arjel

Réunions du Lundi 6 juillet 2020 – VALZER DI POGGIO est en retard de gains

Direction la Vendée, et plus précisément l’hippodrome des Sables d’Olonne (R-1) pour la réunion principale de ce lundi 6 juillet 2020. Dans la Quinté Prix 50ème Anniversaire de l’Hippodrome (1ere course), VALZER DI POGGIO devrait logiquement poursuivre sa série victorieuse.

Un peu plus tard au cours de la réunion, dans le Prix les Sables Agglomération (5e course), FLEUR DES TOURS devrait confirmer sa récente victoire, celle obtenue le 18 juin à Rouen-Mauquenchy. D’autant qu’elle sera déferré des quatre pieds pour l’occasion. Une configuration dans laquelle elle présente un séduisant pourcentage de réussite.

A Hyères (R-4), dans l’épreuve d’ouverture, le Prix André Micallef (1ere course), CHARLESTON PIYA, lauréat de sa dernière sortie sous la selle, à créditer du meilleur chrono du peloton sur le tracé proposé et faisant face à un engagement de choix au plafond des gains, présente de solides garanties. Il devrait s’expliquer avec DIALETTO, récent vainqueur dans la discipline, à Vivaux, et avec EASY GOER, nouveau venu ambitieux au trot monté.

Le Quinté du jour

VALZER DI POGGIO est certes le moins argenté des seize candidats au Prix 50ème Anniversaire de l’Hippodrome, quinté de ce lundi, aux Sables d’Olonne. Or, il n’est certainement pas le moins doué. Mieux encore, il a les moyens de mettre tout le monde d’accord.

Gagnants

1 VALZER DI POGGIO : Ses trois sorties de l’année de sont soldées par autant de plaisantes victoires. De nouveau présenté déferré des postérieurs, il trouve ici une belle occasion de combler une nouvelle partie de son évident retard de gains.

Conseil de jeu : 15e G-P

8 ESPERANZO : Il ne faut pas le juger sur sa dernière sortie à Lisieux où il évoluait ferré et devait rendre la distance. Il avait auparavant signé deux plaisants succès. Belle chance.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

7 ECHO DE CHANLECY : Son récent succès à Craon atteste de son bon degré de forme. Aligné pieds nus et bien situé au premier échelon de départ, il devrait répéter.

6 EMPHASIS TURBO : A l’instar du précédent nommé, il reste sur une victoire, le 8 juin à Caen. Il a également des références à faire valoir corde à gauche. On garde.

Impasses

10 CHACHA DE GONTIER : Elle a surtout couru sous la selle au cours des derniers mois. En outre, elle doit rendre la distance et se reste ferrée. Une autre fois.

16 ACTARUS DE CHAMBE : Il reste sur plusieurs échecs et se produira ferré. L’impasse est tentante.

Les paris Quinté du jour

QuintéBase : 1. Champ réduit : 8-7-6-3-14-13-12
Couplé1-6-7-8

Le chiffre du jour

57%

FLEUR DES TOURS (504 – R-1 aux Sables d’Olonne)

Elle s’est présentée à sept reprises déferrée des quatre pieds. Résultat : Cinq podiums, dont quatre succès, soit plus de 57% de réussite à la « gagne ». Un score qu’elle peut améliorer dans le Prix les Sables Agglomération.

L’info du jour

VALZER DI POGGIO (101 – R-1 aux Sables d’Olonne)

Depuis son arrivée chez Jean-Michel Bazire, l’été dernier, ce trotteur transalpin a enregistré six podiums en sept prestations. Il se présente au départ du Prix 50ème Anniversaire de l’Hippodrome avec la ferme intention de signer une quatrième victoire consécutive.

CHARLESTON PIYA (108 – R-4 à Hyères)

Sa dernière sortie sous la selle a été couronnée de succès. Il possède le meilleur chrono du peloton sur le tracé proposé. Il sera pieds nus et il fait face à un engagement de choix au plafond des gains. Autant de paramètres qui inclinent à la confiance.

Le Pro du jour

Karl Champenois se rendra lundi aux Sables d’Olonne (R-1) avec deux de ses pensionnaires. Voici ses impressions.

Karl, vous drivez tout d’abord BARBUE (111). Que pouvez-vous nous en apprendre ?

La jument avait pris une excellente 4e place dans le Grand Prix Anjou-Maine (Gr.III), derrière Aubrion du Gers, en octobre 2018. Elle était dans sa « robe de mariée » à cette période. Or, elle a souffert d’une tendinite après cette course. Ensuite, elle a eu une récidive ce qui explique sa longue absence d’un et demi. C’est dommage car elle avait franchi un palier.  la dernièrefois, j’ai été trop offensif avec elle, dimanche dernier à Pont-Château. Cette course est à oublier. Elle n’a pas été marquée par cette sortie. Auparavant, à La Rochelle, elle avait les poumons sales. Sachez qu’elle n’est pas encore à 100% mais elle monte progressivement en puissance. Lundi, je pense qu’il lui sera difficile de conclure sur le podium mais elle tentera de rentrer aux balances.

Vous driverez ensuite le 4-ans GATSBY EFFEL (312). Que doit-on en penser ?

Il était un peu « foufou » au début. Il a progressé mentalement au cours des deniers mois.  Il est sur la bonne voie. Désormais, on peut le marcher au pas avant le départ. A mon avis, c’est un sujet d’avenir. Il sait démarrer. Il ne faut pas le juger sur sa disqualification à Laval (ndlr, le 12 juin). Il était ferré et j’avais procédé à des réglages au niveau de l’enrênement. En outre, il n’avait pas d’oeillères et regardait un peu partout. Bref, Il n’était pas à son travail ce jour-là et il s’est « cogné » un genou et a fait la faute. Lundi, on fera différemment. Au travail, il est bien. Il nous faudra composera avec un numéro en seconde ligne derrière l’autostart, ce qui comporte des aléas mais je ne serais pas surpris de le voir à l’arrivée. Il va ensuite courir tout l’été. Il aura un bon programme, et, selon moi, il sera à suivre.