arjel

Réunions du Samedi 1 février 2020 – Le Critérium des Jeunes dans le viseur…

Préparatoires au prochain Critérium des Jeunes  – Prix Comte Pierre de Montesson (Gr.I), programmé deux semaines plus tard, les Prix Paul Viel et Roquépine (Grs.II) tiendront le haut de l’affiche en ce samedi 1er février 2020.

Dans le premier cité, le Prix Paul Viel (2e course), HELGAFELL devrait conforter sa place de numéro un de la promotion, celle des 3-ans. Son compagnon d’entraînement HEAVEN’S PRIDE, son dauphin dans le Prix Maurice de Gheest (Gr.II), le 11 janvier, et HOOKER BERRY, deuxième du Prix Emmanuel Margouty (Gr.I), apanage du premier nommé, le 21 décembre, sur le tracé proposé, celui des 2.175 mètres Grande Piste, sans oublier HEARTBREAKER ONE, tenu en estime, semblent les plus indiqués pour compléter le podium.

Dans le Prix Roquépine (1ere course), HAVANA D’AURCY semble en mesure de signer une troisième victoire consécutive en semblable société. Il convient toutefois de lui opposer l’estimée HAVANAISE, à ne surtout pas condamner hâtivement sur sa disqualification enregistrée dans le Prix Gélinotte.

A suivre également la prestation de la 6-ans ESTRELLA JYL, laquelle trouve une belle occasion de renouer avec la victoire dans le Prix de Cagny (4e course).

Le Quinté du jour

Le Prix de la Gironde (3e course), quinté de ce samedi à Vincennes, mettra aux prises seize trotteurs d’âge. Au regard des forces en présence, les 7-ans devraient y dominer leurs aînés.

Gagnants

1 DRUSS DE GUEZ : Certes, il a été disqualifié à quatre reprises lors de ses cinq derniers parcours. Or, son facile succès obtenu fin décembre sur ce tracé plaide en sa faveur. Sage, il ne devrait pas être loin de la vérité.

Conseil de jeu : 10e G-P

10 DEXTER CHATHO : Il reste sur deux probants  succès. En outre, il affiche sept victoires en onze sorties déferré. En dépit de son rendement de distance, sa chance saute aux yeux.

Conseil de jeu : 15e P

Spéculatifs

8 CARRE NOIR : Il vient de se classer 2e du Prix de Wolvega, le 23 janvier à Vincennes, dominant trois de ses rivaux du jour. Une confirmation est logiquement attendue.

16 CYRIEL D’ATOM : Il compte sept places en treize quintés courus. Preuve de son efficacité à ce niveau. En dépit de son rendement de distance, une places est dans ses cordes.

Impasses

11 COLORADO BLUE : Ses derniers parcours n’inclinent guère à la confiance et il devra rendre la distance. On écarte.

14 BRASIL DE BAILLY : Il reste sur plusieurs échecs en pareille société. Pas d’emballement.

Les paris Quinté du jour

Quatrio1-10-8-16-3-5-4
Duo 41-8-10

Le chiffre du jour

1’14 »2

ESTRELLA JYL (414 – R-1 à Vincennes)

Longtemps tenue écartée de la compétition, de début avril à fin novembre 2019, elle n’a pas tardé à recouvrer ses meilleures sensations. Deuxième sur le tracé proposé, fin décembre, et ce en 1’14 »2, soit le meilleur chrono du peloton sur le parcours, elle mérite crédit dans le Prix de Cagny.

L’info du jour

HELGAFELL (207 – R-1 à Vincennes)

Il a remporté six de ses sept prestations publiques. Solidement installé dans le fauteuil de chef de file de sa promotion, il devrait confirmer en s’adjugeant le Prix Paul Viel.

GOOD QUESTION (608 – R-3 à Cagnes-sur-Mer)

En quatre sorties sur le gazon cagnois, il a signé deux succès et autant de places de 2e. Au mieux et deuxième de la précédente édition du Prix William Alexandre Ruinat, il devrait faire aussi bien, voire mieux, cette année.

Le Pro du jour

HEARTBREAKER ONE (204) participera au Prix Paul Viel (Gr.II), samedi à Vincennes. Voici les impressions de son entraîneur Luc Roelens. 

Luc, quelles sont les principales qualités de votre pensionnaire ?

C’est un poulain très doué. Il a toujours été bon.  D’ailleurs, il s’était qualifié en 1’16 » et fractions, au Croisé-Laroche. Il est maniable. Il est calme. Il possède vitesse et tenue. Pour tout vous avouer, je ne lui trouve pas vraiment de défaut.

Quel regard portez-vous sur ses dernières sorties ?

Il avait gagné très facilement début décembre. Ce jour-là, Bjorn Goop n’avait pas eu besoin d’utiliser le débouche-oreilles. Il m’avait même dit que c’était un tout bon. Venant de sa part, c’est bon signe. En revanche, il l’a drivé de manière trop offensive, ensuite dans le Prix Emmanuel Margouty. Il a voulu contrer les attaques et le cheval a logiquement faibli pour finir. Je lui avais donc demandé de courir caché dans le Prix Maurice de Gheest. Ce jour-là, le poulain s’est retrouvé enfermé dans le dernier tournant avant de tracer une bonne fin de course.

Qu’en attendez-vous, samedi ?

Un bon résultat. Il faut rester réaliste : Les protégés de Philippe Allaire sont de sérieux clients, mais je reste persuadé qu’il a les moyens de rivaliser avec eux. D’autant que ce départ des 2.175m, en descendant, est un avantage pour lui.