arjel

Réunions du Samedi 27 juillet 2019 – Prix de Washington (Gr.II), samedi à Enghien. A la portée de DIJON

L’hippodrome d’Enghien (R-1) propose un programme riche de neuf courses, en ce samedi 27 juillet 2019. Point d’orgue de cette journée, le Prix de Washington (5e course – Gr.II) nous promet une belle explication entre le rapide et doué DIJON, deuxième de cette course l’an dernier, en 1’09 »2, mais ayant cette année l’avantage de s’élancer ne première ligne derrière l’autostart, et ses aînés BEL AVIS, sacré dans la Loterie de Naples, début mai en Italie et VALKO JENILAT, tombeur du regretté Aubrion du Gers, et de Bold Eagle dans le Prix de la Communauté de Communes de la Thiérache (Gr.II), sur la distance proposée, le 7 juillet à La Capelle, sans oublier la valeureuse et régulière BILLIE DE MONTFORT, confirmée au plus haut niveau, et affichée cinquième de la précédente édition.

Dans le Prix de Milan (7e course – Gr.III), les compagnons d’entraînement MISTER F DAAG, de retour sur notre sol avec de solides ambitions, et IDS BOKO, platonique lauréat du bien composé Prix de la Madeleine, en début de mois sur cette piste, ils constituent des rivaux sérieux pour les 4-ans Tricolores, et notamment pour FAKIR DE LORAULT, quatrième du Critérium des 3-ans, cet hiver, et multiple placé de Grs.II.

Le Quinté du jour

Restant sur deux probants succès, CLASSIC HAUFOR a les moyens d’en signer un troisième dans le Prix Dominque Savary, quinté de ce samedi, à Enghien.

Gagnants

2 CLASSIC HAUFOR : S’il compte cinq échecs en autant de sorties dans les quintés, il affiche deux places de 2e en trois sorties à Enghien, et aborde cette course en pleine possession de ses moyens. Il aura notre préférence.

Conseil de jeu : 15e G-P

1 BLACK RAIN : Elle n’a jamais terminé plus loin que 5e lors de ses cinq derniers parcours, et s’est classée 2e d’un quinté, fin juin à Vichy. Une confirmation est ici attendue.

Conseil de jeu : 15e P

Spéculatifs

9 COALINGA CITY : Irréprochable cet hiver, elle vient de se classer 2e à Compiègne pour sa course de rentrée après presque cinq mois d’absence. Belle chance.

11 BALLINA D’OURVILLE : Elle n’a plus passé le poteau en tête depuis le mois de février 2017. Or, sa récente fin de course à Angers (3e), plaide en sa faveur. On garde.

Impasses

3 VOSS RINGEAT : Ses trois sorties de l’exercice 2019 n’inclinent guère à la confiance. Ici, face à ses cadets, sa tâche s’annonce compliquée.

13 BEL AIR : Il reste sur une série d’échecs. Pas facile d’y croire dans cette compétition.

Les paris Quinté du jour

Quatrio2-1-9-11-5-6-7
Couplé1-2-9-11

Le chiffre du jour

87%

FLAMB’EE (701 – R-6 à Vichy)

En quinze courses courues, elle a signé treize podiums (soit près de 87% de réussite), dont sept succès. Des statistiques qu’elle devrait soigner dans le Critérium d’Auvergne des Anglo-Arabes.

L’info du jour

DIJON (504 – R-1 à Enghien)

Ce n’est autre que le vainqueur de l’Elitloppet 2019, fin mai à Solvalla. En outre, il s’est classé 2e de ce Prix de Washington, l’an dernier, et ce en 1’09 »2, soit le meilleur chrono du peloton sur ce mile d’Enghien. Première chance.

DESTIN HAUFOR (208 – R-5 Le Mans)

Il vient de signer deux plaisantes places de 3e, à Laval et Nantes. De nouveau pieds nus, il a les moyens de remporter le Prix les Relais d’Alsace du Mans.

Le Pro du jour

Thierry Aline sera présent samedi au Mans (R-5) pour driver sa protégée FELINE BAZ (402). Voici ses impressions :

Thierry, que pouvez-vous nous dire sur votre pensionnaire ?

La pouliche reste sur une bonne 2e place à Graignes. Elle a été plus surprise que battue ce jour-là. En outre, elle rendait la distance et s’est retrouvée en queue de peloton à un tour de l’arrivée. La pouliche est restée bien. Sachez toutefois qu’elle est délicate en début de parcours. Elle a d’ailleurs « planté » David Thomain le mois dernier à Enghien. Ensuite, à Pornichet, Eric Raffin n’a pas drivé aux ordres. Il est venu en tête après un kilomètre de course. Or, avec elle, il est préférable d’attendre au début et de ne faire que le dernier kilomètre. Elle avait plusieurs courses à son programme. J’ai opté pour le Mans, une piste qui va lui plaire. C’est une bonne gauchère. Elle  a un bon n° derrière l’autostart. Elle sera pieds nus. L’engagement est bon. Je pars confiant. Ensuite, elle devrait courir une fois ou deux. Ensuite, j’envisage de lui accorder du repos en vue du meeting d’hiver de Vincennes, même si j’ai bien conscience qu’elle n’a pas les allures pour réussir sur la grande piste de Vincennes.

Il évoque également de ELFA BAZ : « Il ne faut pas la condamner hâtivement. J’avais course gagnée quand elle a fait la faute, le mois dernier à Jallais. Elle est des moyens. Elle est grande et est taillée pour bien vieillir. » de EMERAUDE D’AUVERS : « Elle fait son devoir mais elle est limitée. Elle n’a plus de marge de manoeuvre. » et de EASY DE LA CRIERE : « Elle est meilleure que Emeraude. Hélas, elle est caractérielle. Elle est rarement volontaire et disciplinée… »