arjel

Réunions du Lundi 24 février 2020 – Auteuil rouvre ses portes

La réunion de ce lundi 24 février 2020 sonne la réouverture de l’hippodrome d’Auteuil (R-1), Temps-fort de cette première journée sur la Butte Mortemart, le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (4e course) sera l’occasion de revoir à l’œuvre plusieurs steeple-chasers de qualité. A commencer par les compagnons d’entraînement POLY GRANDCHAMP, confirmé en pareille société, affiché 2e de cette course l’an dernier, puis 4e du Prix La Haye Jousselin (Gr.I), en fin d’année dernière, et son cadet FARNICE, 5-ans, lequel défie ses aînés après s’être classé 4e du Prix Maurice Gillois – Grand Steeple-Chase des 4 ans (Gr.I), début novembre. Face à ses deux pensionnaires de François Nicolle, il convient de s’attarder sur les candidatures de, SAINTE SAONE, laquelle affiche douze succès en dix-huit courses courues, sans oublier les 5-ans LASKALIN, qui débute à Auteuil après trois probants succès obtenus cet hiver sur le steeple-chase palois, et KAPDAM, régulier

A suivre également de près la prestation de SPANISH ONE dans le Prix Jean-Claude Evain (6e course). Après avoir fait le plein de confiance sur les haies paloises, il retrouve les gros obstacles avec des prétentions. Il devrait s’expliquer avec GARASIL, également de retour sur le steeple avec une belle carte à jouer.

A Pont-Château (R-3), l’entraîneur Jean-Paul Marmion devrait se mettre en évidence à diverses reprises. Il pourra en effet compter sur GALICIO BELLO (1ere course), qui briguera une troisième victoire consécutive sous la selle dans l’épreuve d’ouverture, et sur l’estimée GRACIEUSE DU LUPIN, laquelle trouve une belle occasion de renouer avec la victoire dans le Prix Maurice Sambron (3e course).

Le Quinté du jour

Lauréat de la précédente édition du Prix Beugnot, quinté de ce lundi, à Auteuil, CELTIOR tentera de conserver son titre dans ce handicap. Il devra toutefois composer avec une valeur supérieure à celle de l’an dernier mais également faire face à d’ambitieux cadets, dont DEPORTETOI.

Gagnants

9 DEPORTETOI : Il n’a jamais terminé plus loin que 5e depuis ses débuts, affichant de surcroît deux victoires et quatre places en neuf courses courues. Confirmé à ce niveau, il comptera de logiques preneurs.

Conseil de jeu : 15 P

1 CELTIOR : Ce 8-ans entraîné par Laurent Viel a fourni le vainqueur de cette course l’an dernier. En dépit de son top-weight, il conserve son mot à dire, tout du moins pour l’obtention d’un accessit.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

8 YELLOW FIELD : Il a participé à quatre quintés à Auteuil, s’y classant à quatre reprises parmi les quatre premiers. Une confirmation est ici attendue, a fortiori s’il trouve le terrain lourd qu’il apprécie.

6 MYBOY : Il a prouvé qu’il fallait compter avec lui à ce niveau, comptant une victoire et quatre places en huit quintés courus. Troisième de cette course l’an dernier, il semble en mesure de faire aussi bien, voire mieux cette année.

Impasses

15 AL ROC : Ses dernières bonnes performances ont été enregistrées sur le steeple-chase. Sans nous.

16 DESAGUADERO : Il reste sur plusieurs échecs en semblable compagnie et n’a pas été revu depuis le mois de décembre. On écarte.

Les paris Quinté du jour

Quinté9-1-8-6-10-13-12-5
Trio1-6-8-9-10

Le chiffre du jour

80%

GRACIEUSE DU LUPIN (313 – R-3 à Pontchâteau)

Cette pouliche affiche trois succès et une place de 2e en cinq courses courues. Soit 80% de réussite sur le podium. Estimée, elle devrait soigner ses statistiques dans le Prix Maurice Sambron.

L’info du jour

SPANISH ONE (608 – R-1 à Auteuil)

Longtemps tenu écarté de la compétition, de mai 2018 à décembre 2019, il a refait parler de lui cet hiver à Pau, s’adjugeant notamment un quinté. Il revient sur le steeple-chase d’Auteuil avec des ambitions.

GALICIO BELLO (111 – R-3 à Pontchâteau)

Ses deux dernières sorties sous la selle se sont soldées par autant de succès, respectivement enregistrés à Rouen-Mauquenchy et Châteaubriant. La passe de trois est envisageable. D’autant qu’il sera de nouveau pieds nus.

Le Pro du jour

Bruno Angot sera présent lundi à Pont-Château (R-3) avec deux de ses pensionnaires. Rencontre.

Bruno, pouvez-vous nous parler de vos deux partantes ?

Pas de problème. ELSA DE L’EVECHE  (406) a bien couru le mois dernier à Nantes (ndlr, 2e). Et, la dernière fois, à Vincennes, elle est partie au galop. Elle s’est fachée en partant. Cela lui arrive parfois. Elle a du « sang » et est parfois tendue. Depuis, elle a  été déclarée non partante récemment à Graignes en raison d’un petit souci. Cela dit, elle est restée au mieux à l’entraînement. Il ne faut pas qu’elle se montre tendue en partant mais, à mon avis, elle a des atouts. Sachez qu’elle n’a qu’un train et qu’elle aime les courses rythmées. Quant à FILLE D’AMOUR (608), elle a fait un bon début de meeting. Hélas, elle est tombée malade au moment de sa course de fin décembre. Je lui ai donc accordé un break. Elle vient d’effectuer sa course de rentrée samedi, dernier à Laval. Cette course lui a fait du bien. Elle va courir en amélioration. C’est une belle course pour elle, l’épreuve étant réservée aux juments. Je la juge capable de finir parmi les trois premières.