arjel

Réunions du Mardi 8 janvier 2019 – GEORGINO, son jour est proche…

Début décembre, à l’occasion de son retour sur l’hippodrome de Vincennes, le 3-ans GEORGINO s’est fait remarquer par sa fin de course. Victime d’une gêne au départ, et vite attardé, ce protégé de Julien le Mer a ensuite comblé beaucoup de terrain pour prendre la 3e place, sa deuxième consécutive après celle obtenue courant octobre à Enghien. Dès lors, il ne faudrait pas être surpris de le voir ouvrir son palmarès dans le Prix Ramsès (2e course), deuxième des huit courses programmées à Vincennes, en ce mardi 8 janvier 2019. Il devrait s’expliquer avec GREGORIO, affiché 3e du Prix de Iris, le mois dernier sur ce tracé, épreuve dans laquelle il dominait quatre de ses adversaires du jour.

Un peu plus de trente minutes plus tard, dans le Prix de Forcalquier, une explication est attendue entre ECOSSAIS DE VIVOIN, qui affiche trois podiums, dont deux victoires, en six sorties au trot monté, et ENZO DE JAVIE, lequel brigue, de son côté, un troisième succès consécutif dans la discipline.

Le Quinté du jour

En s’alignant au départ du Prix du Limousin, quinté de ce mardi, à Vincennes, CETUS DE TILOU briguera une sixième victoire consécutive. Une ambition à la hauteur des moyens de ce 7-ans entraîné par Jean-Michel Baudouin.

Gagnants

8 CETUS DE TILOU : Il reste sur une convaincante série de cinq victoires de rang, la dernière en date ayant eu pour cadre l’hippodrome de Vincennes. De nouveau pieds nus, et bien engagé au premier échelon, il a tout pour plaire.

Conseil de jeu : 15e G/P

16 CASH DU RIB : Il collectionne les places d’honneur depuis plusieurs mois et vient de se classer 3e d’une course de même facture. Une confirmation est ici attendue.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

15 BALZAC DE SOUVIGNE : Ce double vainqueur de quintés a tracé une plaisante fin de course pour se classer 4e du Prix de la Tremblade, le 18 décembre sur ce parcours. De nouveau déferré des quatre pieds, il mérite un large crédit.

14 CERENZO TURBO : Il a des références à faire valoir dans les tournois de ce genre, possède le meilleur chrono du peloton sur ce tracé, et évoluera déferré des quatre pieds. On garde.

Impasses

13 BOB : Il n’a pas couru depuis le mois d’avril et restera ferré pour cette course de rentrée. Impasse conseillée.

17 BERRY FELIN : Il est toujours à la recherche d’une première victoire à Vincennes. Il lui sera difficile de la trouver ici, a fortiori avec le rendement de distance.

18 BUTCH CASSIDY : Il est plus recommandable sous la selle. Cette course va lui faire du bien en vue d’un futur engagement, au trot monté, dans une dizaine de jours.

Les paris Quinté du jour

QuintéBase : 8. Champ réduit : 16-15-14-5-11-1-10
Trio5-8-14-15-16

Le chiffre du jour

1’15 »

ENZO DE JAVIE (303 – R-1 à  Vincennes)

Ses deux dernières sorties publiques se sont soldées par autant de victoires, la dernière en date ayant été obtenue sur le tracé qui nous intéresse, et ce en 1’15 », soit la meilleure réduction kilométrique du peloton sur le parcours. Obligé d’y croire !

L’info du jour

GEORGINO (203 – R-1 à Vincennes)

Il reste sur deux encourageantes places de 3e, la dernière en date ayant été obtenue à l’issue d’une encourageante fin de course, le 3 décembre. Il trouve une belle occasion d’ouvrir son palmarès dans le Prix Ramsès.

GRANACCI (104 – R-2 à Pau)

Ce 3-ans n’a jamais terminé plus loin que 4e en huit courses courues et a prouvé son aptitude au sable. Pour son premier essai dans une course à réclamer, il ne surprendrait pas en s’adjugeant le Prix d’Irouleguy. Première chance.

Le Pro du jour

COQUIN DE FONTAINE (105) sera au départ du Prix du Limousin, mardi à Vincennes (R-1). Son entraîneur Bruno Courault évoque sa candidature :

Que pouvez-vous nous dire sur votre protégé, Bruno ?

Ce cheval a connu des problèmes de dos à la sortie de l’été. Il a toujours été fragile à ce niveau. Il a été soigné. Tout est rentré dans l’ordre. Il a d’ailleurs pris une bonne 2e place, dans un quinté à Vincennes, début décembre. Je dois vous avouer qu’il m’a un peu étonné ce jour-là car je ne le pensais pas encore aussi prêt. Et, la dernière fois, il s’est bien défendu en retrait, après s’être retrouvé trop loin des animateurs, sur un cinquième rideau, en dedans, à mi-parcours, pour espérer mieux. Il est resté bien au travail. Il sera de nouveau pieds nus, comme les deux dernières fois. C’est un plus, certes, mais je ne trouve pas que cela l’améliore nettement. Il l’est ici car ses pieds sont bons. Sachez qu’il sait démarrer rapidement. Il est brave et gentil. Mardi, il a l’avantage de partir en tête. Il évolue dans sa catégorie. Le lot me semble assez homogène. Il n’aura pas de 6-ans sur sa route. J’espère surtout qu’Anthony Barrier pourra lui masquer l’effort. A la faveur d’un bon déroulement de course, en embuscade, je le pense capable de conclure parmi les cinq premiers. A noter également que j’envisage de le présenter sous la selle, cette année.