arjel

Réunions du Mercredi 3 juin 2020 – Le G.N.T fait escale en Mayenne

La caravane du Grand National du Trot posera ses valises en Mayenne, et plus précisément sur l’hippodrome de Laval (R-1), en ce mercredi 3 juin 2020. En marge de cette course retenue pour le quinté et ses dérivés, dans l’épreuve suivante, le Prix des Bars Pmu de la Mayenne (2e course), le 3-ans HUMPHREY constitue un rival à prendre très au sérieux pour HARLEQUIN, qui vient d’ouvrir son palmarès à Rambouillet, et pour HEROINE QUICK, lauréate de son unique prestation publique, récemment, le 16 mai, à Amiens.

Quant à notre Pro du jour, Yves Vidal, il escompte une nouvelle bonne performance de son protégé DEDE DE MONTAURAN dans le Prix Henri Desmontils (6e course). Pour son retour sous la selle, ce fils Magnificent Rodney trouve en effet une belle occasion de se mettre en évidence. Au regard des forces en présence, il aura surtout à redouter EVEIL DU CHATELET, récent vainqueur dans la discipline, le 17 mai sur l’hippodrome de Châteaubriant et de nouveau aligné déferré des postérieurs. De quoi nous promettre une belle explication.

Le Quinté du jour

La sixième étape du G.N.T aura mercredi pour cadre l’hippodrome de Laval. Selon nous, la solution se situe parmi les concurrents du premier échelon de départ.

Gagnants

4 DOLLAR SOYER : Il compte deux succès et deux places en six quintés courus. En outre, il sera déferré des quatre pieds contrairement à ses deux récentes sorties. C’est son objectif !

Conseil de jeu : 10e G-P

6 DEFI PIERJI : Il ne faut pas le juger sur sa dernière prestation à Vichy, d’autant qu’il avait auparavant remporté la 1ere étape du circuit, début mars à Amiens. A racheter en confiance.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

5 CALOU RENARDIERE : Il est bien situé au premier échelon. Il sera pieds nus et son entourage s’attache les services d’Eric Raffin. On garde.

1 DIVINE MESLOISE : Ses deux dernières tentatives dans les quintés se sont soldées par autant de podiums. Après une course de rentrée profitable aux Sables d’Olonne, elle est ici capable de refaire parler d’elle.

Impasses

7 ATOLL DANOVER : Ce 10-ans n’aura pas un tâche aisée ici, face à ses cadets. L’impasse est tentante.

16 BEL AVIS : Certes, il est le plus argenté du peloton. Or, il n’a pas été revu depuis le mois de mars, devra rendre cinquante mètres, et restera ferré. Une autre fois.

Les paris Quinté du jour

Quatrio4-6-5-1-2-10-8
Couplé1-4-5-6

Le chiffre du jour

71%

GRECO BELLO (507 – R-1 à Laval)

En sept courses courues, il n’a jamais conclu plus loin que 2e, affichant même cinq succès, soit plus de 71% de réussite. Une confirmation est attendue dans le Prix Baron Guy de Meynard.

L’info du jour

HUMPHREY (201 – R-1 à Laval)

Handicapé par un mauvais départ, le jour de ses débuts, récemment, à Sablé-sur-Sarthe, ce 3-ans a toutefois dévoilé des moyens ce jour-là. Mieux vaut donc lui accorder crédit…

ADABEYAAT (305 – R-3 à La Teste)

Elle a été jugée digne de débuter dans le toujours très convoité et bien composé Prix de la Cascade, début octobre à ParisLongchamp. Après une course de rentrée profitable, le mois dernier à Toulouse, elle ne surprendrait pas en ouvrant son palmarès dans le Prix des Prés Salés.

Le Pro du jour

Yves Vidal délègue DEDE DE MONTAURAN (609) mercredi à Laval (R-1). Rencontre.

Yves, que pouvez-vous nous dire sur votre pensionnaire ?

Le cheval a répondu à mes attentes en effectuant un excellent meeting d’hiver, à Vincennes. Il a pris 100.000 euros de gains de fin octobre à début février. Je l’avais placé dans l’écurie de Laurent-Claude Abrivard pour cette période hivernale. Il est revenu à l’écure à la mi-février. Je lui ai ensuite accordé presque deux mois de repos avant de reprendre le travail progressivement. Il a effectué sa course de rentrée à Vichy, le mois dernier. Il était loin d’être à 100% mais il s’est toutefois bien comporté. Et, la dernière fois, sa sortie dans une étape du Trophée Vert, à Villeneuve-sur-Lot, nous a permis de lui changer les idées et de le monter en condition. Il est compliqué et manque de maniabilité à l’attelé mais, à terme, il pourra s’y distinguer car il est dur. Ses deux récentes sorties lui ont été profitables. Je le juge de mieux en mieux au travail même s’il n’est pas démonstratif à l’exercice. Mercredi, il retrouve sa discipline de prédilection. Il sera pieds nus. Il a déjà gagné à Laval. Il s’élancera avec ma confiance.