arjel

Réunions du Mardi 4 juin 2019 – Les Frères Fournigault attaquent en force !

Direction le Centre-Est et plus précisément l’hippodrome de Vichy (R-1) pour la réunion principale de ce mardi 4 juin 2019. En marge du bien composé Prix Vichy Célestins (1ere course – quinté), dans lequel DOSTOIEVSKI, CLASSIC CONNECTION et ECLAT DE GLORE s’annoncent redoutables, les frères Fournigault pourraient bien marquer de leur empreinte cette journée.

Si Emile sera en selle sur sa protégée BACHERRA DU MOULIN, laquelle dispose d’une première chance théorique dans le Prix Jean Tortel (6e course), son frère Georges, notre Pro du Jour, pourra lui aussi nourrir de légitimes ambitions dans le Prix de Grosbois (4e course).

A Nantes (R-2), CARAVAGIO semble en mesure de conserver son titre dans le Prix du Bois Rouaud. Pour parvenir à ses fins, il lui faudra notamment se défaire de HAYA KAN, 2e de cette course l’an dernier, et de NARDO, 2e de l’édition 2017.

Le Quinté du jour

Privé de son succès, après enquête, le 25mai à Enghien, DOSTOIEVSKI s’aligne au départ du Prix Vichy Celestins, quinté de ce mardi, avec la ferme intention d’obtenir une compensation.

Gagnants

8 DOSTOIEVSKI : Il a fourni le platonique lauréat d’une épreuve de bonne facture, récemment à Enghien. Preuve de sa bonne forme. Déjà vainqueur sur cette piste, il aura notre préférence.

Conseil de jeu : 10e G/P

2 CLASSIC CONNECTION : Il a remporté un Gr.III, l’été dernier à Enghien et vient de s’imposer sur cet anneau vichyssois. Obligé d’y croire !

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

3 ECLAT DE GLOIRE : Il ne faut surtout pas le juger hâtivement sur sa récente disqualification à Cavaillon. Doué, déferré et deuxième de son unique sortie sur cet anneau, il mérite crédit.

6 CRESTA ROSSA : Elle est au mieux et vient d’ailleurs de vaincre à Agen. A la faveur d’un bon parcours caché comme elle les apprécie, elle devrait être dans le coup.

Impasses

7 VIVARIO DU BELLAY : Il n’a pas été revu en compétition depuis le début du mois de mars. Pour une autre fois.

12 AVRIK DE GUEZ : Ses trois sorties de l’année n’ont pas été convaincantes. En outre, il reste ferré. On écarte.

Les paris Quinté du jour

QuintéBases : 8-2. Champ réduit : 3-6-4-9-5-13-10
Trio2-3-4-6-8

Le chiffre du jour

1’13 »9

DEMETRIOS D’ELA (708 – R-1 à Vichy)

A pareille époque l’an dernier, il se classait 2e sur ce tracé, et ce en 1’13 »9, soit la meilleure réduction kilométrique du peloton sur ce parcours. En outre, il se produira pies nus. Première chance.

L’info du jour

BACHERRA DU MOULIN (611 – R-1 à Vichy)

Ses quatre dernières sorties sous la selle ont été couronnées de succès. Et ce, dans des chronos qui en disent long sur sa forme actuelle. Gare à elle dans le Prix Jean Tortel.

CARAVAGIO (201 – R-2 à Nantes)

Il a fourni le désinvolte vainqueur de la précédente édition de ce Prix du Bois Rouaud. Comptant deux succès et une place de 2e en autant de sorties à Nantes, il s’annonce redoutable.

Le Pro du jour

Georges Fournigault drivera sa pensionnaire BERENICE DU LOISIR (409), mardi, à Vichy (R-1). Il nous en parle.

Georges, que pouvez-vous nous apprendre sur BERENICE DU LOISIR (409) ?

On n’a pas eu trop de chance avec elle au début, Aujourd’hui, on récolte les fruits de notre patience. Elle est capable de suivre tous les trains mais plus cela « roule », plus elle sait finir. Elle a bien gagné la dernière fois, à Vichy, d’autant que la course n’était pas assez rythmée pour elle ce jour-là. Cela ne s’est pas couru pour elle. Elle sait démarrer vite mais ensuite il est préférable de lui masquer l’effort. Aussi, il lui faut des courses rythmées. Je préfère donc lorsqu’elle s’élance en tête. Mardi, c’est  un bon engagement pour elle, avec un recul au premier poteau à 110.000 euros. J’ai repéré un ou deux étrangers de qualité, mais, si elle a le bon parcours, il faudra compter avec elle.

Votre frère aligne BACHERRA DU MOULIN (611). Pouvez-vous nous renseigner ?

Oui. J’en possède 40%. Elle est au top. Elle collectionne les bons résultats sous la selle. Elle est encore meilleure corde à droite. Elle préfère être devant en course et ce n’est pas un avantage pour elle de rendre la distance. Cela dit, elle sait démarrer. On y compte. Ensuite, on envisage de la diriger sur le Prix Gaston Roussel, le dernier jour du meeting.