arjel

Réunions du Vendredi 19 avril 2019 – Série en cours pour ELIE DE BEAUFOUR…

Nouvelle nocturne et quinté à Vincennes (R-1) en ce vendredi 19 avril 2019. Si CHICA DE JOUDES aura à coeur de se racheter dans le Prix Alathéia (3e course), son cadet ELIE DE BEAUFOUR sera, quant à lui, en piste avec la ferme intention de confirmer ses derniers succès. Invaincu en deux sorties sur le tracé proposé, celui des 2.100 mètres, départ lancé, le protégé de Jean-Michel Bazire s’annonce une nouvelle fois difficile à déloger dans le Prix Astérope (2e course).

Un peu plus tard dans la soirée, dans le Prix Palma (6e course), les compagnes de couleurs, mais pas d’entraînement, à savoir GALAXIE DU GOUTIER et GUNILLA D’ATOUT, débutent non seulement à Vincennes, mais également corde à gauche, avec de légitimes prétentions.

Quant à notre Pro du Jour, Jérôme-Didier Marion, il nous parle de ses quatre partants alignés sur l’hippodrome du Petit Port, à Nantes (R-5).

Le Quinté du jour

Les juments CHICA DE JOUDES et DIMMIDISIA pourraient bien voler la vedettes aux mâles dans le Prix Alathéia, quinté de ce vendredi, à Vincennes.

Gagnants

14 CHICA DE JOUDES : Elle luttait pour les premières places au moment de sa faute dans le relevé Prix Jean Riaud, récemment à Vincennes. Ayant auparavant collectionné les performances de choix, elle devrait remettre les pendules à l’heure.

Conseil de jeu : 20e G/P

8 DIMMIDISIA : Elle reste sur une convaincante série de quatre podiums consécutifs, le dernier en date ayant été obtenu dans un récent quinté disputé sur cette Grande Piste de Vincennes. Belle chance.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

7 CALOU RENARDIERE :  Il a des titres à faire valoir à ce niveau, évoluera pieds nus et fait face à un bon engagement au premier échelon de départ. De quoi lui valoir de logiques preneurs.

2 DELFINO : Il avait course gagnée au moment de sa faute pour finir, dernièrement à Lyon-La Soie. Présenté déferré des quatre pieds, nul doute qu’il revient à Vincennes avec des prétentions. Méfiance.

Impasses

3 ALPHA D’AZIF : Tenu écarté de la compétition d’août 2018 à avril 2019, il vient d’effectuer une course de rentrée discrète à Vincennes. Tâche délicate.

11 DOBERMAN : Il ne manque pas de moyens mais il évoluera ici ferré et doit rendre la distance. Ce sera sans nous.

Les paris Quinté du jour

QuatrioBase : 14. Champ réduit : 8-7-2-12-10-4
Couplé2-7-8-14

Le chiffre du jour

90%

ELIE DE BEAUFOUR (203 – R-1 à Vincennes)

Il affiche pas moins de neuf succès en dix courses courues (soit 90% de réussite). En outre, il est invaincu en deux sorties sur le tracé proposé. Sa chance saute aux yeux dans le Prix Astérope.

L’info du jour

CHICA DE JOUDES (314 – R-1 à Vincennes)

Il ne faut pas lui tenir rigueur de sa récente faute dans le récent Prix Jean Riaud (Gr.III). D’autant qu’elle avait auparavant aligné une série de convaincants podiums et succès. Bien que restant ferrée, elle a les moyens de mettre tout le monde d’accord.

GOLFEUR DES LOYAUX (206 – R-2 à Caen)

Ce 3-ans entraîné par Matthieu Abrivard s’est imposé avec de la marge, en début de mois à Angers. A l’évidence doué, il devrait logiquement répéter dans le Prix de Villers.

Le Pro du jour

Jérôme-Didier Marion sellera quatre partants, vendredi à Nantes (R-5). Rencontre.

Jérôme, vous aurez tout d’abord deux partants dans le Prix de Couffé. Votre avis ?

ALWAYS MIST (601) s’est bien comporté la dernière fois à Auteuil, même s’il a un peu fait le travail pour les autres ce jour-là, dans une course rythmée. La course est rapprochée, à huit jours, mais le cheval est resté bien. C’est un bon gaucher. Il est confirmé dans les courses à réclamer. Il apprécie, certes, le lourd mais il a déjà fait l’arrivée en bon terrain. Selon moi, c’est moins relevé que la dernière fois. A mon avis, malgré le poids, il fait partie des bonnes chances de cette épreuve. FABIANO BELLO (605) revient en haies après des sorties correctes sur le steeple. Il a déjà couru à Nantes. C’est un avantage. Je le juge compétitif pour une place.

Deux autres de vos protégés participeront au Prix Launay-Violette. Qu’en attendez-vous ?

J’ai hésité à courir BARONNE D’ANJOU (703) car le lot est bien composé. Or, ma jument est au mieux. Elle apprécie et est performante à Nantes. Elle est facile à monter et saute bien. Elle a des références en lourd mais elle se sort du bon terrain. Je redoute Darling des Bordes mais la mienne garde sa chance pour une place. EPICEA (704) n’est pas à la maison depuis longtemps mais je trouve qu’il a progressé depuis sa dernière sortie, en haies, à Nantes. Il est efficace sur le steeple-chase. La course devrait être moins rapide que la dernière fois, ce qui va l’aider. Lui aussi est compétitif pour les accessits.