT CASTELETS : Il a des titres à faire valoir en semblable société et apprécie les parcours de vitesse. Dès lors, la méfiance s’impose.

6 ERIDAN : Il avait fait sien le Critérium Continental (Gr.I), à l’âge de 4-ans. En outre, il est efficace sur les parcours de vitesse et sera drivé par Eric Raffin. On garde.

Impasses

5 CADUCEUS DES BAUX : Il n’a pas été revu depuis le mois de novembre. Sans nous.

8 ATOLL DANOVER : Ce trotteur de 10-ans n’aura pas une tâche aisée, ici, face à ses cadets. Impasse conseillée.

Les paris Quinté du jour

QuatrioBases : 1-7. Champ réduit : 3-6-4-10-12-11
Duo 41-3-7

Le chiffre du jour

82%

SOLDIER’S QUEEN (801 – R-3 à  Dieppe)

En onze sorties dans les courses à réclamer, il a signé neuf podiums (soit près de 82% de réussite), dont quatre succès. Un score qu’il devrait confirmer dans le Prix Le Bouif.

L’info du jour

HYDRE (712 – R-1 à Rouen-Mauquenchy)

Force est de constater qu’elle fait preuve d’une louable régularité depuis ses premiers pas publics. Elle trouve une belle occasion d’ouvrir son palmarès dans le Prix Nuwa.

EDGEOY (601 – R-3 à Dieppe)

Jugé sur sa place de 2e obtenue dans le Prix Georges Courtois (Gr.II), courant novembre à Auteuil, il ne surprendrait pas en effectuant une course de rentrée victorieuse dans le Prix Romati.

Le Pro du jour

Guillaume Rivière aligne CAMIROS DU GOUTIER (506) dans le Prix Mutus, vendredi à Rouen-Mauquenchy (R-1). Rencontre.

Guillaume, quel regard portez-vous sur la dernière sortie de votre protégé ?

Il m’a bien plu en dernier lieu, à Beaumont-de-Lomagne (ndlr, 3e, le 14/5). Il a conclu à sa place, ce jour-là, dans le sillage des bons Cap de Narmont et Era de Lavadour. Auparavant, à Agen, courant février, il était loin d’être battu pour la victoire face à Bunker du Prieuré lorsqu’il s’était donné un coup dans le dernier tournant.

Comment abordez-vous cette course ?

Avec optimisme. Il manque un peu de vitesse mais il est dur. Il ne sait pas aller vite sur 200 mètres mais on peut le lancer de loin. J’aurais préféré le courir à Vincennes, avec la montée, mais il va s’adapter. Il sera déferré des quatre pieds pour l’occasion. Il l’avait été dans sa jeunesse mais cela n’allait pas. Il a changé depuis. Il tourne aussi bien corde à gauche qu’à droite. L’engagement est intéressant. Le cheval est en forme. J’espère une course rythmée. Cela dit, s’il n’y a pas de train, il est capable d’aller devant durant le dernier kilomètre. Vous l’aurez compris, on effectue six heures de route avec des ambitions.