arjel

Réunions du Vendredi 2 août 2019 – La passe de trois pour GIRELLO ?

Nouvelle réunion en nocturne à Cabourg (R-1), en ce vendredi 2  août 2019. Si les quintéistes auront à plancher sur le Prix des Tournesols (3e course), un peu plus tôt au cours de cette réunion normande, il conviendra de faire confiance à DJANGO DU BOCAGE dans le Prix du Conseil Départemental du Calvados (1ere course). Au mieux, bon droitier, et efficace pieds nus, il ne devrait pas être loin de la vérité. D’autant que son entourage s’attache les services d’une pilote redoutable à Cabourg, à savoir Yoann Lebourgeois. Dans le Prix des Lys (4e course), FAST AND TONIC, irréprochable depuis qu’il évolue pieds nus et FLY DU QUENNE, à créditer du meilleur chrono du peloton sur ce parcours, devraient s’expliquer pour la victoire.

A La Rochelle – Châtelaillon (R-4), Jean-Michel Bazire se déplace uniquement pour driver son pensionnaire GIRELLO. Poulain doué, ce dernier devrait logiquement enregistrer une troisième victoire consécutive dans le Prix du Pmu « Café de la Gare » de Saujon.

Le Quinté du jour

Certes, EQUIANO n’est pas un modèle de sagesse et n’est pas à conseiller aux cardiaques. Or, ce trotteur de qualité à sans conteste les moyens de s’adjuger le Prix des Tournesols, quinté de ce vendredi, en nocturne, à Cabourg.

Gagnants

14 EQUIANO : Sa musique parle pour lui. Il affiche en effet neuf podiums et autant de disqualifications, en dix-huit sorties publiques. Sage, il peut mettre tout le monde d’accord.

Conseil de jeu : 10e G-P

16 ELAN DU ROCHER : Il était compétitif pour une place au moment de sa faute dans le dernier tournant, récemment à Enghien. Mieux vaut donc le racheter.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

11 ETINCELLE DE RHEVE : Jument rapide, bien située au premier échelon, adepte de la course en avant, elle peut les emmener loin, a fortiori avec Yoann Lebourgeois aux commandes…

5 EDEN FLIGNY : Son récent succès sur ce tracé atteste de son bon degré de forme. Une confirmation est ici attendue…

Impasses

9 EMYLITA : Sa course de rentrée après 21 mois d’absence a été discrète. Nul doute qu’elle a besoin de courir…

10 ECLAT AIULNOIS : Ses récentes sorties ne plaident guère en sa faveur. Sans nous.

Les paris Quinté du jour

Quinté14-16-11-5-15-7-8-2
Couplé5-11-14-16

Le chiffre du jour

1’14 »4

FLY DU QUENNE (410 – R-1 à Cabourg)

Il retrouve le tracé de son dernier succès, celui acquis début juillet. En outre, il possède, en 1’14 »4, le meilleur chrono du peloton sur ce parcours des 2.750 mètres. Attention à lui dans le Prix des Lis.

L’info du jour

DJANGO DU BOCAGE (110 – R- 1 à Cabourg)

Il compte deux succès en cinq sur cette piste- Il est efficace pieds nus et vient de prouver sa bonne  condition physique à Amiens. Première chance.

GIRELLO (103 – R-4 à la Rochelle)

Ce 3-ans entraîné et drivé par Jean-Michel Bazire reste sur deux plaisants succès. La passe de trois est ici envisageable et envisagée.

Le Pro du jour

Basé non loin de Cabourg, Alexandre de Jésus est un habitué de cet anneau normand. Il nous parle de ses trois partants .

Alexandre, comment abordez-vous cette réunion ?

ELGAR (302) n’est pas dénué de moyens. Je pensais qu’il allait gagner sa course plus rapidement. Or, il nous a fait faux-bond.  Il a donc fallu le castrer. Dans sa souche maternelle, il est de la famille d’Arlington Dream. Il n’était pas des plus simples et surtout pas précoce. Il a progressé.  Il se calme. Il n’avait encore jamais gagné. Il a comblé cette lacune récemment à Cabourg, sous la selle. C’était une victoire méritée car il avait auparavant pris de bonnes places à Amiens et à Caen. Et, début juillet, aux Andelys, aux dires de Yoann Lebourgeois, il n’aurait pas été loin de la vérité sans sa faute. Le cheval est resté bien. Il a de la tenue. Il est capable d’aller devant. A mon avis, il peut les emmener loin. Je ne serais pas surpris de le voir à l’arrivée du quinté. GO AWAY (607) est un ancien représentant de l’écurie Victoria Dreams. Il a montré des moyens de province. Il est arrivé récemment à l’écurie. Hélas, pour ses débuts sous mon entraînement, il a fait la faute dans la ligne opposée, à Enghien. A priori, il avait encore des ressources mais je n’ai pas été en mesure de le juger. J’ai besoin de le revoir. Cela dit, je le pense capable de pleinement se racheter. Quant à GENTLEMAN D’ALESA (612), il a souvent été disqualifié mais il n’est pas compliqué. Il reste juste bébé et a besoin d’apprendre son métier.  Il faut qu’il se façonne. Je l’estime. Il avait été bien qualifié, en 1’17 ». A noter qu’il est plus à l’aise corde à droite. Il a de l’avenir mais nous prenons notre temps avec lui. Il sait démarrer vite et peut aller devant si nécessaire. Une place est dans ses cordes.