arjel

Réunions du Samedi 4 janvier 2020 – Sur un air de CHACHA !

Temps fort de la réunion de ce samedi 4 janvier 2020, à Vincennes (R-1), le Prix Emile Riotteau (1ère course) mettra aux prises, sous la selle, huit trotteurs de 5-ans. Triple lauréat de Grs.I, et récent vainqueur du Prix Léon Tacquet (Gr.II), sur plus court, FADO DU CHENE s’y présente avec de solides ambitions. Il devrait s’expliquer avec FEELING CASH, d’une remarquable efficacité au trot monté et avec FLICKA DE BLARY, qui se produira pieds nus, comme lors de sa victoire dans le Prix Olry-Roederer (Gr.III), début novembre, épreuve dans laquelle elle dominait notamment Fado du Chêne, lequel devait toutefois composer avec un rendement de distance.

Dans le Prix de Sully (7e course), CHACHA DE GONTIER a les moyens de signer une troisième victoire consécutive, sous la selle. CELINIA DU PONT, sa dauphine le 20 décembre, sur plus long, DREAM CASH, qui compte deux succès et une place de 2e en quatre sorties au trot monté, et DESTIN CARISAIE, de retour dans la discipline avec des prétentions, conduiront l’opposition.

A Deauville (R-3), CAVAPRUN tentera de conserver son titre dans le Prix de Saint-James (1ere course). Pour parvenir à ses fins, il lui faudra notamment dominer TRUE ROMANCE, à la chance théorique de tout premier ordre. A l’évidence proche de course, leur cadette LUNA STROEM peut la trouver dans la course suivante, le Prix de la Perdrière (2e course).

Le Quinté du jour

Le Prix de Breteuil, quinté de ce samedi, à Vincennes, a réuni seize trotteurs d’âge. Au programme : Le parcours des 2.100 mètres, départ lancé. Pas de quoi déranger notre favori CALIU DES BOSC, lequel possède la meilleure réduction kilométrique du peloton sur ce tracé.

Gagnants

7 CALIU DES BOSC : Il n’a plus à faire ses preuves à ce niveau, comptant une victoire et quatre places en six quintés courus. En outre, il retrouve le tracé de son dernier succès et possède le meilleur chrono du peloton sur ce parcours. Il a tout pour plaire…

Conseil de jeu : 20e G-P

Spéculatifs

9 CRISTAL DU PERCHE : Ses dernières sorties témoignent non seulement de ses moyens mais également de sa bonne forme actuelle. Seul son n°9 en dehors derrière l’autostart peut l’empêcher de se mettre en évidence

3 BINIOU DE CONNEE : Il a longtemps été écarté de la compétition, de mars à octobre. Il a désormais deux parcours dans les jambes. D’autre part, il sera pieds nus et confié aux bons soins d’Eric Raffin pour cet engagement favorable. On garde.

4 CALLAS DU BOUFFEY : Sa dernière sortie publique s’est soldée par une place de 4e dans un quinté disputé le 11 décembre sur ce parcours. Une confirmation est ici attendue.

Impasses

2 BOY DANCER : Sa course de rentrée après quatre mois d’absence a été discrète. Sa tâche s’annonce ici compliquée.

16 COMETE DARCHE : Elle effectue une course de rentrée et reste ferrée. Impasse conseillée.

Les paris Quinté du jour

QuatrioBase : 7. Champ réduit : 9-3-4-6-13-15-10
Couplé3-4-7-9

Le chiffre du jour

81%

FEELING CASH (107 – R-1 à Vincennes)

Il affiche treize podiums, en seize courses courues au trot monté, soit plus de 81% de réussite. Des statistiques qu’il devrait soigner dans le Prix Emile Riotteau.

L’info du jour

CHACHA DE GONTIER (710 – R-1 à Vincennes)

Elle compte déjà trois succès en cinq sorties sous la selle. De nouveau pieds nus pour cet engagement favorable, elle se présente au départ du Prix de Sully avec la ferme intention d’enregistrer une troisième victoire consécutive.

LUNA STROEM (209 – R-3 à Deauville)

Encourageante 4e en débutant, courant novembre à Toulouse, elle a confirmé en prenant une belle 2e place, le 16 décembre, à Deauville, de surcroît sur le tracé proposé, celui des 1.900m P.S.F. Son jour est proche !

Le Pro du jour

Vincent Seguin présente CRISTAL DU PERCHE (309) dans le Prix de Breteuil, samedi à Vincennes (R-1). Voici ses impressions :

Vincent, quel regard portez-vous sur les dernières sorties de votre pensionnaire ?

Il a bien gagné, avec moi, en début d’hiver à Laval, où il devait rendre la distance. Et, dans la foulée, à Rouen-Mauquenchy, il a répété en traçant une bonne fin de course. En revanche, je m’attendais à un peu mieux de sa part, la dernière fois, à Lyon-Parilly. Il n’a pas démérité (ndlr, 4e) ce jour-là mais il est capable de mieux. A mon avis, le long trajet lui est un peu resté dans les jambes. Ce n’est pas un grand voyageur.

Comment abordez-vous cette épreuve ?

Le cheval a des atouts. Il affiche une bonne condition le matin au travail. Il possède plus de tenue que de vitesse mais il faut de la tenue pour réussir sur ce tracé des 2.100 mètres, Grande Piste de Vincennes. En outre, l’autostart l’avantage car il lui arrive parfois de « rendre la main » et de faire la faute à la volte. Samedi, il faudra composer avec un n°9 en dehors mais je fais confiance à son driver David Thomain, qui le connaît bien, pour se sortir de cette situation. Il n’y a pas de 6 et de 7-ans dans la course. Pas d’étrangers non plus. Il s’agit donc d’un bel engagement pour mon protégé. Je lui vois une belle chance. A mon avis, il a les moyens de lutter pour les premières places.