arjel

Réunions du Samedi 22 mai 2021 – Lancement d’un menu gastronomique à Auteuil…

L’hippodrome d’Auteuil (R-1) a mis les petits plats dans les grands ce week-end. A vingt-quatre du très attendu Grand Steeple-Chase de Paris (Gr.I), le site de la Butte Mortemart propose un hors d’oeuvre des plus appétissants en ce samedi 22 mai 2021.

Programmée après plusieurs Lidteds, la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr.I – 6e course) tiendra le haut de l’affiche. PAUL’S SAGA, L’AUTONOMIE et GALOP MARIN, lesquels ont formé, dans cet ordre, le trio gagnant de la précédente édition de ce classique, devraient une nouvelle fois assurer le spectacle et se tailler la part du lion. A noter que la deuxième citée vient de dominer les deux autres en fournissant la facile lauréate du Prix Léon Rambaud (Gr.II), le mois dernier. Dès lors, une confirmation de sa part est attendue.

A Toulouse (R-3), dans le Prix de L’hippodrome de Toulouse (7e course), le 4-ans HM AL SAKEB ne devrait pas être loin de la vérité, lui qui a fourni une encourageante fin de course, pour sa rentrée, le mois dernier à la Teste. Jugé digne de courir un Gr.I, courant octobre à Saint-Cloud, avant de s’imposer en terrain lourd à Milan en Italie, et d’enregistrer une plaisante 3e place pour sa rentrée, en début de mois à Dax, HAHLEM EL AHLEM devrait être son principal adversaire.

Le Quinté du jour

Le Prix le Gualès de Mézaubran / Prix Le Parisien, quinté de ce samedi, à Auteuil, s’offre aux hurdle-racers de 4-ans. Respectivement affichés 2e, 3e et 4e d’un quinté de même facture, le Prix Gaston Branère, fin avril à Compiègne, COLBERT DU BERLAIS, KARUSO DE GRUCHY et MARVELLINA DIGEO devraient répéter.

Gagnants

5 COLBERT DU BERLAIS : Il vient d’aligner deux places de 2e à ce niveau, dont une acquise le mois dernier sur ce tracé. Ici, il constitue une base de jeu toute indiquée. Notre favori.

Conseil de jeu : 10e G-P

1 KARUSO DE GRUCHY : Il a remporté le quinté Prix Univers II, courant mars sur le parcours proposé, avant de prendre la 3e place d’un autre événement, fin avril à Compiègne. Obligé d’y croire.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

6 GREY FALCON : Il s’est imposé sur ce tracé, début avril. En dépit de la surcharge encourue, il devrait répéter.

8 MARVELLINA DIGEO : Pour sa course de rentrée, après six mois d’absence, elle a pris une encourageante 4e place dans le quinté Prix Gaston Branère, le mois dernier à Compiègne. On garde.

Impasses

10 INSIDE MONTLIOUX : Il vient de gagner dans une course à réclamer. Cela se complique pour lui cette fois.

12 BARBADIN : Il a échoué dans le quinté référence, fin avril à Compiègne. Sans nous.

Les paris Quinté du jour

Quinté5-1-6-8-13-3-7-2
Duo1-5-6-8

Le chiffre du jour

1’12 »9

FIONA DE COQUERIE (703 – R-4 à Caen)

Elle possède, en 1’12 »9, le meilleur chrono du peloton sur le tracé proposé. Gare à elle dans le Prix du Petit Cours.

L’info du jour

L’AUTONOMIE (606 – R-1 à Auteuil)

Elle affiche pas moins de treize succès en dix-huit sorties publiques, dont ceux obtenus dernièrement dans les Prix Hypothèse (Gr.III) et Léon Rambaud (Gr.II). Elle devrait améliorer ce score dans la Grande Course de haies d’Auteuil.

HM AL SAKEB (702 – R-3 à Toulouse)

Le mois dernier à La Teste, il a longtemps patienté à l’arrière-garde avant de tracer une plaisante fin de course échouant du minimum pour la victoire. Il ne devrait pas être loin de la vérité dans le Prix de L’hippodrome de Toulouse.

Le Pro du jour

Jean-Pierre Thomain aura trois partants, samedi à Caen (R-3). Rencontre.

Jean-Pierre, vous alignez tout d’abord HELIA DE BAFFAIS (302). Votre avis ?

Elle a effectué une bonne rentrée, récemment à Caen. La jument est restée bien. Elle n’est pas à l’aise corde à gauche, raison pour laquelle on cible à droite. Elle a déjà bien fait derrière l’autostart. il est préférable de lui masquer l’effort mais elle est capable de produire une bonne accélération lorsqu’elle sort d’un dos. Elle doit avoir une bonne chance dans ce lot.

On passe à HOBBY D’ERABLE (406)

Il est inférieur à la jument Hélia de Baffais. Cela dit, il vient de s’imposer facilement, à Fougères. Il reste en retard de gains. C’est un bon droitier. Il sera de nouveau pieds nus. Il ne faut pas qu’il tire durant le parcours, auquel cas, il a souvent du mal à finir. S’il est bien détendu, il peut se placer. Il est assez petit et ne devait pas courir sous la selle.

Un mot enfin sur IALTA DE VANDEL (501) 

Au boulot, c’est bien. Mais, l’autre jour, pour ses débuts au Mont-Saint-Michel, elle a « pété les plombs », en cassant son enrênement au départ. Elle  était fâchée. On va essayer de lui donner un parcours intelligent. En espérant qu’elle apprenne quelque chose et qu’elle s’empare d’un chèque.