arjel

Réunions du Vendredi 11 septembre 2020 – Louis Baudron, à suivre sur plusieurs tableaux

L’hippodrome de ParisVincennes (R-1) organise une nouvelle nocturne en ce vendredi 11 septembre 2020. Sept courses rythmeront cette réunion, dont le Prix Ophélia (3e course), compétition retenue pour le quinté et ses dérivés. Dans l’épreuve précédente, le Prix Alfred Lefèvre (2e course), le doué ETONNANT trouve une belle occasion de renouer avec la victoire. Face à lui, CHALIMAR DE GUEZ, délicat mais doué, DIAMANT DE TREABAT, qui n’a jamais conclu plus loin que 2e lors de ses six derniers parcours au trot monté, et AL CAPONE JET, affiché troisième de cette course l’an dernier, constituent autant de candidats au podium. En fin de réunion, dans le Prix Galathéa (7e course), la pensionnaire de Louis Baudron, ISN’T IT LOVE ne surprendrait pas en enregistrant un premier succès. IALKA JENILAT, laquelle avait course gagnée au moment de sa faute à quelques encablures du poteau d’arrivée, le 1er septembre à Vincennes, et IDYLLE DE BAILL, en constants progrès, auront également des supporters.

A Toulouse (R-5), l’écurie de Louis Baudron sera également à suivre avec FAMOUS LADY, laquelle affronte des adversaires à sa portée dans le Prix de l’Amicale Midi Pyrénées Auvergne (1ere course) et avec le 3-ans HIDDEN TEXAS, qui aura surtout contre lui de composer avec un rendement de distance de cinquante mètres dans le Prix Rotary (3e course).

Le Quinté du jour

Le Prix Ophélia, quinté de ce vendredi, à Vincennes, a réuni seize trotteurs de 6-ans et au-dessus. Aligné pieds nus et bien situé au premier échelon de départ, ETENCLIN a les moyens d’y dominer ses aînés.

Gagnants

12 ETENCLIN : Il a remporté sept de ses douze dernières sorties. En outre, il épaulait le futur lauréat au moment de sa faute à l’intersection des pistes, dans le bien composé Prix du Périgord, le mois dernier à Vincennes. Bien situé au premier échelon, il mérite crédit.

Conseil de jeu : 10e G-P

15 DESPERADO : Il ne doit surtout pas être jugé hâtivement sur ses dernières prestations infructueuses. Aligné pieds nus et à l’arrivée de ses trois dernières sorties à Vincennes, cet hiver, il trouve ici l’occasion de redorer son blason.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

10 EL PASO D’OCCAGNES : Ce trotteur dur à l’effort vient de prouver sa bonne forme en se classant 2e à La Capelle. Confirmation attendue.

9 EMBLEME ORANGE : Il est en constants progrès. Ses trois succès estivaux sont là pour en attester. Bien que manquant de références à Vincennes, il convient de s’en méfier.

Impasses

5 CARAT DU BOCAGE : Au cours des derniers mois, il s’est surtout produit dans des épreuves réservées aux drivers amateurs. Pas facile d’y croire.

Les paris Quinté du jour

Quinté12-15-10-9-7-3-11-1
Couplé9-10-12-15

Le chiffre du jour

47%

ETONNANT (211 – R-1 à Vincennes)

Il a pris part aux deux dernières éditions du Prix de Cornulier. Preuve de sa qualité. En outre, en quinze sorties sous la selle, il a signé sept podiums (soit près de 47% de réussite), dont quatre victoires. Un score qu’il devrait améliorer dans le Prix Alfred Lefevre.

L’info du jour

ISN’T IT LOVE (710 – R-1 à Vincennes)

Elle reste sur une plaisante place de 2e à Cabourg, compétition dans laquelle elle a terminé avec d’évidentes ressources. Perfectible, elle semble en mesure de s’adjuger le Prix Galathéa.

FAMOUS LADY (105 – R-5 à Toulouse)

Elle compte déjà dix succès en 38 courses courues, s’est déjà imposée corde à droite, et se produira pieds nus pour ce bon engagement. Gare à elle dans le Prix de l’Amicale Midi Pyrénées Auvergne.

Le Pro du jour

Entraîneur particulier de l’écurie Vilault, Jean-Christophe Germain alignera FIONA DE COQUERIE (103), vendredi, à Vincennes (R-1). Voici ses impressions :

Jean-Christophe, quel regard portez-vous sur les dernières sorties de votre protégée ?

La jument nous a fait plaisir cet été. Elle a signé trois succès, l’un à Caen et deux autres à Pornichet-La Baule. Et, la dernière fois, à Vincennes, elle n’a pas démérité, même si elle n’a pas été en mesure de contrer les attaques pour finir.

Quels seront ses principaux atouts ?

La jument est en progrès. Je pense même qu’elle a franchi un palier depuis qu’elle évolue « nature », sans bottines. Elle ne répétait pas ses courses et on fait l’essai, une première fois, courant juin, lors de son succès à Caen, avec Yoann Lebourgeois. Elle fait désormais preuve de bon vouloir. Sachez qu’elle est restée bien. En outre, je la juge plus à l’aise corde à gauche. Elle est aussi mieux lorsqu’elle est devant. Cela la motive. Même si elle reste plus efficace piste plate, je la juge capable d’obtenir un bon classement. D’autant que c’est un engagement intéressant pour elle, la course étant réservée aux femelles de sa promotion. A noter également qu’elle sera de nouveau pieds nus. C’est un avantage pour elle.