arjel

Réunions du Vendredi 14 février 2020 – Du sur mesure pour HABANERO DE VIETTE !

Huit courses sur l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer (R-1), autant sur ceux de Chantilly (R-3), et de Graignes (R-4). Tel est le programme de ce vendredi 14 février 2020.

A Cagnes-sur-Mer, dans le Prix de Madrid (3e course), HABANERO DE VIETTE trouve une belle occasion de renouer avec la victoire. D’autant qu’il vient de prouver sa bonne forme sur cet anneau azuréen. Il semble en mesure de dominer HOOKER MANNETOT, récent 3e sur cette piste, et HAKA, lequel a ouvert son palmarès, début janvier, sur l’hippodrome de Vincennes.

Dans le Prix de Golega (7e course), BELLE AU VENT retrouve un tracé sur lequel elle affiche un bon pourcentage de réussite. Bien placée derrière les ailes de l’autostart, elle ne devrait pas décevoir. Eux aussi bien engagés et présentés déferrés des quatre pieds, CLEVER LYMM et CLICHE MESLOIS semblent les plus indiqués pour lui apporter la contestation.

A Chantilly (R-3), ZEMINDARI devrait logiquement répéter son succès acquis début janvier sur le tracé proposé, celui des 1.900 mètres, P.S.F. Il aura surtout à redouter TIME SHANAKILL, qui reste également sur une victoire et dispose d’une belle chabce théorique dans cette Classe 2.

Le Quinté du jour

Venant de dominer quatre de ses rivaux du jour à l’occasion de son succès dans le Prix Eckmul Vro, le 31 janvier, à Cagnes-sur-Mer, ANGLE OF ATTACK devrait logiquement confirmer dans le Prix Jean Boillereau, quinté de ce vendredi, sur la piste azuréenne.

Gagnants

11 ANGLE OF ATTACK : Il vient de fournir l’autoritaire du Prix Eckmul Vro, fin janvier sur ce parcours cagnois. De nouveau pieds nus, il devrait logiquement répéter.

Conseil de jeu : 15e G-P

16 BULLE DE LAUMONT : Elle est dans son jardin sur cette piste de Cagnes-sur-Mer. Au mieux et dotée d’une redoutable pointe de vitesse finale, elle fait partie des choix prioritaires de cette rencontre.

Conseil de jeu : 15e P

Spéculatifs

9 CALLIJO DELBI : Il a signé deux plaisants succès, cet hiver sur cette piste. Présenté ici pieds nus, contrairement à sa dernière sortie publique, il devrait tirer profit de cet engagement favorable au premier échelon.

6 BLACK D’ARJEANC : Jugé sur sa place de 3e obtenue dans le Prix de la Côte d’Azur, début janvier sur ce parcours, il a une belle carte à jouer, d’autant qu’il sera pieds nus cette fois.

Impasses

12 BOURBON SOMOLLI : Il collectionne les échecs. L’impasse est tentante.

15 VANDERLOV : Il n’a plus de marge de manoeuvre. Il reste ferré et doit rendre la distance. On élimine.

Les paris Quinté du jour

QuatrioBase : 11. Champ réduit : 16-9-6-4-7-13-5
Couplé6-9-11-16

Le chiffre du jour

80%

BELLE AU VENT (702 – R-1 à Cagnes-sur-Mer)

Elle compte cinq sorties sur le tracé proposé, celui des 2.700 mètres, départ lancé. Résultat : Trois succès et une place de 2e, soit 80% de réussite. Alignée pieds nus et bien située derrières les ailes de l’autostart, elle s’annonce redoutable dans le Prix de Golega.

L’info du jour

HABANARO DE VIETTE (306 – R-1 à Cagnes-sur-Mer)

En dépit d’un mauvais parcours le nez au vent, fin janvier, sur cette piste cagnoise, il a pris une plaisante 2e place. Doué, il a les moyens de s’adjuger le Prix de Madrid.

ZEMINDARI (604 – R-3 à Chantilly)

Il est confirmé sur le sable. Il reste sur un succès sur le tracé qui nous intéresse. Dès lors, il fait partie des choix prioritaires du Prix de Chauvry.

Le Pro du jour

CRACK DES AUTELS (405) sera en piste vendredi, à Graignes (R-4). Voici les impressions de son entraîneur Thomas Coulon :

Thomas, quel regard portez-vous sur les dernières sorties de votre protégé ? 

Le mois dernier, à Rouen-Mauquenchy, dans une course pour drivers amateurs, son partenaire n’a pas été  des plus inspirés. Il a perdu du terrain au départ et s’est retrouvé loin. Et, la dernière fois, à Cherbourg, cela s’est mal passé. Il pensait effectuer un relais avec un adversaire, mais, finalement, il ne se sont pas entendus. Le cheval a payé sa débauche d’énergie pour finir mais a toutefois conservé la 3e place.

Quels sont ses atouts ?

Le cheval est resté bien. Il a fait du « light » entre les deux courses. Il a également pour lui d’apprécier la piste de Graignes. Il a d’ailleurs gagné sur ce tracé au mois de décembre. J’ai préféré cette course à un autre engagement plus tard, à Enghien. Le cheval sait démarrer vite et est capable d’aller devant. Yoann Lebourgois le connaît. J’ai des raisons d’y croire. Je le pense capable de lutter pour la victoire. A noter qu’il sera muni de quatre alus pour cette course. Il évoluait déferré l’an dernier mais cette année, il n’a pas des pieds corrects en ce moment. Je préfère donc lui préserver les pieds.