arjel

Réunions du Vendredi 16 novembre 2018 – GOLDEN BRIDGE, sur le…pont !

Impressionnant d’aisance lors de son succès obtenu le mois dernier, le 25 octobre, à Cabourg, le 2-ans GOLDEN BRIDGE (6e course) sera l’une des attractions de la nocturne programmée à Vincennes (R-1), en ce vendredi 16 novembre 2018. GAMBLE RIVER et GASSMAN D’ESSA, ses dauphins ce jour-là, tenteront une nouvelle fois de compléter le podium.

A suivre également en confiance les compagnons d’entraînement ELIE DE BEAUFOUR (3e course), collectionneur de succès et bien engagé, et FOXTROT NOBLESS (4e course), invaincu en trois courses courues.

A Toulouse (R-5), l’irréprochable COULEUR FAUVE (8e course) devrait logiquement conserver son titre dans le Grand National des Anglo-Arabes à 37.5%.

Quant à notre pro du jour, Stéphane Gouyette, il évoque les chances de ses quatre partants, à Nantes (R-4)

Le Quinté du jour

Une solide délégation scandinave, emmenée par BRYSSEL et par SAHARA ONE, est au départ du Prix Mizar, quinté de ce vendredi, en nocturne à Vincennes. En dépit de leur numéro en seconde ligne derrière l’autostart, ils méritent crédit.

Gagnants

14 BRYSSEL : Il a de sérieuses références à faire valoir en Suède et a été jugé digne de courir le Grand Prix de l’U.E.T., en 2016. Après une bonne course de rentrée, il revient à Vincennes avec des légitimes ambitions.

Conseil de jeu : 10e G/P

10 SAHARA ONE : Sa récente 2e place obtenue à Reims atteste de son bon degré de forme. Confirmé sur les parcours de tenue et avec ce mode de départ, et aligné déferré, il mérite crédit.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

3 CHOOMY DELADOU : Il vient de prouver sa bonne forme à Lignières, évoluera pieds nus, a hérité d’un bon n° derrière l’autostart et sera drivé par Jean-Michel Bazire. On garde.

1 CHO OYU VEDAQUAIS : Ses trois dernières sorties publiques de sont soldées par autant de succès. Attention à son retour à Vincennes.

Impasses

9 CAPITAINE FRANCE : Longtemps tenu écarté de la compétition, il vient d’effectuer une course de rentrée discrète à Pont-Château et restera ferré. On écarte.

12 THEODOR GRIF : Il n’a pas convaincu lors de ses dernières prestations à Vincennes. Impasse conseillée.

Les paris Quinté du jour

QuatrioBase : 14. Champ réduit : 10-3-1-11-2-6-8-16
Couplé1-3-10-14

Le chiffre du jour

86%

ELIE DE BEAUFOUR (316 – R-1 à Vincennes)

Ce 4-ans a signé six succès en sept courses courues, soit près de 86% de réussite. Un score qu’il semble en mesure d’améliorer dans le Prix Circinus.

L’info du jour

GOLDEN BRIDGE (609 – R-1 à Vincennes)

Ce 2-ans entraîné par Philippe Allaire s’est imposé avec de la marge, le mois dernier à Cabourg. Il débute ici à Vincennes avec la ferme intention de répéter…

COULEUR FAUVE (801 – R-5 à Toulouse)

Elle affiche huit succès et une place de 2e en autant de courses disputées et a fourni la très facile lauréate de ce Grand National des Anglo-Arabes à 37.5% , l’an dernier. La pouliche à battre !

Le Pro du jour

Installé dans les Côtes d’Armor, veillant à la destinée d’une trentaine de galopeurs, Stéphane Gouyette sera présent vendredi à Nantes (R-4) avec quatre de ses protégés. Rencontre.

Stéphane, vous débutez la réunion avec le 4-ans ELFIR DES HAIES (101). Votre avis ?

C’est un cheval sympa, gentil. Il s’adapte a toutes les surfaces. Il a gagné P.S.F et a bien fait en terrain lourd. Il ne devrait donc pas être dérangé par l’état de piste. Il monte ici de catégorie par rapport à ses dernières sorties mais il garde son mot à dire pour les places. Sachez qu’il sera ensuite orienté sur les obstacles.

On passe à sa contemporaine TERRE DE ROIS (401)…

Elle se plait sur les obstacles. Elle reste d’ailleurs sur de bons résultats dans la discipline. Elle connaît bien et se plait sur ce tracé. Elle ne sera pas dérangée par le terrain. Je la juge en mesure de répéter vendredi. Seul bémol : Elle se présente de manière rapprochée par rapport à d’habitude. C’est ma seule inquiétude.

Un mot également sur le 9-ans DOM VALCOUR (611)

Le cheval n’a pas démérité lors de ses derniers parcours. Il est confirmé sur le steeple et à ce niveau, celui des réclamers. L’assouplissement des pistes ne sera pas un souci. D’ailleurs, quand il a gagné cet été à Ploërmel, la piste était bien arrosée. Et, la dernière fois, à Pont-Château, la distance était trop courte plus lui. Il lui faut de la distance… il n’est pas hors d’affaire pour une place.

Vous terminez avec BRETON D’AMOUR (704). Quel est votre sentiment ?

J’ai bien aimé son dernier parcours à Landivisiau. D’autant qu’il effectuait une course de rentrée ce jour-là. C’est un bon sauteur, taillé pour le steeple-chase et les gros parcours. Le profil de Nantes est fait pour lui convenir. Il a prouvé par le passé qu’il n’était pas dérangé par le terrain gras. A l’image de mes autres protégés, il est capable de rentrer aux balances.