arjel

Réunions du Vendredi 21 février 2020 – ENFANTIN n’est pas là pour s’amuser…

Christian Bigeon semble être l’un des hommes à suivre au cours de la réunion de ce vendredi 21 février 2020, sur l’hippodrome de Paris-Vincennes (R-1).

Si le professionnel mayennais est bien représenté avec ENFANTIN dans le quinté Prix de Saint-Pierre-La-Cour (1ere course), il pourra également compter sur le prometteur GENIAL HAUFOR, lequel trouve une belle occasion de renouer avec le succès dans le Prix de l’Authie (5e course), sans oublier son autre pensionnaire GUAPO MARBOULA (2e course), qui possède l’un des meilleurs chronos du peloton sur le tracé proposé, et le 5-ans FLASH HAUFOR (6e course), lequel a constamment été victime de l’emprise du peloton, le 11 février, sur le tracé proposé, celui des 2.850 mètres de la Grande Piste. Mieux vaut donc le racheter !

A Cagnes-sur-Mer (R-4), il conviendra de suivre en confiance l’écurie de Louis Baudron, notamment avec EL VILLAGIO dans le Prix de Puget-Theniers (1ere course), et avec FOR LOVE, qui trouve une belle occasion de refaire parler de lui dans le Prix de Bordeaux (2e course).

Le Quinté du jour

Irréprochable depuis le lancement du meeting d’hiver, ENFANTIN devrait logiquement confirmer ses bons résultats dans le Prix de Saint-Pierre-la-Cour, quinté de ce vendredi, à Vincennes. Il aura notre préférence…

Gagnants

2 ENFANTIN : Il n’a cessé de ses mettre en évidence cet hiver à Vincennes et s’est imposé sur le tracé proposé, au mois de novembre. Dès lors, il fait partie des bonnes chances de cette course.

Conseil de jeu : 15e G-P

3 EL GRECO BELLO : Il retrouve le tracé sur lequel il s’est imposé, le 25 décembre. Bien situé derrière les ailes de l’autostart, il mérite crédit.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

6 DOMINGO D’ELA : Il reste sur trois succès, les deux derniers en date ayant été obtenus à Vincennes, sur la Grande Piste. Difficile d’aller contre.

12 ELORIUS DE GUEZ : Il vaut mieux que ne l’indiquent ses derniers classements bruts. En dépit de son numéro 12 en deuxième ligne derrière l’autostart, il peut accompagner les précédents nommés.

Impasses

1 DEUXIEME SOUFFLE : Il s’est surtout produit au niveau inférieur, celui des réclamers, cet hiver. Cela se complique sérieusement pour lui dans ce lot. On écarte.

11 CYRUS D’ALCI : Il n’a pas été revu depuis le mois de décembre. Pour une autre fois…

Les paris Quinté du jour

QuatrioBase : 2. Champ réduit : 3-6-12-16-10-8-13
Couplé2-3-6-12

Le chiffre du jour

1’16 »3

GUAPO MARBOULA (210 – R-1 à Vincennes)

En cinq sorties sous la selle, il a enregistré deux succès et autant de places de 4e. En outre, il possède en 1’16 »3, la meilleure réduction kilométrique sur le tracé proposé, celui des 2.700m Grande Piste. Attention à lui dans le Prix du Tarn.

L’info du jour

GENIAL HAUFOR (505 – R-1 à Vincennes)

Il affiche cinq podiums, dont trois succès, en sept courses courues. En outre, il s’est imposé avec la manière, fin novembre, et ce après avoir été retardé par une faute au départ. Présenté déferré des quatre pieds pour la première fois de sa carrière, il ne devrait pas être loin de la vérité dans le Prix de l’Authie.

EL VILLAGIO (105 – R-4 à Cagnes-sur-Mer)

Ce 6-ans compte deux succès et une place de 3e en quatre tentatives sur ce parcours cagnois. Probant lauréat sur le tracé proposé, le 8 février, il devrait répéter dans le Prix de Puget-Theniers.

Le Pro du jour

GLADY CEHERE (302) sera en piste vendredi à Vincennes (R-1). Voici les impressions de son entraîneur Vincent Raimbault :

Vincent, quel regard portez-vous sur la dernière sortie de votre protégée ?

En début de mois, à Vincennes, elle est bien partie et s’est retrouvée en tête de course par la force des choses. Son driver pensait trouver un dos. Hélas, la pouliche s’est montrée trop brillante devant et a logiquement faibli pour finir.

A t’elle des défauts ?

Oui. Elle reste fantasque. Il faut encore la canaliser et lui apprendre son métier. Il faut surtout gérer son mental.

Quels seront ses principaux atouts, vendredi ?

Elle ne manque pas de moyens. Selon moi, elle est du même niveau que mon autre pensionnaire Gazelle de Retz qui a presque le double de ses gains. Vendredi, il faudra faire « light » au départ, la détendre en début de course. Cela dit, Matthieu Abrivard la connaît. La pouliche a de la tenue. Elle devrait bien finir et peut briguer un accessit.