arjel

Réunions du Samedi 7 mars 2020 – ON THE GO retrouve son terrain de jeu favori…, le steeple-chase d’Auteuil

Direction l’hippodrome d’Auteuil pour la réunion principale de ce samedi 7 février 2020. Sacré dans l’édition 2018 du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr.I), et autant d’une course de rentrée victorieuse, récemment sur les haies de Fontainebleau, le cador ON THE GO retrouve les gros obstacles de la Butte Mortemart avec de sérieuses prétentions. Sauteur de tout premier plan, ce pensionnaire de Guillaume Macaire a sans conteste les moyens de s’adjuger le Prix Tofano (1ere course). Son contemporain GARASIL, récent gagnant du Prix Jean-Claude Evain, le 24 février, et leur cadet SPANISH ONE, à ne surtout pas condamner hâtivement sur sa chute enregistrée dans l’épreuve précitée, d’autant qu’il progressait librement, à proximité du précédent nommé, ce jour-là, tenteront de lui donner une bonne réplique.

Dans le Prix Duc d’Anjou (2e course), Gr.III qui a réuni six steeple-chasers de 4-ans, dont de probables futurs candidats au Prix Ferdinand Dufaure (Gr.I), courant juin, DREAM WISH, AL CUARTO et ROAD SENAM, devraient une nouvelle fois assurer le spectacle. Pour rappel, ces trois sauteurs avaient formé, dans cet ordre, le trio gagnant du Prix Congress (Gr.II), début novembre sur ces gros obstacles d’Auteuil.

Le Quinté du jour

Le Prix Univers II, quinté de ce samedi, à Auteuil, s’offre uniquement aux 4-ans. Vu à son avantage cet hiver à Pau, et encourageant 2e récemment, pour ses débuts à Auteuil, BETONG EMERY aura notre préférence.

Gagnants

2 BETONG EMERY : Pour ses débuts à Auteuil, le 24 février sur ce tracé, il a pris une encourageante 2e place, et ce en terrain lourd. Plaisant vainqueur auparavant, à Pau, il se présente ici au départ de son premier handicap avec des ambitions.

Conseil de jeu : 10e G-P

1 JAMES DU BERLAIS : Il a conclu l’exercice 2019 en s’adjugeant, avec facilité, le handicap Prix Fifrelet, fin novembre sur le tracé proposé, celui des 3.600 mètres, sur les haies. Dès lors, il sera ici revu avec intérêt.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

3 DENOMEDENUO : Il affiche trois podiums en autant de sorties en haies, le dernier en date ayant été une place de 2e derrière James du Berlais, fin novembre, dans le handicap Prix Fifrelet. La méfiance s’impose.

12 PRINCE DU ROUME : Jugé sur sa place de 4e obtenue dans le quinté Prix Paul’s Cray,  courant octobre, à Auteuil, où il dominait notamment James du Berlais, il a sa chance dans cette course.

Impasses

15 WHITE WOOD : Il débute à Auteuil et dans les handicaps. Pas facile d’y croire.

16 FOLIE PASSAGERE : Elle manque d’expérience, débute en pareille société et affronte les mâles. Sans nous.

Les paris Quinté du jour

QuatrioBases : 1-2. Champ réduit : 3-12-9-5-6-8
Couplé1-2-3-12

Le chiffre du jour

100%

BOGDEN (812 – R-4 au Croisé-Laroche)

Il collectionne les bons résultats dans les courses réservées aux drivers amateurs. En outre, il n’a pas connu la défaite en trois sorties sur le tracé proposé, celui des 2.700 mètres. Dès lors, il ne faudrait pas être surpris de la voir à l’arrivée du Prix Gu d’Héripré.

L’info du jour

ON THE GO (104 – R-1 à Auteuil)

Il a fourni la vainqueur du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr.I) avant d’être longtemps tenu écarté de la compétition.  Après une course de rentré victorieuse, sur les haies de Fontainebleau, le mois dernier, il revient sur le steeple d’Auteuil avec une belle chance de vistoire.

WASACHOP (403 – R-2 à Mont-de-Marsan)

Il affiche deux succès en six courses courues, dont celui obtenu à ce niveau, dans un réclamer toulousain, en terrain collant, en fin d’année dernière. Il possède une bonne chance théorique dans le Prix du Marsan.

Le Pro du jour

DISCO DES MOLANDS (818) sera le plus argenté du Prix de Bellengreville, samedi à Caen (R-3). Son entraîneur – driver Hédi le Bec nous en parle :

Hédi, que pouvez-vous nous dire sur DISCO DES MOLANDS ?

Il s’agit d’un brave serviteur. Il répète ses valeurs sous la selle. Il nous a d’ailleurs fait plaisir en s’imposant, en début de meeting, début novembre à Vincennes. Et lors, de sa dernière sortie publique, début décembre, il a fait de son mieux dans une course où il devait affronter de bons 5-ans. Son chrono était correct. Ensuite, je lui a accordé un break.

Justement, comment abordez-vous cette course de rentrée ?

Le cheval n’a pas couru depuis près de trois mois. Le manque de compétition risque de sa faire sentir. En outre, il est plus efficace sous la selle. J’ai opté pour cette course de rentrée, au sulky, samedi à Caen, en vue d’un futur objectif, sous la selle, à la fin du mois, sur l’hippodrome d’Enghien. Je vous invite donc à lui faire confiance lors de sa prochaine sortie au trot monté, sa discipline de prédilection.