arjel

Réunions du Mardi 10 décembre 2019 – Sous les charmes de GRACIEUSE DU LUPIN

L’hippodrome de Cabourg (R-1) sera sous les feux de la rampe en ce mardi 10 décembre 2019, en proposant notamment le quinté Prix des Calcéolaires (1ere course). Programmé un peu plus de trente minutes après cette compétition, le Prix des Marjolaines (2e course) sera l’occasion de revoir en piste l’irréprochable GRACIEUSE DU LUPIN. N’ayant pas connu la défaite en deux courses courues, et ce sur ces parcours corde à droite, cette pensionnaire de Jean-Paul Marmion devrait logiquement préserver son invincibilité. Si elle retrouvera sur son chemin GALLICA GEDE, sa dauphine le mois dernier à Saint-Malo, cette fille de Othello Bourbon devra surtout redouter GITANE DU BOIS, qui vient de se mettre en évidence à Vincennes, avant d’être disqualifiée après enquête pour avoir été jugée responsable d’une gêne.

A Vincennes (R-4), ELISKA BERRY, confiée aux bons soins de Jean-Michel Bazire pour cet engagement de choix dans le Prix Philia (1ere course), devrait jouer les premiers rôles et s’expliquer avec EROLINA, invaincue en deux sorties déferrée des quatre pieds, et avec EVITA PERON, laquelle a dominé trois de ses rivales du jour, le 19 novembre.

Quant à notre Pro du Jour, Patrice Quinton, il nous parle de ses trois partants, à Pau (R-2).

Le Quinté du jour

Parmi les seize candidats au Prix des Calcéolaires, quinté de ce mardi à Cabourg, une seule reste sur un succès, à savoir BELLE D’HERMES. Elle aura notre préférence.

Gagnants

12 BELLE D’HERMES : Elle reste sur un succès à Laval, preuve de sa bonne forme. En outre, elle a déjà gagné à Cabourg. Première chance.

Conseil de jeu : 15e P

14 BORIS DE KARA : Il collectionne les bons résultats depuis plusieurs mois. Il est confirmé corde à droite. De quoi incliner à la confiance.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

13 CESARIO BELLO : Il s’est imposé avec aisance, début octobre à Caen et n’aura pas à rendre la distance, contrairement à son dernier parcours à Reims. On garde.

8 CAPELLA DE VRIE : Elle monte progressivement en puissance. Vue à son avantage l’hiver dernier, elle semble en mesure de refaire parler d’elle.

Impasses

10 BONHEUR DE NAY : Ses derniers parcours ne plaident guère en sa faveur. Sans nous.

Les paris Quinté du jour

Quinté12-14-13-8-11-3-1-6
Couplé8-12-13-14

Le chiffre du jour

62.5%

ELISKA BERRY (111 – R-4 à Vincennes)

Elle a été associée à huit reprises à Jean-Michel Bazire. Résultat : Trois succès et deux places de 2e, soit 62.5% de réussite sur le podium. Un score qu’elle devrait améliorer dans le Prix Philia.

L’info du jour

GRACIEUSE DU LUPIN (209 – R-1 à Cabourg)

Elle est invaincue en deux courses courues. Bonne droitière et n’affrontant que ses contemporaines, elle devrait « remettre le couvert » dans le Prix des Marjolaines.

GIGOLO LOVER (607 – R-4 à Vincennes)

Ce 3-ans ménagé affiche trois succès en seulement cinq courses courues. Encourageant 3e pour sa course de rentrée, le mois dernier à Vincennes, il ne devrait pas être loin de la vérité dans le Prix Polaris.

Le Pro du jour

Patrice Quinton sellera trois partants, mardi à Pau (R-2). Rencontre.

Patrice, vous débutez la réunion avec deux partants dans le Prix du Pau Hunt Races. Votre avis ?

PAPY MAMY (408) est un bon cheval. Il a 10-ans mais il est toujours motivé. Il est bien au travail. Il reste sur une victoire sur le cross de Nancy. Il connaît le cross palois. Mardi, l’engagement est bon. Je compte sur lui. Il a un bon meeting à faire. Ensuite, si ses jambes tiennent, son objectif reste le grand cross de Pau. N’oubliez-pas qu’il s’y est classé 2e il y a deux ans. A noter qu’il adore le lourd. Concernant DUNQUIN (413), on l’aime bien à l’écurie. Or, elle n’a pas couru depuis plus d’un an et demi. C’est une longue rentrée. Si elle se classe 4e-5e, ce sera bien. Ensuite, elle aura un bon programme et des courses fermées.

Vous présentez également le 5-ans STEEPLE DU RIB (809). Que doit-on en penser ?

Pour lui aussi, il s’agira d’une course de rentrée. Il n’a pas été revu depuis l’été 2018. Il a du travail mais il va affronter des chevaux plus affûtés que lui. Il m’est donc difficile d’être affirmatif à son sujet. Il faut voir son comportement pour cette reprise de contact avec la compétition.