arjel

Réunions du Samedi 8 juin 2019 – AUBRION DU GERS, l’épouvantail du Prix Chambon P

La réunion de ce samedi 8 juin 2019, à Vincennes (R-1) ne manque pas d’intérêt. La présence du champion AUBRION DU GERS dans le Prix Chambon P (4e course) en témoigne. Ayant collectionné les succès avant sa place de deuxième enregistrée dans la Finale de l’Elitloppet (Gr.I),  récemment à Solvalla, en Suède, le protégé de Jean-Michel Bazire devrait sauf incident reprendre le cous de sa moisson victorieuse. Restant lui aussi sur une série de bons résultats, sont compagnon d’entraînement BLE DU GERS, est lui aussi un candidat sérieux au podium, à l’instar de CARAT WILLIAMS, 2e du Prix Kerjacques aux dépens notamment du précédent nommé, le mois dernier, et de DELIA DU POMMEREUX, laquelle n’a plus été déferrée des quatre pieds depuis sa prestation dans le Prix d’Amérique, fin janvier.

Dans le Prix Louis Jariel (Gr.II -6e course), il convient de s’attarder sur les candidatures de  EUGENITO DU NOYER, ENINO DU POMMEREUX, et EXCELLENT, lesquels ont formé, dans cet ordre, le trio gagnant du Prix Albert Demarcq (Gr.II), le 5 mai, le deuxième nommé retrouvant les deux autres à poteau égal. De quoi nourrir de légitimes espoirs de revanche…

Le Quinté du jour

Quatre des quinze candidats au Prix de Villeneuve-sur-Lot (3e course), quinté de ce samedi, à Vincennes (R-1), restent sur une victoire. A commencer par nos deux préférés DUEL DU GERS et DESTIN CARISAIE. 

Gagnants

9 DUEL DU GERS : Il compte 18 podiums en 25 courses courues. Il possède l’un des meilleurs chronos du peloton sur ce tracé. En outre, en cinq courses sur ce tracé, il a signé quatre podiums, dont deux succès. Il a tout pour plaire.

Conseil de jeu : 20e G/P

7 DESTIN CARISAIE : Il peut se targuer d’avoir déjà remporté un quinté, courant novembre. D’autre part, il vient de vaincre à Lignières. Preuve de sa bonne condition physique. Aligné pieds nus, il revient à Vincennes avec de solides prétentions.

Conseil de jeu : 5e P

Spéculatifs

6 CLASSIC HAUFOR : La sagesse ne fait pas partie de ses principales qualités. Or, son succès obtenu récemment à Laval plaide en sa faveur. On garde.

12 DOLLAR SOYER : Après avoir essuyé trois disqualifications, il vient de refaire parler de lui en se classant 4e, le 11 mai, sur ce tracé. Et ce, en 1’13 », soit le meilleur chrono du peloton sur ce parcours. Méfiance.

Impasses

1 NOW OR NEVER FLAIR : Ses trois sorties de l’année sur notre sol ne sont guère emballantes. Impasse conseillée.

13 CAPORAL DE BRY : Il ne compte qu’un podium en quinze sorties au sulky. Il reste plus confirmé sous la selle. On écarte.

Les paris Quinté du jour

QuatrioBase : 9. Champ réduit : 7-6-12-2-4-11-10
Couplé6-7-9-12

Le chiffre du jour

8

COCKTAIL DESBOIS (505 – R-1 à Vincennes)

Lors de ses huit dernières sorties déferré des quatre pies, il n’a pas connu la défaite. De nouveau pieds nus dans le Prix du Dauphiné, il ne devrait pas en rester là… D’autant qu’il possède en 1’11 »2 le meilleur chrono du peloton sur le tracé proposé.

L’info du jour

AUBRION DU GERS (409 – R-1 à Vincennes)

Il fait partie des meilleurs trotteurs de la scène européenne. Présenté pieds nus, et performant à Vincennes, il s’annonce difficile à déloger dans le Prix Chambon P.

ENINO DU POMMEREUX (609 – R-1 à Vincennes)

Il fait partie des meilleurs de sa promotion. Son succès dans le Critérium des 4-ans, à pareille époque l’an dernier, en atteste. Affichant neuf podiums en douze sorties pieds nus, il ne devrait pas être loin de la vérité dans le Prix Louis Jariel (Gr.II).

Le Pro du jour

Veillant à la destinée d’une vingtaine de trotteurs, en Belgique, Yannick Desmet présentera EMPEREUR DE REUX (613) samedi à Lisieux (R-3). Voici ses impressions :

Yannick, que pouvez-vous nous apprendre sur EMPEREUR DE REUX ?

Le cheval était compliqué et même dangereux au début. Je l’ai récupéré fin janvier. Il a été castré début février. Ensuite, il vivait en extérieur, avec un abri. Aussitôt, il a changé. Cela l’a transformé. Il a fait l’arrivée à Reims avant de gagner à Nancy, le mois dernier. Il a un gros moteur. Il n’a besoin de personne et est capable d’aller devant si nécessaire. Dans l’immédiat, il est mieux à droite mais il a travaillé récemment à la Capelle et cela s’est bien passé. Le cheval est resté au top. Il sera de nouveau aligné déferré des quatre pieds. Je compte de nouveau sur lui. J’envisage aussi de le courir à terme, sous la selle, sans doute l’hiver prochain à Vincennes. Il a été essayé dans la discipline, nous donnant entière satisfaction