arjel

Réunions du Vendredi 19 février 2021 – IVOIRE PRESTANCE, une invincibilité à préserver

L’hippodrome de Cagnes-sur-Mer (R-1) sera la théâtre de la réunion principale de ce vendredi 19 février 2021. Dans l’épreuve d’ouverture, le Prix André Rouzaud (1re course), l’estimé IVOIRE PRESTANCE se présente avec la ferme intention de signer une troisième victoire consécutive et ainsi préserver son invincibilité. Sauf incident, il devrait dicter sa loi, tant ses deux premières sorties publiques, de surcroît sur cet  anneau cagnois, ont été convaincantes. INGRID TURGOT, qui a été par deux fois sa dauphine cet hiver, tout en s’imposant fin décembre, semble la plus indiquée pour s’emparer de la 2e place, même si IT’S EASY, laquelle a dévoilé des moyens l’an dernier et devrait afficher des progrès sur sa course de rentrée, peut également prétendre à ce classement.

Dans le Prix Scarlet Turgot (3e course), FIFTY FIVE BOND et ELZA DE SOUVIGNE, affichés aux deux premières places du Prix de la Côte d’Amour, le 13 janvier sur le tracé cagnois proposé, celui des 2.925 mètres, devraient une nouvelle fois s’expliquer pour la palme. A condition toutefois que la dernière citée ne concède par trop de terrain dans le dernier virage comme elle l’avait fait ce jour-là. D’une louable constance sous la selle, ECKMUHL JACK peut compléter le podium.

Le Quinté du jour

Sept des seize candidats au Prix Jean Boillereau, quinté de ce vendredi, à Cagnes-sur-Mer, ont pris part au Grand Prix de Vincennes, le 2 février sur le parcours proposé. Respectivement affichés 1er et 3e de cette course référence, ECUREUIL JENILOU et ELSA DE BELFONDS s’annoncent redoutables.

Gagnants

5 ECUREUIL JENILOU : Il se recommande de dix victoires en vingt sorties sur cette piste cagnoise, la dernière en date ayant été obtenue dans la course référence du 2 février. Première chance.

Conseil de jeu : 15e G-P

15 ELSA DE BELFONDS : Elle s’était adjugée le Prix de la Côté d’Azur, l’hiver dernier sur ce tracé. Jugée digne de courir le Prix de Belgique (Gr.II), courant janvier, et récente 3e du Grand Prix de Vincennes, elle devrait une nouvelle fois jouer les premier rôles.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

6 REBELLA MATTERS : Elle a collectionné les accessits dans les Groupes, cet hiver à Vincennes. Nul doute qu’elle effectue le déplacement dans le Sud du Pays avec des prétentions.

16 BULLE DE LAUMONT : Ce n’est autre que la tenante du titre. Dotée d’une redoutable pointe de vitesse finale, elle devrait terminer à l’arrivée.

Impasses

11 BRINDOR : Il n’est pas des mieux engagés. Pas facile d’y croire.

12 BLACK D’ARJEANC : Il doit rendre la distance et restera ferré. Impasse conseillée.

Les paris Quinté du jour

Quinté5-15-6-16-10-7-4-8
Duo5-6-15-16

Le chiffre du jour

1’13 »7

FIFTY FIVE BOND (310 – R-1 à Cagnes-sur-Mer)

Il retrouve le tracé sur lequel il s’est imposé le 13 janvier, et ce en 1’13 »7, soit le meilleur chrono du peloton sur le tracé proposé.

L’info du jour

IVOIRE PRESTANCE (106 – R-1 à Cagnes-sur-Mer)

Il est tenu en estime par les frères Martens. D’ailleurs, ses deux premières sorties publiques se sont soldées par autant de victoires aisées. Une confirmation est attendue dans le Prix André Rouzaud.

IVANOF (702 – R-5 à Graignes)

Il s’est certes montré rapidement fautif, en dernier lieu à Vincennes. Or, il avait auparavant signé une plaisant succès, en débutant, courant janvier à Rouen-Mauquenchy. Il devrait redorer son blason dans le Prix Jag de Bellouet.

Le Pro du jour

HELECHO (109) participera au Prix Lady d’Auvrecy, vendredi à Graignes (R-5). Voici les impressions de son entraîneur Hédi Le Bec.

Hédi, que pouvez-vous nous apprendre sur votre pensionnaire ?

Il s’agit d’un cheval spécial dans sa tête. Un jour c’est bien, l’autre c’est catastrophique. Il reste difficile à cerner. Parfois, au travail, il négocie mal les virages avant de bien tourner les jours suivants. Ce n’est pas une histoire de corde avec lui mais davantage une affaire de mental. Son dernier exercice ne m’a pas laissé une très bonne impression. En revanche, son avant-dernier boulot était très plaisant. Bref, il reste intermittent. Il lui arrive de voir « rouge ». Cela dit, il possède une vitesse de base qui sort de l’ordinaire. D’ailleurs, courant janvier, à Angers, en dépit de son n° en deuxième ligne derrière l’autostart, il s’est rapidement retrouvé en tête de course. Et, la dernière fois, il a fait la faute dans la ligne opposée. Dans l’idéal, il faut lui masquer l’effort le plus longtemps possible. S’il est bien dans sa tête, et s’il peut bénéficie d’un bon parcours, il est loin d’être hors d’affaire. Il sera drivé par Giuseppe Porzio. Il s’agit d’un driver transalpin d’une trentaine d’années qui compte près de 500 victoires en Italie. Il se pourrait qu’il s’installe comme entraîneur particulier, prochainement en France. C’est également un ami du propriétaire, raison pour laquelle il est dans le sulky.