arjel

Réunions du Mardi 10 mars 2020 – On se met aux Verts !

Huit courses rythmeront la réunion principale de ce mardi 10 mars 2020, à Chantilly (R-1). Au cours de cette journée cantilienne, il conviendra de suivre avec intérêt deux pensionnaires d’Alain de Royer Dupré, l’une et l’autre parés de la casaque verte, épaulettes rouges, de Son Altesse Aga Khan. Tout d’abord, dans le Prix du Val Saint-Georges (3e course), la bien née SYRDARYA fera l’objet de nombreuses attentions pour son retour en piste, cette soeur utérine de la douée Siyarafina, gagnante du Prix Saint Alary, l’an dernier, n’ayant pas été revue depuis le 7 octobre, date de ses débuts victorieux, à Compiègne.

Dans le Prix de la Queue du Renard (7e course), son compagnon d’entraînement et de casaque, ZARKALLANI effectuera lui aussi une ambitieuse course de rentrée. Après avoir fait preuve de caractère, à l’occasion de sa dernière sortie publique, l’été dernier, dans une Listed-race, à Deauville, le fils de Invincible Spirit et de la championne Zarkava a été castré. Nul doute qu’il a les moyens de s’illustrer d’entrée de jeu. Il devrait s’expliquer avec TANTPISPOUREUX, autre rentrant de qualité, et avec KING OF TWIST, lequel compte deux succès et une place de 2e en autant de sorties sur le sable, et peut se targuer d’avoir déjà gagné sur ce sable cantilien.

Le Quinté du jour

Quinté de ce mardi, à Chantilly, sur le sable, le Prix Otto a réuni seize chevaux de 4-ans. Respectivement affichés 2e, 4e et 7e d’une quinté de même facture, le Prix Jacques Geliot, 12 février, sur la P.S.F de Cagnes-sur-Mer, MILLE SABORDS, SILBERPFEIL et INATTENDU méritent une mention favorable.

Gagnants

8 MILLE SABORDS : Il a prouve qu’il fallait compter avec lui en pareille société, affichant quatre places en neuf quinté courus. En outre, il vient de se classer 2e d’un quinté référence, dominant trois de ses rivaux du jour. Notre favori.

Conseil de jeu : 10e G-P

7 SILBERPFEIL : Elle affiche huit podiums en douze courses disputées et a pris la 4e place du quinté référence Jacques Geliot, 12 février, sur la P.S.F de Cagnes-sur-Mer. Une confirmation est ici attendue.

Conseil de jeu : 10 P

Spéculatifs

11 GRACE BERE : Elle vient de signer deux plaisantes victoires, sur le sable. Ici, pour son premier essai dans un handicap, elle semble en mesure de poursuivre sur sa lancée.

4 INATTENDU : Il n’a pas eu le rendement escompté dans le quinté Prix Jacques Geliot, 12 février, sur la P.S.F de Cagnes-sur-Mer, où il a conclu 7e. Or, il s’était auparavant imposé dans un quinté, courant novembre sur cet anneau. A racheter.

Impasses

16 MONI : Il reste sur plusieurs échecs en pareille compagnie et sur cette surface. Pas facile d’y croire.

Les paris Quinté du jour

Quatrio8-7-11-4-6-9-3
Couplé4-7-8-11

Le chiffre du jour

70%

CALYPSO DUMESTIVEL (101 – R-3 à Fontainebleau)

En dix sorties sur le cross-country, il s’est classé à neuf reprises parmi les quatre premiers, ayant même signé trois succès, et quatre places de 2e, soit 70% de réussite sur le podium. Un score qu’il devrait améliorer dans le Prix de Nemours.

L’info du jour

SYRDARYA (305 – R-1 à Chantilly)

Cette soeur utérine de la douée Siyarafina a débuté victorieusement, début octobre, à Compiègne. A l’évidence douée, elle ne surprendrait pas en effectuant une course de rentrée victorieuse dans le Prix du Val Saint-Georges.

ECU DU VIVIER (808 – R-4 à Enghien)

Il reste sur une série de bons résultats et n’a pas connu la défaite, cette année, en autant de sorties dans les tournois de ce genre, ceux réservés aux drivers amateurs. Première chance.

Le Pro du jour

Jean-Philippe Borodajko aligne DOMINGO D’ELA (306) dans le Prix de Contrexeville, mardi à Enghien (R-4).  vendredi à Vincennes (R1). Voici ses impressions  :

Votre protégé vient de signer quatre succès cet hiver. Quel regard portez-vous sur cette série victorieuse ?

Le cheval nous apporte en effet des satisfactions. Cela dit, je n’ai pas été surpris car il a toujours eu des moyens. Je l’ai présenté déferré lors de ses quatre dernières sorties. C’était surtout pour lutter à armes égales avec l’opposition car, à mon avis, cela ne l’améliore pas considérablement.

Lui trouvez-vous des défauts ?

C’est un cheval fragile des membres. Il faut composer avec ses récurrents ennuis de santé. D’ailleurs, après ses succès du Croisé-Laroche et de Vincennes, j’ai préféré l’arrêter au mois de décembre. Il en avait besoin, Ce qui ne l’a pas empêché de gagner, pour sa course de rentrée, à Vincennes, puis plus récemment (ndlr, le 21 février), sur un tracé de vitesse.

Mardi, il effectue son retour au trot monté. Qu’en attendez-vous ?

J’en escompte une confirmation. Le cheval a conservé d’un bon degré de forme. Il a déjà gagné sous la selle, l’an dernier à Rouen-Mauquenchy. Il découvre Enghien mais cela ne devrait pas le contrarier car c’est un meilleur gaucher que droitier.  Il est capable d’aller devant comme patienter. Je me suis attaché les services d’un pilote (ndlr, Eric Raffin). J’ai des raisons d’y croire. Ensuite, il n’est pas impossible qu’on lui trace un programme sur les pistes en herbe.