arjel

Réunions du Samedi 4 mai 2019 – A la portée de BUTHELA

L’hippodrome de ParisLongchamp (R-1) accueille la réunion principale de ce samedi 4 mai 2019. Force est d’ailleurs de constater que le programme ne manque pas d’intérêts, avec notamment un quinté de bonne facture, le Grand Handicap de Paris (3e course), trois Listeds, les Prix de l’Avre (2e course), Gold River (4e course) et de la Seine (7e course), sans oublier le Groupe III Prix d’Hédouville. 

Lauréat de cette compétition il y a deux ans, en 2017, avant de s’y classer 4e l’an dernier, TIBERIAN s’y présentera avec des arguments à faire valoir. Le protégé d’Alain Couétil trouvera toutefois sur sa route d’ambitieux cadets, emmenés notamment par NAGANO GOLD, qui vient de le devancer dans le Prix Lord Seymour, le chevronné ROYAL JULIUS, qui reste toutefois plus confirmé sur plus court, et les 4-ans GYLLEN, vainqueur du Grand Prix de Maisons-Laffitte (Gr.II), l’été dernier, et FOLAMOUR, qui a remporté le Prix de la Porte de Madrid (Listed Race), fin mars à Saint-Cloud, pour sa course de rentrée.

Dans le Prix du Pont Au Change (6e course), BUTHELA trouve une belle occasion de se mettre en évidence, lui qui vient d’effectuer une plaisante course de rentrée victorieuse, sur la Ligne Droite de Maisons-Laffitte.

Le Quinté du jour

Il ne faut pas s’y tromper, le Grand Handicap de Paris, quinté de ce samedi, a réuni des chevaux de qualité. Certains d’entre eux ont d’ailleurs l’habitude de se produire au niveau Listed-race. A commencer par notre préférée FICELLE DU HOULEY, 4e du Prix Zarkava, le mois dernier sur cet anneau.

Gagnants

1 FICELLE DU HOULEY : Elle compte huit podiums en dix courses courues et vient de se classer 4e d’une Listed, sur cette piste. Elle retrouve ici les handicaps avec de solides ambitions.

Conseil de jeu : 10e G/P

9 VILARO : Il est confirmé à ce niveau, affichant notamment deux victoires au niveau quinté, et dépend d’une écurie en forme, celle de David Smaga. Gare à son retour dans les handicaps !

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

16 CHILL WIND : Il n’a plus à faire ses preuves en pareille société, et n’a jamais terminé plus loin que 4e lors de ses cinq dernières courses. Une confirmation est ici attendue.

12 JUNGLEBOOGIE : Ce hongre de 7-ans va prendre part à son 9e quinté, en ayant remporté un courant mars à Saint-Cloud. En dépit d’une valeur revue à la hausse, il conserve une bonne carte à jouer.

Impasses

10 GOOD DEAL : Il vient d’essuyer deux échecs en semblable compagnie et reste plus efficace sur le sable. On écarte.

11 KHOCHENKO : Pour son premier essai dans un handicap, il semble s’attaquer à meilleur que lui. Sans nous.

Les paris Quinté du jour

1-9-16-12-4-5-6-13
1-9-12-16

Le chiffre du jour

75%

ELIADE (707 – R-1 à ParisLongchamp)

Elle n’a jamais terminé plus loin que 4e depuis ses débuts, affichant même trois podiums en quatre courses courues. (Soit 75% de réussite). Des statistiques qu’elle semble capable de soigner dans le Prix de la Seine

L’info du jour

BUTHELA (601 – R-1 à ParisLongchamp)

Dauphin de Taareef dans l’édition 2017 du Prix Daniel Wildenstein, il a ensuite été tenu écarté de la compétition  pendant plus de dix-huit mois. Plaisant vainqueur, pour sa rentrée, le mois dernier à Maisons-Laffitte, il semble en mesure de faire aussi bien dans le Prix du Pont Au Change.

FRENCH GOLD (408 – R-3 à La Capelle)

Frère utérin du champion Bold Eagle, il fait preuve d’une louable régularité depuis ses débuts et sa course de rentrée s’est soldée par une plaisante 4e place, le mois dernier sur ce tracé. Sa chance saute aux yeux !

Le Pro du jour

Vincent Collard présente FORTUNE DE CERISY (307) samedi à La Capelle (R-3). Il nous en parle :

Vincent, que pouvez-vous nous dire sur votre pensionnaire ?

Elle n’a encore jamais gagné. Il lui manque le petit coup de reins pour faire la différence. Cela dit, elle est sympa. Elle répète ses courses. Elle termine souvent près du podium mais n’a pas l’étincelle pour finir. A Amiens, lors de son avant-dernière sortie, elle aurait pu gagné avec un meilleur déroulement de course. Au travail, elle  est restée bien. Elle sera pieds nus. Cela l’aide bien. Eric Raffin est aux manettes. A mon avis, elle vaut un lot de ce genre et affronte, à mes yeux, un lot moins relevé que la dernière fois à Chartres mais sachez que son numéro sept derrière l’autostart m’inquiète beaucoup. C’est vraiment un handicap sur cette piste. C’est ma seule réserve. A noter qu’elle est un peu plus efficace corde à droite mais qu’elle tourne bien à gauche.