arjel

Réunions du Vendredi 13 mars 2020 – EMILIANO ZAPATA, au pouvoir ?

La journée de ce vendredi 13 mars 2020 fait la part belle aux trotteurs, avec des réunions à Enghien (R-1), Rouen-Mauquenchy (R-2), et Cagnes-sur-Mer (R-4).

A Enghien, dans l’épreuve d’ouverture, le Prix de Gagny (1ere course), EMILIANO ZAPATA semble en mesure de renouer avec la victoire, d’autant qu’il s’est déjà imposé sur le tracé proposé, et qu’il sera déferré des postérieurs pour l’occasion. Son contemporain EDEN DE L’ITON, qui vient de prouver sa bonne forme, à Vincennes, a les moyens de lui donner une bonne réplique.

A Cagnes-sur-Mer (R-5), l’entraîneur Romain Derieux sera l’un des hommes à suivre. Il pourra notamment compter sur ETOILE DE LA LOGE, laquelle a tout pour plaire dans le Prix de Milan (3e course) mais également sur DREAM DE LASSERIE (5e course), qui sera déferré des quatre pieds, contrairement à ses deux dernières sorties de « remise en forme », à Vincennes. Le danger pour ce 7-ans viendra du second échelon, avec les irréprochables BULLE DE LAUMONT, la tenante du titre, et BILOOKA DU BOSCAIL, jument dure à l’effort.

Le Quinté du jour

Lauréat de la précédente édition du Prix de Pierrefitte-sur-Seine, quinté de ce vendredi, à Enghien, CANULAR tentera de conserver son titre. Pour parvenir à ses fins, il lui faudra notamment se défaire de CALOU RENARDIERE, soigneusement préparé pour cette course visée.

Gagnants

1 CALOU RENARDIERE : Il possède, en 1’12 »4, le meilleur chrono du peloton sur ce tracé. En outre, il sera déferré des quatre pieds pour ce bon engagement au plafond des gains. La course visée !

Conseil de jeu : 10e G-P

2 CANULAR : Ce hongre de 8-ans est confirmé en pareille compagnie et s’est de surcroît adjugé cette course l’an dernier. Bien situé derrière les ailes de l’autostart, il mérite crédit.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

5 DATCHA : Elle collectionne les bons résultats depuis plusieurs semaines. Récente 2e d’un quinté, à Vincennes, elle devrait répéter.

14 MONI VIKING : Ses deux derniers succès plaident en sa faveur. Seul son n°14, en seconde ligne derrière l’autostart, peut l’empêcher de confirmer.

Impasses

12 TICKET TO RIDE : Sa présence à l’arrivée constituerait ici une surprise.

13 BENURO D’AUVILLIER : Il n’a pas été revu depuis le mois de novembre. Une autre fois.

Les paris Quinté du jour

QuintéBases : 1-2. Champ réduit : 5-14-7-4-10-3
Couplé1-2-5-14

Le chiffre du jour

1’12 »4

BULLE DE LAUMONT (510 – R-5 à Cagnes-sur-Mer)

Elle est confirmée sur cette piste et vient d’ailleurs de s’imposer sur le tracé proposé, et ce en 1’12 »4, soir le meilleur chrono du peloton sur ce parcours cagnois. Elle peut conserver sa couronne dans le Grand Prix de Vincennes.

L’info du jour

EMILIANO ZAPATA (110 – R-1 à Enghien)

Il vient de courir en amélioration à Graignes. Son unique sortie sur ce tracé s’est soldée par une victoire. Il sera déferré des postérieurs pour cet engagement favorable au premier échelon. Un sérieux candidat à la victoire.

ETOILE DE LA LOGE (310 – R-5 à Cagnes-sur-Mer)

Elle vient de signer deux podiums sur ce tracé azuréen. Elle sera pieds nus et se recommande d’un chrono d’1’12 »5 sur ce parcours. Dès lors, elle a tout pour plaire dans le Prix de Milan.

Le Pro du jour

Laurent Koubiche aura deux partants, vendredi à Rouen-Mauquenchy (R-3). Il nous en parle :

Laurent, vous drivez tout d’abord FASHION TOUCH (517). Votre avis ?

La jument s’est bien comportée cet hiver, à Vincennes. Elle a conservé un bon degré de forme. Elle sera munie de petits alus mais cela ne la dérange pas. Elle a déjà fait l’arrivée de la sorte. Elle a pour elle d’être sympa et courageuse. En outre, elle sait démarrer vite. En dépit de son rendement de distance, elle devrait fournir sa valeur. Si elle se retrouve à « portée de fusil » des animateurs à l’entrée de la dernière ligne droite, il faudra compter avec elle. Ensuite, elle aura une course intéressante, réservée aux femelles, début avril, à Vincennes. J’envisage après de lui accorder un break durant le printemps.

Un mot également sur le 4-ans GRINGO D’OURVILLE (603)…

C’est une rentrée. Il n’a pas couru depuis le mois d’octobre. Cela dit, il a du travail et se prépare assez vite. Le manque de compétition peut se faire sentir mais je le pense capable de prendre une place. Il aura ensuite un bon printemps à faire car je l’ai volontairement préservé l’année dernière. A noter qu’il est trotteur mais qu’il reste un peu nerveux, tendu, et peut donc se mettre à « tirer ».