arjel

Réunions du Mercredi 8 janvier 2020 – Very DICK !

L’hippodrome de Chantilly (R-1) aura les faveurs des diffusions médiatiques en ce mercredi 8 janvier 2020. L’anneau cantilien propose en effet un programme riche de neuf courses, sur la P.S.f, dont le Prix de la Maison de Sylvie (4e course), handicap retenu pour le quinté et ses dérivés. Dans l’épreuve suivante, le Prix de Chasseloup (5e course), PLAZA DE VEGA trouve une belle occasion d’ouvrir son palmarès. Elle devra toutefois redouter OVER ATTRACTED, qui vaut à l’évidence mieux que ne l’indique sa dernière prestation, en terrain très lourd, courant octobre à Deauville.

A Cagnes-sur-Mer (R-2), DICK DES MALBERAUX revient sous la selle avec de solides prétentions. Seul 7-ans au départ du Prix de la Côte d’Amour, il ne surprendrait pas en dominant ses aînés, et notamment CLAIRON, lequel se produira lui aussi pieds nus et possède de surcroît le meilleur chrono du peloton sur le tracé qui nous intéresse, celui des 2.925 mètres.

Quant à notre Pro du jour, Yves Vidal, il est loin d’être négatif concernant la réunion de Toulouse (R-3).

Le Quinté du jour

Alignée mercredi dans le Prix de la Maison de Sylvie, CRY BABY prendra part à son 25e quinté avec la ferme intention d’y signer une nouvelle victoire. D’autant que son aptitude à la P.S.F de Chantilly est avérée.

Gagnants

6 CRY BABY : Les cinq succès qui figurent à son palmarès ont tous été obtenus sur le sable, trois d’entre eux ayant été acquis à Chantilly, dont deux dans des quintés. Dès lors, elle aura notre préférence.

Conseil de jeu : 10e P

12 DEGRISEMENT : S’il est toujours à la recherche d’une première victoire dans un quinté, il y compte déjà cinq places en douze tentatives. Venant de prouver sa bonne forme sur le sable deauvillais, et bien situé dans les stalles de départ, il mérite crédit.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

5 RIMINI : Il a prouvé qu’il fallait compter avec lui à ce niveau de compétition. Deux bémols à signaler toutefois : D’un côté, son n° en dehors dans les stalles, de l’autre, sa course de rentrée. Il n’a pas été revu depuis l’été dernier.

9 VEDEUX : Il a pour lui son expérience en pareille société. En outre, il a déjà fait l’arrivée sur ce parcours cantilien. Mieux vaut donc s’en méfier.

Impasses

7 KILFRUSH MEMORIES : Il reste sur deux échecs sur le sable, dans des handicaps deauvillais. Pas facile d’y croire.

16 GONE SOLO : Ses dernières sorties ne plaident guère en sa faveur. Impasse tentante.

Les paris Quinté du jour

Quinté6-12-5-9-8-15-13-3
Duo 45-6-12

Le chiffre du jour

1’16 »4

GANDALIE (206 – R-2 à Cagnes-sur-Mer)

Elle possède en 1’16 »4, la meilleure réduction kilométrique sur le tracé proposé. De quoi lui valoir de logiques supporters dans le Prix de la Côte d’Opale.

L’info du jour

PLAZA DE VEGA (507 – R-1 à Chantilly)

Elle affiche trois places de 2e en quatre courses courses, la dernière en date ayant été enregistrée sur le sable, à Vivaux. Elle semble en mesure d’ouvrir son palmarès dans le Prix de Chasseloup.

DICK DES MALBERAUX (101 – R-2 à Cagnes-sur-Mer) 

Certes, il est le moins argenté du peloton et reste sur cinq disqualifications, au sulky. Or, en onze sorties sous la selle, il a signé neuf podiums, dont cinq succès, trois d’entre eux ayant été obtenus sur le tracé proposé. Aligné pieds nus, il s’annonce redoutable dans l’épreuve d’ouverture.

Le Pro du jour

Yves Vidal délègue deux partants, mercredi, à Toulouse (R-3). Rencontre.

Yves, vous alignez tout d’abord DILEO D’AURALIE (707). Votre avis ?

Le cheval effectue une petite rentrée après un break volontaire. Il n’a pas couru depuis le mois de novembre mais il a du travail et il court bien frais. Il me donne satisfaction à l’exercice. C’est un excellent droitier et un mauvais gaucher. La distance l’indiffère. Il est sympa, gentil. Mercredi, il peut tomber sur meilleur que lui mais je le juge capable de lutter pour les premières places.

Vous driverez ensuite l’inédit HAMADOR BUROIS (805). Que pouvez-vous nous en apprendre ?

Je l’ai acheté aux ventes de Deauville, l’année dernière. C’est un plaisant poulain bai. Il est bien dans sa tête et doté d’un joli modèle et possède de bonnes origines maternelles. Selon moi, il est taillé pour bien vieillir. A mon avis, il a de l’avenir. Il faut le voir en compétition, avec ses « copains ». Il faut voir s’il répète l’après-midi des travaux matinaux, mais, pour être franc, je ne serais pas surpris s’il s’illustrait d’entrée de jeu… J’espère qu’il aura pris entre 10 et 15.000 euros avant de l’orienter sur le prochain meeting de Vichy.