arjel

Réunions du Mercredi 2 décembre 2020 – FLAMME VIVE, c’est la chaleur !

Il y en aura pour tous les goûts en ce mercredi 2 décembre 2020. Les trotteurs seront en piste à ParisVincennes (R-1) pour une programme riche de huit courses. Quant aux amateurs de galop, ils se pencheront sur la réunion d’Obstacle disputée sur l’hippodrome de Fontainebleau (R-3), ainsi que la réunion de Plat programmée sur l’anneau nordiste du Croisé-Laroche (R-4).

A Vincennes (R-1), dans le Prix de Saint-Malo (2e course), le 6-ans EXCELLENTISSIME trouve une belle occasion de renouer avec la victoire, lui compte déjà cinq succès cette année en pareille société, celle des courses réservées aux drivers amateurs. En dépit d’un numéro 9 peu enviable derrière les ailes de l’autostart, son contemporain EAGLE PASS devrait l’accompagner, d’autant qu’il sera pieds nus pour ce rendez-vous.

Dans le Prix de Gisors (6e course), GANGSTER DAVANESS s’élancera avec la confiance de son entraîneur, notre Pro du Jour, David Cinier. Il devra toutefois redouter GLOSSY BOY, rarement décevant lors de ses prestations sous la selle, et GENERAL, en quête de rachat, sans oublier JUAN LES PINS, nouveau venu ambitieux dans la discipline.

A Fontainebleau (R-3), dans le Prix Baron Geoffroy de Waldner (4e course), MAGISTADOR mériterait amplement de renouer avec la victoire. Pour parvenir à ses fins, il lui faudra se défaire de SAVOYARD, qui compte trois succès et deux places de 2e en autant de sorties sur le steeple-chase, de DINDIN, qui vient de prouver sa bonne forme à Angers, et RHODAX, de retour sur les gros obstacles après une récente victoire, pour sa rentrée, sur les haies de Strasbourg.

Le Quinté du jour

Trois des seize juments de 5-ans alignées dans le Prix de Rozay-en-Brie, quinté de ce mercredi, à Vincennes, dépendent de l’entraînement de Franck Leblanc. L’entraîneur mayennais pourra notamment compter sur FLAMME VIVE.

Gagnants

8 FLAMME VIVE : Elle a signé deux succès et autant de places de 2e lors du précédent meeting d’hiver avant d’être éloignée de la compétition de février à octobre 2020. Préservée, elle ne devrait pas manquer son premier objectif hivernal, d’autant qu’elle sera pieds nus pour l’occasion.

Conseil de jeu : 15e G-P

9 FASTY DU LUOT : Elle s’est imposée sur le tracé proposé le 5 novembre, avant de doubler la mise huit jours plus tard sur la petite piste. Rien ne s’oppose ici à une confirmation de sa part.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

11 FLICKA JULRY : Elle a remporté sept de ses six derniers parcours. Gare à ses débuts à Vincennes.

13 FASHION TOUCH : Elle collectionne les bons résultats depuis plusieurs semaines et vient de dicter sa loi à Vincennes. On garde.

Impasses

4 FOUDRE DE BENGALE : Elle vient d’effectuer une course de rentrée discrète et reste ferrée. Une autre fois.

5 FEMILIA PIERJI : Les cinq succès qui figurent à son palmarès ont été enregistrés sous la selle. Cette course va lui faire du bien en vue d’un futur objectif, au trot monté, le 19 décembre.

Les paris Quinté du jour

Quinté8-9-11-13-14-10-15-12
Couplé8-9-11-13

Le chiffre du jour

87.5%

GLOSSY BOY (605 – R-1 à Vincennes)

Il s’est produit à huit reprises sous la selle. Résultat : Trois victoires et quatre places de 2e. Soit 87.5% de réussite sur le podium. Gare à lui dans le Prix de Gisors.

L’info du jour

EXCELLENTISSIME (207 – R-1 à Vincennes)

En sept sorties cette année avec son driver amateur – propriétaire, il a signé cinq succès et une place de 2e. Un score qu’il devrait améliorer dans le Prix de Saint-Malo.

MAGISTADOR (408 – R-3 à Fontainebleau)

Après avoir été longtemps arrêté, ce 8-ans n’a pas tardé à refaire parler de lui. Il compte en effet trois podiums en autant de sorties cette année et il vient de se classer 3e d’un récent Quinté à Auteuil. Il peut renouer avec la victoire dans le Prix Baron Geoffroy de Waldner

Le Pro du jour

GANGSTER DAVANESS (606) sera au départ du Prix de Gisors, mercredi à Vincennes. Voici l’avis de son entraîneur David Cinier.

David, votre protégé vient de s’imposer, le 6 novembre, sur le tracé qu’il retrouvera mercredi. Quel regard portez-vous sur ce succès ?

Je n’ai pas été surpris de ce résultat. Je l’ai toujours tenu en estime. Depuis son plus jeune âge, il montre des moyens. Je savais qu’il en avait les capacités. D’ailleurs, il ne soufflait pratiquement pas après cette victoire. Auparavant, sur la petite piste, il avait conclu 4e dans un bon chrono. Et, au mois de septembre, sur la Grande Piste, il avait fait la faute en fin de parcours car son jockey lui avait donné un coup de cravache sur les fesses. Il ne faut pas faire cela avec lui. Il n’aime pas cela. En outre, le cheval était désaxé à la sortie du tournant. En lui donnant un coup à « droite »,  cela la encore davantage désaxé. Il aurait pris une 3e-4e place sans cette faute en fin de parcours.

Quels sont ses principaux atouts ?

Le cheval a conservé une forme optimale. Je le juge d’ailleurs en meilleur état que lorsqu’il était venu courir courant septembre à Vincennes. Mercredi, il retrouve des conditions de course favorables. Il connaît le tracé. C’est un bon cheval.  Je pense même qu’il est meilleur que ce qu’il a montré jusqu’à présent. A terme, je le juge capable de courir des Groupes. Bref, j’ai des raisons d’y croire. Pour être franc, je redoute juste les fautes avec lui. Il veut souvent trop bien faire au départ et il a tendance à se précipiter. A noter qu’il évolue « nature », sans débouche oreilles mais qu’il a besoin de confort sous les pieds. Sachez qu’à l’attelé, il n’est pas facile au départ, il se retrouve souvent loin. En outre, il se montre assez froid lorsqu’il est derrière les autres mais il a hérité de la dureté de sa mère.

Un mot également sur FLASH DU GOUTIER (714) qui sera en piste le même jour…

Il n’est pas dénué de moyens. Début novembre, à Vincennes (ndlr, le 6/11), il a été gêné dans le dernier tournant, alors qu’il était compétitif pour une 5e, voire une 4e place. Et, la dernière fois, la course était rythmée. Il s’est retrouvé dans le dos de Folgado, mon autre pensionnaire, et il a baissé pavillon dans le dernier tournant.  Il faut le monter « offensif », dans le groupe de tête. Je le présente certes de manière rapprochée mais il a bien récupéré. Il vaut mieux que ne l’indique sa dernière sortie. A lui de le prouver. A noter qu’il n’a pas de bons pieds. Il aura de la résine.