arjel

Réunions du Samedi 13 juin 2020 – Une priorité : GARDONS LE SOURIRE

La  réunion principale de ce samedi 13 juin 2020 aura pour cadre l’hippodrome de Laval (R-1). Dans le Prix de Levet (7e course), FRONSAC MADRIK peut poursuivre sa série victorieuse. Dans le Prix de la Place des Victoires (9e course), FAKIR DU CHATEAU briguera une quatrième victoire consécutive. Pour parvenir à ses fins, il lui faudra notamment se défaire de l’estimé FANTASTIC CHARM, un 5-ans qui n’a pas les gains en rapport avec son potentiel.

La réunion disputée le même jour sur l’hippodrome de Compiègne (R-4) vaudra également le détour avec en point d’orgue les classiques Prix Ferdinand Dufaure (Gr.I – 4e course), et Prix Alain du Breil – Course de Haies de Printemps des 4 Ans (Gr.I – 5e course).

Probant lauréat du Prix Jean Stern (Gr.II), le mois dernier à Auteuil, compétition dans laquelle il dominait AL CUARTO et KING EDWARD, GARDONS LE SOURIRE est un sérieux candidat au succès dans le Prix Ferdinand Dufure (4e course).

Dans le Prix Alain du Breil (5e course), les compagnons d’entraînement KOOL HAS, vainqueur du Prix Amadou (Gr.II), le 17 mai, et BORN TO HOLD, qui s’essaye en pareille société après avoir signé trois succès en autant de sorties sur les haies, pourraient bien offrir un nouveau couplé de prestige à l’entraîneur François Nicolle.

Le Quinté du jour

Le Prix de New-York, quinté de ce samedi à Laval a réuni des trotteurs de qualité. Les plus argentés d’entre eux ont d’ailleurs dépassé la barre des 400.000 euros de gains. Encourageant troisième du cet anneau mayennais, fin novembre, DREAMBREAKER s’y présente avec de légitimes ambitions.

Gagnants

9 DREAMBREAKER : Il affiche une victoire et trois places en treize quintés courus. Preuve de son efficacité à ce niveau. Venant de prouver sa forme sur cet anneau, et efficace sur les parcours réduits, il ne devrait pas être loin de la vérité.

Conseil de jeu : 10e G-P

10 VIOLETTO JET : Il peut se targuer d’avoir remporté sept de ses douze dernières prestations publiques. Jugé sur sa victoire dans le Prix Oscar Collard (Gr.III), cet hiver à Vincennes, il s’annonce redoutable.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

6 ETONNANT : Ce trotteur dur à l’effort vient de s’imposer en force, sous la selle, récemment sur cet anneau lavallois. Pour son retour au sulky, il peut réaliser un numéro. Méfiance.

2 CE BELLO ROMAIN : Il n’a plus à faire des preuves en semblable compagnie. Il compte d’ailleurs quatre victoires et deux places en sept quintés courus. A la faveur d’un parcours caché comme il les apprécie, il va finir vite. C’est un trublion en puissance. (cf Notre Pro du Jour).

Impasses

5 ELVIS MADRIK : Il reste ferré et son entraîneur ne s’attache pas les services d’un « pilote ». Une autre fois.

12 DAELIA DE VANDEL : Elle n’a pas été revue depuis le mois de janvier. En seconde ligne derrière l’autostart, elle n’aura pas une tâche aisée.

Les paris Quinté du jour

Quatrio9-10-6-2-15-7-13
Couplé2-6-9-10

Le chiffre du jour

50%

GINKGO ROCQ (208 – R-1 à Laval)

En six sorties au trot monté, il a enregistré deux succès, une place de 2e et trois disqualifications, soit du 50% de réussite. Il semble en mesure d’améliorer ce score dans le Prix de la Place Dupleix.

L’info du jour

FRONSAC MADRIK (706 – R-1 à Laval)

Ses deux dernières sorties ont été couronnées de victoires. Adepte de la course en tête, aligné pieds nus et efficace sur les parcours réduits, la passe de trois est envisageable dans le Prix de Levet.

GARDONS LE SOURIRE (406 – R-4 à Compiègne)

Ce 4-ans tenu en haute estime affiche quatre succès en six courses courues, le dernier en date ayant été obtenu avec la manière dans le Prix Jean Stern (Gr.II), le mois dernier à Auteuil. De quoi lui valoir de logiques supporters dans le Prix Ferdinand Dufaure (Gr.I)

Le Pro du jour

CE BELLO ROMAIN (302) sera au départ du Prix de New-York, samedi à Laval (R-1). Voici les impressions de son entraîneur Sylvain Dupont. 

Sylvain, que pouvez-vous nous dire sur votre protégé CE BELLO ROMAIN ?

Je suis allé à Toulouse le mois dernier afin de le remettre en route. Je n’avais rien d’autre de bien à courir pour lui. Il avait notamment été éliminé dans des étapes du Trophée Vert. Il rendait la distance ce jour-là et il s’agissait d’une course de rentrée. Il ne faut donc pas prendre son classement au pied de la lettre. Ce déplacement dans le Sud-Ouest avait pour but de l’amener au mieux pour ce rendez-vous. Sa préparation s’est bien déroulée. Il est en bonne condition physique. Le départ autostart ne lui pose aucun problème. Au contraire. Une fois de temps en temps, cela lui plaît. Comme vous le savez, c’est un pisteur. Il faut lui masquer l’effort. Cela dit, il est pratique. Ce parcours de Laval reste tactique mais s’il peut bénéficier d’un bon déroulement de course, je le juge capable de faire l’arrivée de cette course. Une place est dans ses cordes. D’autant qu’il a hérité d’un bon numéro derrière les ailes de l’autostart. Ensuite, il a un programme sympa. J’envisage notamment d’aller à Vichy avec lui.