arjel

Réunions du Mercredi 20 mars 2019 – Le Défi du Galop fait escale à La Teste

La réunion principale de ce mercredi 20 mars 2019 aura pour cadre l’hippodrome d’Agen-Le Passage (R-1). Nicolas Bazire s’y rendra pour driver deux des pensionnaires de son père Jean-Michel. Il se mettra tout d’abord au sulky de la jument danoise CD, laquelle effectue d’ambitieux débuts dans l’Hexagone, avant de piloter le 4-ans FUNKY ROCK, qui trouve une belle occasion de refaire parler de lui dans le Prix d’Agen (8e course).

Dans le Grand Prix Dynavena Maisagri, l’un des temps forts de cette réunion, CAP DE NARMONT, récent lauréat sur le tracé proposé, DEVIRMONT, qui reste également sur un succès, corde à droite, à Caen, et ALDO D’ARGENTRE, confirmé en semblable compagnie et bon droitier, devraient s’expliquer pour les premières places.

A La Teste-de-Buch (R-2), le 4-ans PATASCOY sera revu avec intérêt. Deuxième du Prix du Jockey-Club, l’an dernier, le pensionnaire de Xavier Thomas-Demeaulte affronte en effet des adversaires à sa portée dans la deuxième étape du Défi du Galop même s’il lui faudra redouter ses aînés PUMP PUMP PALACE, qui brigue une troisième victoire consécutive cette année, MERIKHA et SOLEIL D’OCTOBRE, affichés dans cet ordre, en début de mois à Bordeaux.

Le Quinté du jour

Une solide délégation étrangère est au départ du Grand Prix Baron d’Ardeuil Aoc Buzet, quinté de ce mercredi, à Agen. Les Scandinaves SAMBUCA KNIGHT et CD s’y alignent notamment avec de séreuses ambitions.

Gagnants

11 CD : Cette jument Danoise fait l’objet de bruits favorables et évoluera pieds nus pour cet objectif. Gare à ses premiers pas sur notre sol.

Conseil de jeu : 20e P

6 SAMBUCA KNIGHT : Il a des titres à faire valoir en Suède et vaut à l’évidence mieux que ne l’indiquent ses deux dernières sorties dans l’Hexagone. Attention à lui !

Conseil de jeu : 15e P

Spéculatifs

4 DREAM ALONG : Il a gagné sur ce tracé à pareille époque l’an dernier. En forme, il comptera de logiques supporters.

9 DAUPHIN DU LOT : Son entraîneur l’estime capable de conclure parmi les quatre premiers de cette épreuve. On garde.

Impasses

5 DESTIN DE BANVILLE : Il n’a pas couru depuis le mois de septembre et reste ferré. On écarte.

14 BEAU DE MORGANE : Ses dernières sorties dans la région n’inclinent guère à la confiance. Tâche délicate.

Les paris Quinté du jour

11-6-4-9-1-3-13-12
Trio1-4-6-9-11

Le chiffre du jour

1’14 »

ECLAT DES NOIX (412 – R-1 à Agen)

Il a remporté trois de ses quatre dernières sorties, et vient de vaincre en 1’14 », sur ce tracé, soit le meilleur chrono du peloton sur le parcours proposé. Un candidat à la victoire…

L’info du jour

FUNKY ROCK (804 – R-1 à Agen)

Après trois sorties infructueuses, mais profitables, cet hiver à Vincennes, ce 4-ans préservé effectue le déplacement dans le Sud-Ouest avec la ferme intention de renouer avec la victoire.

PATASCOY (602 – R-2 à La Teste)

Deuxième du Prix du Jockey-Club (Gr.I), l’an dernier, il a ensuite été jugé digne de participer au Prix de l’Arc de Triomphe. Même s’il n’a pas revu en compétition depuis son succès toulousain du 3 novembre, sa chance saute aux yeux !

Le Pro du jour

La journée s’annonce chargé pour Bruno Muel, mercredi à Agen-Le Passage (R-1). Il aligne en effet cinq de ses pensionnaires. Rencontre.

Bruno, pouvez-vous nous parler de votre « cavalerie » ?

Avec plaisir. Je drive tout d’abord DAUPHIN DU LOT (109). Il a répondu à mes attentes en s’imposant  courant janvier à Toulouse. Et, la dernière fois, il n’a pas démérité (ndlr, 6e). A sa décharge, il avait eu un peu de fièvre dans la semaine précédent la course. Il n’avait pas bien mangé. Tout est désormais rentré dans l’ordre. Le cheval est au top. Il a de la qualité. Avec sa grande action, il est plus à l’aise à Toulouse qu’à Agen mais je le pense capable de conclure parmi les 4-5 premiers. D’autant qu’il devrait bénéficier d’une course rythmée. C’est un avantage pour lui. ESPOIR D’OKA (408) a fait une bonne de 4-ans. On lui a donc accordé un break volontaire cet hiver. Il avait connu un petit souci au niveau d’un boulet, en fin d’année dernière dans la finale régionale à Toulouse. C’est dommage car il avait auparavant signé une saison exemplaire et aurait mérité de conclure en beauté. Ici, c’est une rentrée pour lui. Cette course va lui être nécessaire en vue de futurs objectifs. FABIO DE TILOU (509) a des moyens. Il est gentil et doté d’un grand modèle. Son problème reste le départ. Autostart c’est mieux, il a davantage de temps pour s’équilibrer. A la volte, c’est plus compliqué. Après 500 mètres de course, il devient pratique. L’autre jour à Agen, après sa disqualification, il était au petit trot. Sage au départ, il ne sera pas hors d’affaire. BLASON DU BOSQUET (615) n’est pas veinard. Il a d’ailleurs hérité du 15 en seconde ligne derrière l’autostart. Or, il n’est pas dénué de moyens. Avec le bon parcours, il peut prendre une allocation mais ce n° va jouer contre nous. FARIO D’ALARIC (813) collectionne les problèmes. Il n’a débuté qu’à 4-ans. Ensuite, il est tombé de nouveau « boiteux ». Et, l’autre jour, à Bordeaux, j’étais dans le dos du futur lauréat lorsqu’il s’est précipité à l’entée de la dernière ligne droite. Cela nous coûte place place. Je le garde car on l’a fait naître mais ce n’est pas une première chance.