arjel

Réunions du Samedi 5 octobre 2019 – Lancement d’un week-end de rêve…

Lever de rideau sur le Week-End de l’Arc de Triomphe 2019, en ce samedi 5 octobre 2019. En attendant l’épreuve reine du calendrier, en plat, l’hippodrome de ParisLongchamp (R-1) propose réunion de gala. Neuf courses sont au programme. Parmi elles, trois Grs.I et autant de Grs.II.

John Gosden semble bien représenté dans le Dans le Prix de Royallieu (Gr.I – 6e course). Dans ce classique réservé aux femelles, il pourra en effet compter sur ENBIHAAR, qui reste sur trois succès au niveau gr.II, outre-Manche, sur LAH TI DAR, troisième du Grand Prix de Saint-Cloud (Gr.I), face aux mâles, fin juin, mais également sur la 3-ans ANAPURNA, lauréate d’un Gr.I à Epsom, fin mai, avant sa prestation infructueuse dans le récent Prix Vermeille.

Respectivement affichés 1er et 2e de la dernière édition du Prix du Cadran (Gr.I – 8e course), CALL THE WIND et HOLDTHASIGREEN semblent capables de faire aussi bien cette année. Le danger pour eux devrait venir de DEE EX BEE, qui n’a trouvé que le champion stayer Stradivarius pour le dominer lors de ses trois dernières sorties, au plus haut niveau.

Le Quinté du jour

Après le forfait de Les Vertus (8), six pouliches de 3-ans défieront neuf de leurs aînées dans le Grand Handicap des Juments, quinté de ce samedi, à ParisLongchamp. A commencer par OFF THE COAST, taillée pour réussir en pareille société. Elle constitue une rivale sérieuse pour la tenante du titre LADY SIDNEY.

Gagnants

16 OFF THE COAST : Cette pouliche de 3-ans a effectué des débuts prometteurs dans les handicaps, se classant 4e d’un quinté, le mois dernier sur cette piste. Si elle n’est pas contrariée par l’allongement de distance, elle devrait s’illustrer.

Conseil de jeu : 15e P

4 LADY SIDNEY : Elle est non seulement confirmée en pareille société,  mais elle peut également se targuer d’avoir gagné cette course l’an dernier. Au mieux, elle s’annonce redoutable.

Conseil de jeu : 15e P

Spéculatifs

7 VELMA VALENTO : Elle a déjà gagné son quinté, l’an dernier à Saint-Cloud. En outre, elle vient de prouver sa bonne forme dans le Sud-Ouest. On garde.

10 CALACONTA : Elle retrouve le tracé sur lequel est s’est imposée, courant juillet, et ce face aux mâles. La méfiance s’impose.

Impasses

13 MADE TO LEAD : Ses dernières tentatives à ce niveau se sont soldées par des échecs. Sans nous.

14 DEBATABLE : Elle semble ne plus avoir de marge de manoeuvre au poids. Peu emballant.

Les paris Quinté du jour

Quinté16-4-7-10-12-2-11-3
Couplé4-7-10-16

Le chiffre du jour

83%

DEE EX BEE (801 – R-1 à ParisLongchamp)

En dix-huit sorties publiques, il s’est classé à quinze reprises parmi les trois premiers, soit plus de 83% de réussite pour le podium. Triple dauphin du champion Stradivarius, cet été, en Angleterre, il effectue le déplacement sur notre sol avec la ferme intention de remporter le Prix du Cadran.

L’info du jour

ENBIHAAR (601 – R-1 à ParisLongchamp)

Elle affiche cinq succès en huit courses courues, les trois derniers en date ayant été acquis dans des Grs.II, outre-Manche. Une confirmation est attendue dans le Prix de Royallieu.

ESPOIR D’AINAY (701 – R-2 à Angers)

Au regard de ses résultats affichés, l’an dernier, notamment au Lion d’Angers et à Auteuil, il ne surprendrait pas en effectuant une course de rentrée victorieuse dans le Prix Point Bleu.

Le Pro du jour

Deuxième de la précédente édition du Prix du Cadran (Gr.I), HOLDTHASIGREEN sera de nouveau au départ de ce Gr.I disputé sur 4.000 mètres, dimanche à ParisLongchamp. Son entraîneur Bruno Audouin nous en parle :

Bruno, quel regard portez-vous sur l’année de HOLDTHASIGREEN ?

Il nous a fait plaisir en remportant le Prix de Barbeville, fin avril à Longchamp. Ensuite, cela ne s’est pas déroulé comme voulu, dans les Prix Vicomtesse Vigier. Ce jour-là, le cheval a toujours été contrarié dans sa façon de galoper. Tony (ndlr, Piccone) aurait peut être dû le laisser dans son action, conserver la tête de course. Ensuite, le cheval s’est retrouvé enfermé et s’est contrarié au milieu des autres, comme il le fait le matin quant il galope dans le dos d’un leader. On avait un instant envisagé de le courir dans la Gold Cup, le mois suivant à Ascot. On a eu un petit regret de ne pas l’avoir présenté car il avait plu outre-Manche. En outre, on aurait mis notre rythme à la course et à mon vis, il n’aurait pas été ridicule. Je ne sais pas s’il aurait gagné mais il aurait certainement tiré son épingle du jeu. Quoiqu’il en soit, il ne faut pas avoir de regrets. On l’a toujours préservé. On poursuit dans cette optique.

Comment s’est déroulée sa préparation ?

Le cheval a connu de petits pépins de santé. Cela a retardé sa préparation, mais tout est désormais rentré dans l’ordre. Il s’est exercé sur l’hippodrome du Mans, fin septembre (ndlr, le jeudi 26 septembre), après les courses. Il m’a donné satisfaction lors de ce travail. Il monte en puissance. En outre, ses dernières prises de sang son bonnes.

Quels seront ses principaux atouts ?

Il a pris de la maturité. Il connaît désormais son métier. En outre, il a l’avantage d’avoir fait l’arrivée de cette course l’an dernier. La distance ne sera pas un problème.

Qu’en attendez-vous ?

Un bon classement. Il aura certes contre lui de ne pas avoir couru depuis le mois de juillet mais c’est un « guerrier ». Il va défendre chèrement ses chances. A fortiori si la piste venait à s’assouplir… Ensuite, j’envisage de le présenter dans le Prix Royal-Oak.