arjel

Réunions du Samedi 31 juillet 2021 – Rencontre au sommet dans le Prix de Washington

Le Prix de Washington (Gr.II-6e course) constituera le point d’orgue de la réunion programmée à Enghien (R-1), en ce samedi, 31 juillet 2021. Affiché deuxième de cette épreuve, l’an dernier, VIOLETTO JET aura à coeur de faire aussi bien voire mieux cette année. Oui mais voilà, il devra cette année faire face à une très solide concurrence. Notamment celle emmenée par les compagnons d’entraînement DORGOS DE GUEZ, lequel affiche trente-et un succès en soixante-dix courses courus, et DAVIDSON DU PONT, deuxième des deux dernières édition du Grand Prix d’Amérique, et récent vainqueur du Prix de la Communauté de Commune de la Thiérache (Gr.II), à La Capelle, sur la distance qui nous intéresse, celle des 1.609 mètres, départ lancé, courant dans laquelle il dominait notamment le premier nommé, à savoir Violetto Jet. Quant au Transalpin VIVID WISE AS, véritable spécialiste de cette distance, il revient dans l’Hexagone avec de légitimes ambitions. C’est sans conteste l’opposant principal aux trois précédent nommés. De quoi nous promettre une superbe explication.

En début de réunion, dans le Prix du Faubourg Montmartre (1ere course), HORACE DU GOUTIER  les moyens de signer une quatrième victoire consécutive, la troisième de rang sur cet anneau du Plateau de Soisy. Il convient toutefois de lui opposer HERAUT D’ARMES, qui peut se targuer d’avoir remporté neuf de ses dix premières compétitions officielles.

Le Quinté du jour

Le Prix Dominique Savary (3e course), quinté de ce samedi à Enghien, honore la mémoire d’un ancien journaliste hippique. Cette épreuve mettra aux prises des trotteurs d’âge. Au regard des forces en présence, les 7-ans devraient s’y tailler la part du lion.

Gagnants

5 EL GRECO BELLO : ll n’a jamais conclu plus loin que 2e lors de ses quatre dernières courses et vient de dicter sa loi à la Rochelle. Il devrait logiquement répéter dans ce lot.

Conseil de jeu : 10e G-P

2 EADSHOT JOSSELYN : Il a prouvé son efficacité à ce niveau, comptant deux victoires et trois places en six quintés courus. Récent 5e sur le tracé proposé, il mérite crédit.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

1 EMONE CRUZ : Si elle est toujours à la recherche d’un premier succès dans un quinté, elle y compte quatre places en sept prestations. A la faveur d’un bon parcours caché comme elle les apprécie, elle devrait finir vite. On garde.

6 DIABLO D’HERFRAIE : C’est le plus riche de la course. il se produira pieds nus contrairement à ses deux récents parcours. La méfiance s’impose.

Impasses

7 BE BOP MESLOIS : Il vient de se produire dans une course à réclamer. Impasse conseillée.

9 DZAROF DE GUEZ : Il se présenté ferré. A suivre ultérieurement sur une piste en herbe.

13 DELMONICA : Ses dernières sorties n’inclinent pas à la confiance. Sa présence à l’arrivée constituerait une surprise.

Les paris Quinté du jour

QuintéBases : 5-2. Champ réduit : 1-6-3-8-12-10
Duo1-2-5-6

Le chiffre du jour

1’12 »3

FARINELLI PAULOIS (904 – R-1 à Enghien)

Il s’est imposé sur le tracé proposé, à pareille époque l’an dernier, et ce en 1’12 »3, soit le meilleur chrono du peloton sur le parcours. En outre, il reste sur une victoire à Vire. Dès lors, il mérite crédit dans le Prix de la Porte Pouchet.

L’info du jour

HORACE DU GOUTIER (110 – R-1 à Enghien)

Il affiche huit succès en treize courses courues, les deux derniers en date ayant été enregistrés sur le tracé proposé. Doué et dur à l’effort, il devrait répéter dans le Prix du Faubourg Montmartre.

JUAN SEGUIN (404 – R-3 à La Teste)

Il n’a jamais conclu plus loin que 3e lors de ses trois dernières sorties. Aussi, il semble en mesure d’ouvrir son palmarès dans le Prix Reverdy Nutrition Equine

Le Pro du jour

Bruno de Montzey aura deux partants, samedi à La Teste (R-3). Rencontre.

Bruno, quel regard portez-vous sur les dernières sorties de KERGRIST (102)

« Il était moins bien physiquement, après ses sorties cagnoises, en début d’année. On lui a donc accordé un break. D’autant qu’à mon avis, comme beaucoup de rejetons de Milanais, c’est un cheval d’été. Pour sa course de rentrée à la Teste, le 17 juin, il s’était retrouvé un peu débordé. Ensuite, je comptais sur lui, à Toulouse, le 24 juin. Il a répondu à mes attentes, en prenant une bonne 2e place. L’allongement de distance ne l’a nullement dérangé ce jour-là. Au contraire. Il est bien sur 2.000 mètres. Et, la dernière fois, à Mont-de-Marsan, il s’est bien défendu. Avec l’âge et le métier, il s’est posé. Idem à l’entraînement, où il est moins fougueux. Aussi, je le présente ici sur plus long, sur 2.400 mètres. Il a de l’action et devrait s’adapter. Il peut aller devant, à sa main, si la course n’est pas assez rythmée. Il est resté en excellente condition physique. L’état du terrain ne sera pas un souci. Il a une bonne carte à jouer.

KASSUMAY (304) a débuté à Tarbes (ndlr 5e, le 2 mai). Je ne l’avais pas au top ce jour-là. C’était mieux ensuite à l’entraînement. Je m’attendais donc à la voir courir en amélioration à Mont-de-Marsan. Or, ce jour-là, elle est allée devant. Elle a en trop fait, elle a « tiré », avant de rentrer dans le rang. Je la présente sur plus court que la dernière fois. Elle ne devrait pas être prise de vitesse. J’espère qu’elle va nous montrer du mieux. Elle visera une place.