arjel

Réunions du Mardi 13 novembre 2018 – Vers une journée très fructueuse de Jean-Michel Bazire…

Menacé par Yoann Lebourgeois dans la route qui le mène tout droit vers un 20e Sulky d’Or, Jean-Michel Bazire devrait faire le plein de succès en ce mardi 13 novembre 2018. Le professionnel sarthois a d’ailleurs décidé de courir à Bordeaux (R-1) en journée, avant de se rendre le soir, à Vincennes (R-5), en nocturne.

S’il est bien représenté dans le quinté du jour sur l’anneau girondin, il pourra également compter sur DIGUEDOR (1ere course), une jument qu’il a mené au succès début octobre à Laval, sur FIRELLO (6e course), irréprochable depuis ses débuts, sur ELORIUS DE GUEZ (7e course), déferré des postérieurs pour cet objectif, et sur BALADIN DE BRAY (9e course), qui affronte des adversaires à sa portée dans l’épreuve de clôture.

En nocturne, à Vincennes (R-5), EXIT MONEY (3e course), probant lauréat de ses deux dernières sorties publiques, et FAUVE BERRY (4e course), en retard de gains, pourraient bien lui permettre d’améliorer son nombre de victoires.

Le Quinté du jour

Séduisant lauréat de ses deux dernières sorties, la dernière en date ayant été obtenue pas plus tard que jeudi dernier, VALOKAJA HINDO devrait combler une nouvelle partie de son évident retard de gains dans le quinté de ce mardi, à Bordeaux.

Gagnants

1 VALOKAJA HINDO : Ses deux dernières prestations publiques se sont soldées par autant de succès plaisants. De nouveau pieds nus, il devrait logiquement répéter. Seul bémol : Il se présente de manière rapprochée.

Conseil de jeu : 15e G/P

11 APRION : En début de mois à Châtelaillon-La Rochelle, il a fourni une bonne fin de course pour se classer 2e derrière notre préféré. Une confirmation est ici attendue.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

13 VARUS DU BOCAGE : Il vient de prouver sa bonne condition physique à Vincennes et possède de solides références sur cet anneau bordelais.

12 ARIBO MIX : Il s’est classé troisième du 41ème Grand Prix du Sud-Ouest (Gr.II), le mois dernier sur cette piste. Gare à sa fin de course…

Impasses

3 CRONOS D’HAMELINE : Il collectionne les échecs depuis plusieurs semaines. Impasse tentante.

15 AZARO D’EVA : Il restera ferré. Cette course va lui faire du bien en vue de futurs objectifs.

Les paris Quinté du jour

QuintéBases : 1-11-13 Champ réduit : 12-5-2-10-14
Couplé1-11-12-13

Le chiffre du jour

37%

VARUS DU BOCAGE (313 – R-1 à Bordeaux-Le Bouscat)

En huit sorties sur cette piste, il a signé trois succès (soit plus de 37% de réussite), dont deux obtenus sur ce tracé bordelais. Nul doute qu’il retrouve ce parcours girondin avec des ambitions.

L’info du jour

BALADIN DE BRAY (902 – R-1 à Bordeaux-Le Bouscat)

Il reste sur une série de bons résultats et aurait terminé beaucoup plus loin en dernier lieu à la Rochelle s’il n’avait concédé du terrain sur une gêne, en début de parcourus. Aligné pieds nus, et bien placé derrière les ailes de l’autostart, il possède une première chance

FAUVE BERRY (406 – R-5 à Vincennes)

Après une course de rentrée profitable aux Sables d’Olonne, le mois dernier, elle trouve l’occasion de renouer avec le succès dans le Prix Florentina, elle qui compte déjà trois succès en six courses courues

Le Pro du jour

Bruno Muel sera présent mardi à Bordeaux (R-1) avec deux de ses pensionnaires. Rencontre.

Bruno, que pouvez-vous nous dire sur vos deux partants ?

FABIO DE TILOU (601) est un cheval important, qui a besoin de vieillir. Il a bien gagné cet été à Auch. En revanche, il m’a déçu ensuite à Beaumont-de-Lomagne. Je n’avais pas vraiment d’explications. Il a remis les pendules à l’heure depuis à Toulouse. J’ai bien aimé ses dernières fins de course. Il a conservé un bon degré de forme à l’entraînement. Sachez que l’autostart l’aide à mieux s’élancer. J’en escompte un bon classement. Selon moi, ll devrait faire l’arrivée. De son côté, EDEN DE NAIADE (704) a connu un problème de santé en fin d’année dernière, ce qui l’a tenu écarté de la compétition durant un semestre. Il est revenu progressivement au mieux. Aussi, il ne m’a pas vraiment étonné en s’imposant par deux fois à Toulouse, en septembre et octobre. Il va « dans les genoux » et n’est pas à l’abri d’une bêtise. Il a d’ailleurs fait la faute dans le premier tournant, en dernier lieu. Le déferrage l’améliore. Mardi, il fait face à un engagement intéressant. Il a les moyens de se racheter.