arjel

Réunions du Mardi 23 avril 2019 – Le Défi du Galop fait escale à Toulouse…

Il y en aura pour tous les goûts en ce mardi 23 avril 2019. Si le quinté aura pour cadre la piste de Compiègne (R1), celle de Toulouse (R-2) ne sera pas en reste. La Ville Rose propose en effet un programme digne d’intérêt, riche de trois Listeds, dont le Vase d’Argent (6e course), troisième étape du Défi du Galop. S’ils ne seront que sept au départ de cette rencontre, la qualité est présente. Pour s’en convaincre, il suffit de souligner la présence de PATASCOY, deuxième du Prix du Jockey-Club (Gr.I), l’an dernier, et lauréat pour sa rentrée,  de la précédente étape du circuit, le mois dernier à La Teste. AUBEVOYE et SOLEIL D’OCTOBRE, ses dauphins le 20 mars, et le rentrant MR SATCHMO, triple vainqueur à ce niveau, l’an dernier, semblent les plus indiqués pour l’accompagner.

A noter qu’à Vincennes (R-4), deux Grs.II, le Prix Paul Karle (1ere course), pour les mâles de 3-ans, et le Prix Masina, pour les pouliches, tiendront le haut de l’affiche. L’occasion de revoir en piste le doué GOTLAND, qui n’avait pas connu la défaite avant son échec dans le Critérium des Jeunes (Gr.I), courant février, classique remporté par GREEN GRASS, laquelle sera la logique favorite du Prix Masina (3e course).

Le Quinté du jour

PASSION NONANTAISE est à l’évidence proche d’un premier succès dans un quinté. Elle peut l’obtenir dans le Prix de l’Oise, mardi à Compiègne.

Gagnants

3 PASSION NONANTAISE : Elle compte six places en onze quintés courus, preuve de sa compétitivité à ce niveau. Récente 2e d’un événement référence, elle mérite crédit.

Conseil de jeu : 15e G/p.

13 HOLDBACKTHERIVER : Pour sa rentrée, elle s’est classée 4e du quinté Prix Benjamin Boutin, le mois dernier sur cette piste. Une confirmation est logiquement attendue.

Conseil de jeu : 15e P

Spéculatifs

1 GOLDEN RAJSA : Elle vient de s’adjuger le quinté référence prix Lypharita, devant six de ses rivales du jour, en début de mois à Chantilly. Vu le style de ce succès, elle devrait répéter.

12 FUENTEESTEIS : Ses débuts dans les quintés se sont soldés par une encourageante place de 3e dans la course référence Prix Lypharita. De quoi lui valoir de logiques supporters.

Impasses

15 DANCE COLONY : Ses dernières sorties, dans des courses à réclamer n’inclinent guère à la confiance. On écarte.

18 PINK : Elle n’a pas été revue depuis le mois de janvier et semble s’attaquer à forte partie. Dès lors, sa tâche s’annonce délicate.

Les paris Quinté du jour

QuintéBases : 3. Champ réduit : 13-1-12-17-10-5-6
Couplé1-3-12-13

Le chiffre du jour

60%

STAR VIXA (408 – R-1 à Compiègne)

Cette pouliche de 3-ans compte trois podiums en cinq courses courues à ce niveau, celui des réclamers (soit 60% de réussite). Une confirmation est attendue dans le Prix de la Bourdelotte.

L’info du jour

PATASCOY (602 – R-2 à Toulouse)

Deuxième du Prix du Jockey-Club (Gr.I), l’an dernier, et probant lauréat, pour sa rentrée,  de la précédente étape du Défi du Galop, le mois dernier à La Teste, ce 4-ans de qualité s’annonce redoutable dans le Vase d’Argent.

GOTLAND (102 – R-4 à Vincennes)

Il n’avait pas connu la défaite en six courses courues avant son échec dans le Critérium des Jeunes (Gr.I), courant février. Doué, il aura à coeur de se racheter dans le Prix Paul Karle.

Le Pro du jour

ESTOCADE BLEUE (404) fait partie des onze juments de 5-ans alignées dans le Prix Sirone, mardi à Vincennes (R-4). Son entraîneur Emmanuel Ruault nous en parle :

Emmanuel, que doit-on penser des dernières sorties de votre protégée ?

Elle ne m’avait pas déplu en fin d’année dernière. Elle s’était notamment montrée courageuse fin novembre, pour prendre la 4e place sur la petite piste avant d’obtenir une classement identique sur la Grande, deux semaines plus tard. Or, depuis, elle n’a pas vraiment eu le rendement escompté. Elle avait d’ailleurs eu un bon parcours courant février à Vincennes et n’avait pas été capable d’accélérer pour finir. Ensuite, à Laval, face aux mâles; c’était un peu mieux. Et, lors de sa dernière sortie, récemment à Vincennes, elle a fait la faute avant d’aborder la montée. A sa décharge, elle s’était retrouvée piégée le nez au vent.

Vous semblez sur la réserve…

Elle est plaisante le matin à l’exercice mais elle ne confirme pas en course. Je la pensais sincèrement capable de mieux faire. Elle montre des moyens au travail, mais, au final, elle n’a encore jamais gagné en plus de trente courses disputées. En outre, le départ reste son point faible. Elle a souvent perdu du terrain au signal, en s’élançant au galop. Aussi, ensuite, elle est souvent obligée de faire des efforts pour revenir sur les animateurs. Au boulot, elle semble bien mais elle a été trop décevante pour lui faire confiance.  Vous comprendrez donc qu’il m’est difficile de me prononcer avec elle. Je lui trouvais régulièrement des excuses mais il faut arrêter de lui en donner.