arjel

Réunions du Lundi 24 août 2020 – INOUI DANICA ne devrait pas en rester là…

L’hippodrome de Vincennes (R-1) aura les faveurs des diffusions médiatiques en ce lundi 24 août 2020, avec un programme riche de huit courses, dont le quinté Prix de Mortain (1ere course). Dans le Prix des Bruyères (3e course), INOUI DANICA fera l’objet de nombreuses attentions. Bien qualifié et plaisant lauréat en débutant, à Cabourg, ce 2-ans entraîné par l’incontournable Philippe Allaire ne surprendrait pas en signant ici un nouveau succès. Il sera retenu devant les compagnons d’entraînement IVOLI ZEUS, irréprochable depuis ses débuts, et proche de sa course, et IVRY GEORGES, un inédit qui a dévoilé des moyens lors de sa séance de qualification.

Dans le Prix de Puteaux (7e course), DYNAMITE MARCEAUX briguera une troisième victoire consécutive sous la selle. Une ambition à la hauteur de ses moyens. Cela dit, elle devra composer avec son contemporain DIAMANT DE TREABAT, lequel reste également sur une série de bons résultats au trot monté et possède, en 1’13 », le meilleur chrono du peloton sur le tracé proposé, celui des 2.700 mètres, Grande Piste.

Le Quinté du jour

Les 6-ans ETOILEE VRIE et EL COSTO DU BANNEY semblent en mesure de se tailler la part du lion dans le Prix de Mortain, quinté de ce début de semaine, à Vincennes.

Gagnants

5 ETOILEE VRIE : Ses quatre derniers parcours se sont soldés par autant de podiums, dont une récente victoire obtenue à Cagnes-sur-Mer. Bien située au premier échelon, et alignée déferrée des postérieurs, elle ne devrait pas être loin de la vérité.

Conseil de jeu : 15e G-P

1 EL COSTO DU BANNEY : Certes, il est le moins argenté du peloton. Or, ses dernières prestations attestent de son bon degré de forme. Il revient ici à Vincennes avec de solides ambitions.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

7 EAGLE MESLOIS : Il ne faut surtout pas le condamner hâtivement sur ses deux dernières disqualifications. Bien engagé en tête, il trouve ici l’occasion de redorer son blason.

12 DREAMER BOY : Il reste sur une série de bons résultats. Présenté pieds nus, il devrait logiquement confirmer.

Impasses

13 DYNASTY PEJI : Elle n’a pas été revue depuis le mois de janvier et est plus recommandable au trot monté. Impasse conseillée.

15 EVENING STAR : Elle reste ferrée pour cette course de rentrée. Cette sortie va lui faire du bien en vue de futurs objectifs sous la selle.

Les paris Quinté du jour

QuintéBase : 5. Champ réduit : 1-7-12-8-16-14-3
Couplé1-5-7-12

Le chiffre du jour

1’13 »

DIAMANT DE TREABAT (711 – R-1 à Vincennes)

Il n’a jamais conclu plus loin que 2e lors de ses cinq dernières sorties. En outre, il possède, en 1’13 », le meilleur chrono du peloton sur le tracé qui nous intéresse. Faisant face à un engagement de choix dans le Prix de Puteaux, il mérite un large crédit.

L’info du jour

INOUI DANICA (309 – R-1 à Vincennes)

Il n’a pas manqué ses premiers pas publics s’imposant avec brio, le 7 août à Cabourg. Une confirmation est logiquement attendue dans le Prix des Bruyères.

EPI D’OR DU VINOIS (308 – R-4 à Vichy)

Il collectionne les bons résultats depuis plusieurs semaines. Son aptitude corde à droite est avérée. En outre, il sera pieds nus pour cet engagement favorable au plafond des gains. Obligé d’y croire !

Le Pro du jour

HARPER DE BANVILLE (408) sera au départ du Prix de Chartres, lundi à Vincennes (R-1). Voici les impressions de son entraîneur-driver Fabien Gence :

Fabien, que pouvez-vous nous dire sur votre protégé ?

Ce 3-ans porte la casaque de mon père Ludovic. Il s’agit d’un poulain petit mais courageux. En outre, il est dur à l’effort. Après deux disqualifications enregistrées cet été au Mans et à Nort-sur-Erdre, il a gagné récemment à Montignac. Le cheval a bien récupéré. J’ai repéré quelques adversaires sérieux dans la course mais le mien va une nouvelle fois faire de son mieux. Il n’est pas hors d’affaire pour une place. A noter que je préfère poursuivre à l’attelé avec lui. Il avait couru sous la selle cet hiver dans un Gr.II, mais on a encore du mal avec lui au trot monté. Peut être que nous allons y revenir plus tard.