arjel

Réunions du Lundi 4 mai 2020 – MAESTRO ZON, sa musique est bonne

Si les hippodromes scandinaves de Farjestad (R-1) et de Mantorp (R-2), en Suède, de Aalborg (R-3), au Danemark, et de Leangen (R-4), en Norvège, assureront le spectacle en ce lundi 4 mai 2020, l’Allemagne est également au programme avec une réunion de galopeurs disputée à Dortmund (R-5).

A Farjestad (R-1), dans le Prix Joie Baroque (1ere course), la 3-ans B.G. EMMA tentera d’ouvrir son palmarès après d’encourageants débuts, le 20 avril à Eskilstuna. Elle devra toutefois se défaire de SANCHO, à ne surtout pas condamner hâtivement sur sa récente disqualification, à Orebro.

Dans l’épreuve suivante, le Prix Just in Love (2e course), le rentrant ROBIN HOOD a les moyens de se mettre en évidence d’entrée de jeu. D’autant qu’il possède le meilleur chrono du peloton sur le tracé proposé. Il devrait s’expliquer avec son contemporain BORGE, qui reste sur une série de podiums sous la selle. Quant à leur cadette DIGITAL PROMISE, elle aura à coeur de faire oublier sa récente disqualification enregistrée à Solvalla.

Dans le Prix Jalencia (5e course), MAESTRO ZON, bien né et invaincu en deux sorties publiques, semble en mesure de signer un nouveau succès. Il devra redouter L’AMOUR PRINTEMPS, proche de sa course, mais contrainte de s’élancer en dehors, derrière les ailes de l’autostart.

Quant au 6-ans HARLEY, il sera l’attraction du Prix Java Castelets (9e course), lui qui collectionne les victoires depuis le début de l’année.

Le Quinté du jour

Quinze trotteurs d’âge, répartis sur trois échelon de départ, se mesureront dans le Prix Jessamina, quinté de ce lundi, à Farjestad. Auteur d’une encourageante course de rentrée, récemment à Solvalla, JOE HOO LEE s’y présente avec de solides ambitions.

Gagnants

7 JOE HOO LEE : Pour sa première sortie sous l’entraînement de Bjorn Goop, et pour sa course de rentrée, il s’est classé 3e le 15 avril à Solvalla. De nouveau pressenti pieds nus, il ne devrait pas être loin de la vérité.

Conseil de jeu : 10e G-P

9 SIR HENRY P HILL : La sagesse ne fait pas partie de ses principales qualités de ce protégé de Jorgen Westholm. Or, il a prouvé qu’il avait la pointure d’un lot de ce genre et ne manque pas de tenue. On garde.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

13 MACK DRAGAN : Il s’est imposé au niveau Groupe, à pareille époque l’an dernier, à Orebro. Il est confié aux bons soins de Carl Johan Jepson. De quoi lui valoir de logiques preneurs.

5 HOGSTENASTALLDRANG : S’il n’a plus passé le poteau en tête depuis le mois de novembre, force est de constater qu’il fait preuve d’une louable régularité. Une confirmation est ici attendue.

Impasses

15 O.P.Q.C : Ce 11-ans n’aura pas une tâche aisée, ici, face à ses cadets.

14 BREAK DANCER : Il semble s’attaquer à plus fort que lui et devra composer avec un rendement de distance. Sans nous.

Les paris Quinté du jour

Quinté7-9-13-5-3-1-8-4
Couplé5-7-9-13

Le chiffre du jour

1’14 »9

ROBIN HOOD (208 – R-1 à Färjestad)

Il est confirmé au trot monté. D’ailleurs, dix des douze succès qui figurent à son palmarès ont été obtenus dans la discipline. En outre, il possède, en 1’14 »9, la meilleure réduction kilométrique du peloton sur ce parcours. Gare à lui dans le Prix Just In Love.

L’info du jour

MAESTRO ZON (502 – R-1 à Färjestad)

Ce 3-ans n’a pas connu la défaite en deux prestations publiques. Une confirmation est attendue dans le Prix Jalencia, d’autant qu’il a hérité d’un bon numéro derrière les ailes de l’autostart.

YOU COULD BE MINE (604 – R-2 à Mantorp)

Ses débuts en compétition se sont soldés par une 2e place, le 16 avril à Orebro. Elle briguera cette fois la victoire dans le Prix Iolanthe.

Le Pro du jour

Fils Jim Oscarsson, Kevin Oscarsson se fait progressivement un prénom, en Suède. Focus.

Kevin Oscarsson – 25 ans- Suédois.

Kevin Oscarsson a toujours été baigné dans les courses. Formé dans les courses de poneys, il s’expatrie ensuite aux Etats-Unis, durant deux ans, où il et travaille au côté de son père Jim. Il revient ensuite au pays, en Suède, et collabore durant un an avec Johan Untesteiner puis deux années chez Stefan Persson. Désormais basé à Solvalla, il s’investit de plus en plus au sein de l’écurie familiale. Lundi, à Färjestard, il aura quatre partants.

Sa bonne chance de la réunion : BAHAMA BREEZE (306)