arjel

Réunions du Jeudi 12 avril 2018 – Auteuil aura nos faveurs !

Auteuil aura les faveurs des diffusions médiatiques ce jeudi 12 avril 2018. En marge du quinté+ Prix Rose Or No, on suivra de près les débuts sur le steeple-chase du 6-ans DEVICE, un multiple vainqueur de courses de Groupe, sur les Haies.
A noter également des informations dignes d’intérêt concernant les trotteurs, en  réunion 2, sur l’hippodrome du Mans.

Le Quinté du jour

Si le quinté+ Prix Rose Or No rassemble des compétiteurs biens connus en pareille société, celle des gros handicaps, des surprises ne sont pas à exclure dans cette rencontre. De quoi séduire les amateurs de paris spéculatifs…

Gagnants

6 ANGEL’S SHARE : Elle n’a jamais terminé plus loin que 4e en quatre sorties dans les quintés+ l’an dernier, s’adjugeant même le Prix Armand de Coulange, fin octobre à Compiègne. En outre, sa course de rentrée s’est soldée par une victoire, le mois dernier sur le steeple-chase d’Auteuil.

Conseil de jeu : 15 euros P

Spéculatifs

1 LES BEAUFS : Il vaut mieux que ne l’indique sa 8e place obtenue, pour sa rentrée, dans le quinté+ référence Prix Prédicateur. A lui de le prouver…

5 COUTEUSE : Certes, elle n’a pas été revue depuis le 5 mai, date d’une victoire obtenue à Auteuil. Toutefois, elle débute dans les handicaps avec des ambitions.

7 CAYO DE PAIL : Le 18 mars, sur le tracé proposé, il s’est classé 2e du Prix Prédicateur, dominant quatre de ses rivaux du jour. Une confirmation est attendue.

Impasses

13 CANITIE : Elle n’a pas eu le rendement escompté cet hiver à Pau. Pour son retour à Auteuil, elle n’aura pas une tâche aisée.

14 EMILIE KAP : Ses dernières sorties sur les haies de Compiègne n’inclinent guère à l’optimisme.

15 PAGOMIX : Il n’a pas été en mesure de boucler son parcous, dans le Prix Lilium, le mois dernier sur ce tracé. Doit rassurer.

Les paris du jour

Quarté : Bases : 6-1-7 x/ 5-10-9-8-12-16
2/4 : 1-6-7

Le chiffre du jour

100%
DORIS DE BASSIERE (607-R-2 Le Mans) a couru deux fois depuis le début de l’année. Résultat : Deux faciles victoires,  obtenues tête et cordes, respectivement à Graignes et Cherbourg. En retard de gains, elle est capable de préserver son invincibilité cette année.

L’info du jour

ENSOLEILLE (512-R1 Auteuil)

Il allait encore librement et aurait certainement joué un premier rôle, sans sa chute, le mois dernier à Saint-Brieuc, à l’occasion de ses débuts sur les obstacles. Mieux vaut donc le racheter !

EFRAAN (401-R-3 Marseille-Borély)

Ce 3-ans s’est imposé avec brio, le 26 février, sur le tracé proposé. Une confimation est donc attendue dans le Prix Via Milano.


Le Pro du jour

Récente lauréate à Chartres, DIVINE DE L’ITON (214) a les moyens de confirmer jeudi au Mans (R-2). Cela dit, sa compagne de couleurs DESTINEE DE L’ITON (207) sera mieux qu’une doublure, comme nous l’indique l’entraîneur Hugues Levesque.

Hugues, deux des seize candidats au Prix Chambon P dépendent de votre entraînement. Que doit-on en penser ?

DIVINE DE L’ITON (214) a déçu cet hiver à Vincennes. Je n’ai pas vraiment d’explication. même si elle devait affronter de bons lots. Elle est sur la montante. Elle vient d’ailleurs de s’imposer en début de mois à Chartres dans une course relativement facile pour elle. Elle a bénéficié d’un bon parcours ce jour-là et n’a pas eu à puiser dans ses réserves. La jument n’a pas un programme très fourni. Aussi, j’espère qu’elle va confirmer jeudi, d’autant qu’elle est relativement pratique, brave et maniable. Quant à DESTINEE DE L’ITON (207) a souffert d’un boulet après l’été, après ses belles sorties estivales. Il y avait un morceau qui la gênait. Il a donc fallu l’arrêter et l’opérer en septembre. Elle semblait revenir bien le matin mais elle n’a pas confirmé l’après-midi en course. Sa course de Laval (ndlr, le 31 mars) est mauvaise. Elle est assez massive, lourde, et manque de vivacité. Il nous faut donc du temps pour la retrouver. Cela dit, elle me paraît très bien à l’entraînement. Elle a de la tenue. Elle va courir en amélioration. Sachez qu’en valeur pure, elle est meilleure que DIVINE DE L’ITON. Ne la sous-estimez-pas. Je ne serais pas étonné de la voir parmi les trois premiers. »