arjel

Réunions du Vendredi 22 février 2019 – TIFOSA comptera de logiques….partisans

D’un point de vue purement sportif, la réunion de ce vendredi 22 février 2019, à Vincennes (R-1) est loin d’être la plus attractive de l’année. Cela dit, COCKTAIL DESBOIS et CAP LIGNERIE, lesquels viennent de former le couplé gagnant d’une épreuve de même acabit, à Vincennes, font partie des choix prioritaires du quinté Prix de Saint-Pierre-la-Cour (1ere course). Dans la course suivante, le Prix Nicephore (2e course), EVRESTO s’élance avec la confiance de notre pro du jour, Richard Joly. Quant aux non-cardiaques, ils s’intéresseront à la candidature de FELINE DU CITRUS (5e course), en retard de gains mais jamais à l’abri d’une incartade.

A Chantilly (R-2), FLAMBEUR (2e course), battu de peu le jour de ses débuts, à Lyon-La Soie, et TIFOSA (6e course), confirmée sur le sable et proche de sa course, semblent en mesure de goûter aux joies d’une première victoire.

A Cagnes-sur-Mer (R-4), les compagnons d’entraînement et de couleurs CLEANGAME et BLE DU GERS (5e course), l’un et l’autre irréprochables depuis plusieurs mois, se déplacent sur l’anneau azuréen avec la ferme intention de jouer les premiers rôles. D’autant qu’ils seront l’un et l’autre pieds nus pour cet objectif.

Le Quinté du jour

Exercice de vitesse, celui des 2.100 mètres, pour les quinze trotteurs alignés dans le Prix de Saint-Pierre-la-Cour, quinté de ce vendredi, sur l’hippodrome de Vincennes. Probant lauréat récemment à Vincennes, COCKTAIL DESBOIS semble capable de remettre le couvert.

Gagnants

7 COCKTAIL DESBOIS : Il s’est imposé en patron, de bout en bout, et facilement, le 10 février à Vincennes. De nouveau pieds nus, il devrait logiquement répéter.

Conseil de jeu : 15e G/P

4 CAP LIGNERIE : Il vient de conclure 2e du Prix de Lannion, derrière le premier nommé. Bien situé derrière les ailes de l’autostart, il tentera de l’inquiéter davantage.

Conseil de jeu : 15e P

Spéculatifs

14 DOMINO DREAM : Il vient d’aligner quatre podiums consécutifs à Vincennes. En dépit de son n° en seconde ligne derrière l’autostart, il conserve une bonne carte à jouer.

12 DJANGO DES ILES : Sa dernière sortie sur le tracé qui nous intéresse s’est soldée par une place de 2e, fin décembre, et ce en 1’12 »5, soit le meilleur chrono du peloton sur ce parcours. On garde.

Impasses

5 DOSSIMO : Il reste sur des échecs et effectue une course de rentrée. Tâche ardue.

15 DJANGO DE MONGOCHY : Il a longtemps été tenu écarté de la compétition, de mai 2018 à février 2019. En outre, la sagesse ne fait pas partie de ses principales qualités. On écarte.

Les paris Quinté du jour

QuatrioBase : 7. Champ réduit : 4-14-12-9-3-2-8
Couplé4-7-12-14

Le chiffre du jour

82%

FELINE DU CITRUS (516 – R-1 à Vincennes)

En onze courses courues, elle affiche près de 82% de disqualifications (9 Dai). Or, elle s’est imposée avec de la marge récemment à Châteaubriant et évoluera pieds nus pour cet engagement de choix. De quoi séduire les non-cardiaques !

L’info du jour

EVRESTO (213 R-1 à Vincennes)

Il est invaincu en deux sorties sous la selle, reste sur un succès sur le tracé proposé, et évoluera pieds nus pour cet engagement favorable. Autant d’atouts qui plaident en sa faveur dans le Prix Nicephore.

TIFOSA (R-2 à Chantilly)

Cette pensionnaire de Pia Brandt a terminé l’année 2018 sur deux places de 2e, dont une acquise sur le tracé cantilien qui nous intéresse. Aussi, elle ne surprendrait pas en ouvrant son palmarès dans le Prix de la Haute Pommeraye.

Le Pro du jour

EVRESTO (213) partira appuyé au betting dans le Prix Nicephore, vendredi à Vincennes. Son entraîneur Richard Joly nous en parle…

Force est d’imaginer que votre protégé vous a fait plaisir, dernièrement à Vincennes, Richard ?

Effectivement. Le cheval vient de gagner, sur le tracé qu’il retrouvera vendredi. Il est désormais invaincu en deux sorties au trot monté. Il est arrivé à l’écurie l’an dernier, au printemps, après une prestation dans une course à réclamer, mais, à la maison, il m’a toujours montré des moyens. Il lui fallait les répéter l’après-midi en course. J’avais déjà pensé l’aligner sous la selle l’été dernier mais il avait encore besoin de prendre la force. J’ai donc préféré patienter. Il mesure 1.73m et ne sait pas encore bien ou mettre ses jambes au sulky. Il est plus à l’aise au trot monté, mais à terme, il sera efficace dans les deux disciplines. En outre, il reste assez lourd et ne sait pas encore accélérer sèchement. Courant décembre, à Nantes, il aurait d’ailleurs pris une 3e-4e place, s’il n’avait pas essuyé deux foulées de galop après le poteau à damiers. A noter également qu’au monté, il est beaucoup plus facile à démarrer. Par ailleurs, j’étais beaucoup plus en sécurité la dernière fois à Vincennes, que lors de son précédent succès, à Nantes.

Quels seront ses atouts, vendredi ?

Comme il est relativement lourd, le cheval a tendance à perdre pas mal de poids après ses courses, mais à l’exercice, il me semble être resté très bien. Pour tout vous avouer, je l’ai pesé à la maison et il est à son poids de forme. Il est taillé pour réussir sur la Grande Piste de Vincennes. Vu son modèle, il lui faut en effet de grands anneaux. Il sera de nouveau pieds nus. L’engagement est intéressant. Il retrouve plusieurs adversaires qu’il vient de dominer. En outre, je me suis attaché les services de Emeline Desmingneux, laquelle ne manque pas de sang-froid. Cela reste une course pour apprentis avec les aléas que cela comporte mais je compte de nouveau sur lui. Je pars confiant ! Ensuite, j’envisage de le présenter au sulky car je ne lui ai pas trouvé d’engagements sur de grandes pistes.