arjel

Réunions du Mardi 20 novembre 2018 – Soyons…Briand !

Si le quinté de ce mardi 20 novembre 2018 s’offre aux galopeurs, sur l’hippodrome de Chantilly (R-1), les trotteurs seront en activité à Lyon-Parilly (R-2), à Marseille-Vivaux (R-3) mais également à Vincennes (R-5, en nocturne.

Yannick-Alain Briand aborde la réunion phocéenne avec plusieurs bonnes chances à défendre. En tant que driver tout d’abord avec BALDI STAR (1ere course), lequel s’annonce redoutable dans l’épreuve d’ouverture, mais également comme metteur au point. L’entraîneur basé à Fuveau, dans les Bouches-du-Rhône, pourra en effet compter sur DIAMANT DU RABUTIN (2e course), soigneusement préparé pour cet engagement de choix au plafond des gains, et sur CALIFORNIA CHARM (4e course), invaincue en deux prestations sur l’anneau de Vivaux.

Quant à notre Pro du Jour, Françis Jung, il évoque les chances de ses deux partantes, à Lyon-Parilly (R-2)

Le Quinté du jour

Affichant un succès et quatre places en six quintés courus, FALCO DELAVILIERE tentera d’améliorer ses statistiques en pareille société. Le protégé de Ramon Avial-Lopez fait en effet partie des seize candidats au Prix du Paddock, événement de ce mardi sur la P.S.F de Chantilly.

Gagnants

5 FALCO DELAVILIERE : Il a prouvé qu’il fallait compter avec lui en pareille compagnie et a déjà fait l’arrivée sur le sable. Première chance.

Conseil de jeu : 15e P

6 LAND OF MIND : Il fait preuve d’une louable régularité depuis le début de l’année et vient de se classer 2e d’un handicap disputé sur le sable deauvillais. Obligé d’y croire !

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

12 ASCOT SPIRIT : Elle peut se targuer d’avoir devancé notre favori, fin juin à Saint-Cloud et sa dernière sortie sur le sable a été couronnée de succès. Méfiance.

1 SALT LAKE CITY : Il a pris la 6e place du Quinté Prix du Grand Trianon, le mois dernier à ParisLongchamp, devant six de ses rivaux du jour. Une confirmation est ici attendue.

Impasses

2 NOSDARGENT : Il reste sur un échec en semblable compagnie et manque de références sur le sable. A revoir.

11 LE PARRAIN : Avec seulement trois courses au compteur, il fait partie des moins expérimentés du peloton. Force est d’imaginer qu’il aura ici fort à faire pour ses débuts dans les handicpas.

Les paris Quinté du jour

Quinté5-6-12-1-9-4-10-13
Couplé1-5-6-12

Le chiffre du jour

64%

BALDI STAR (115 – R-3 à Marseille-Vivaux)

Il n’a jamais terminé plus loin que 5e en quatorze sorties déferré des quatre pieds, ayant de surcroît enregistré neuf podiums (64% de réussite), dont deux succès. Un score qu’il semble en mesure d’améliorer dans le Prix Cantini- Prix Jean Ohanessian

L’info du jour

ENCIERRO JYL (213 – R-2 à Lyon-Parilly)

Trotteur préservé, ce 4-ans se présentera ici déferré des postérieurs, contrairement à ses deux derniers parcours. Gare à lui dans le Groupe A du Prix du Cap Corse.

DIAMANT DU RABUTIN (216 R-3 à Marseille-Vivaux)

Il compte déjà huit succès en 21 courses courues, possède en 1’15 »6, le meilleur chono du peloton sur le tracé proposé, et évoluera pieds nus pour cet objectif.

Le Pro du jour

Deux des quatorze 4-ans alignés dans le Groupe B du Prix du Cap Corse, mardi à Lyon-Parilly (R-2), dépendent de l’entraînement de Françis Jung. Ce dernier livre ses impressions :

Françis, que doit-on penser de la 4-ans EXTREME BILKIE (307) ?

Elle reste sur une série d’échecs et de disqualifications. A sa décharge, elle n’a pas toujours été veinarde et souffre parfois de boîterie aux postérieurs. Cela dit, début novembre, à Strasbourg, elle s’est arrêtée aux 1.000 mètres, et ce sans raison. Et, la dernière fois à Reims, elle a fait la faute dans le dernier tournant. J’ai besoin qu’elle me rassure. Il m’est donc difficile de vous la recommander…

Vous êtes probablement plus optimiste avec ELITE DE HOERDT (314) ?

Absolument. Elle n’est pas dénuée de moyens. D’ailleurs, sans avoir trop de travail, elle s’était bien qualifiée, en 1’16 »5. Aussi, on comptait jouer les premiers rôles, le jour de ses débuts, à Nancy. Or, la pouliche s’est mise à tirer en tête de course. Elle n’avait pas respiré comme souhaité et avait logiquement baissé pavillon pour finir. Depuis, elle a appris à se canaliser. Elle n’est pas fautive. Elle possède de la vitesse et de la tenue. J’y comptais la dernière fois à la Soie. Elle a répondu à nos attentes en s’imposant. A noter qu’elle était déferrée des quatre pieds ce jour-là. Cela a porté ses fruits. Cette fois, elle ne le sera pas. D’autre part, elle est plus confirmée corde à droite. En outre, contrairement à sa dernière sortie, elle doit affronter les mâles. Aussi, il lui sera sans doute plus difficile de gagner. Cela dit, elle est restée en forme et je la juge capable de conclure parmi les quatre premiers de cette course…