arjel

Réunions du Lundi 22 juin 2020 – GO ATHLETICO, go !

Direction le Centre-Est et plus précisément l‘hippodrome de Lyon-Parilly (R-1) pour la réunion principale de ce lundi 22 juin 2020. Neuf courses sont à l’affiche. Dans l’épreuve d’ouverture, le Prix des Fleurs (1ere course), GO ATHLETICO, seulement dominé -le jour de ses débuts, le mois dernier sur ce tracé – par un poulain qui s’est de nouveau imposé depuis, constitue un sérieux rival pour MADOUSS, laquelle a gagné en débutant, fin mai sur ce parcours. Après des débuts manqués, JUSTITIA devrait courir en amélioration. La méfiance s’impose.

A La Capelle (R-3), le 4-ans GREAT D’ARRY trouve une belle occasion de renouer avec la victoire. Après une course de rentrée profitable à Lisieux, ce trotteur ménagé affronte en effet des rivaux à sa portée dans le Prix Ovide et Charles Hachin (8e course). Il a notamment les moyens de dominer GOSSIP BOY, à ne surtout pas condamner hâtivement, et GASPAROFF, en forme et régulier.

A Saint-Brieuc (R-4), GRISBI DU DOLLAR  devrait combler une nouvelle partie de son retard de gains dans le Prix Jean Hélias. Quant à FURTY DEBESSE, il a des atouts à faire valoir dans le Groupe B du Prix de la Région Bretagne (3e course) aux dires de son mentor Damien Piel. 

Le Quinté du jour

Les seize candidats au Prix Fédération des Courses du Centre-Est, quinté de ce début de semaine, à Lyon-Parilly, s’affronteront sur un tracé de vitesse, celui des 1.350 mètres. Encourageant 3e d’un quinté, pour sa rentrée, le mois dernier à Saint-Cloud, PRINCE HAMLET aura notre préférence.

Gagnants

9 PRINCE HAMLET : Il affiche huit podiums en douze courses courues. Preuve de sa régularité. Troisième d’un quinté, le mois dernier à Saint-Cloud, ce 4-ans défie ses aînés avec des ambitions.

Conseil de jeu : 10e G-P

12 ZALAMEA : S’il est toujours à la recherche d’un premier succès dans un quinté, il y compte quatre places en neuf tentatives. Supplémenté pour courir ici, il mérite crédit.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

8 DEGRISEMENT : Il n’a plus à faire ses preuves dans les tournois de ce genre, comptant une victoire et six places en 14 quintés courus. Une confirmation est ici attendue.

2 KANDERAS : Ses débuts dans les handicaps se sont soldés par une plaisante 4e place, le 25 février sur la P.S.F de Chantilly. Même s’il n’a pas été revu depuis cette date, il convient de s’en méfier.

Impasses

10 KEY TO MAGIC : Il n’a pas été revu depuis le mois de décembre et est plus confirmé en bon terrain ou sur le sable. L’impasse est tentante.

Les paris Quinté du jour

Quinté9-12-8-2-3-7-5-6
Couplé2-8-9-12

Le chiffre du jour

60%

GRISBI DU DOLLAR (114 – R-4 à Saint-Brieuc)

En cinq sorties sous la selle, il a signé trois succès (soit 60% de réussite), dont celui acquis récemment à Laval. De quoi lui valoir de logiques preneurs dans le Prix Jean Helias.

L’info du jour

GO ATHLETICO (103 – R-1 à Lyon-Parilly)

Le jour de ses débuts, le 25 mai sur ce tracé lyonnais, il n’a été dominé que par un poulain qui s’est de nouveau imposé depuis au Lion d’Angers. Dès lors, il ne surprendrait pas en s’adjugeant le Prix des Fleurs.

GREAT D’ARRY (803 – R-3 à La Capelle)

Ce trotteur préservé compte cinq podiums, dont deux succès, en dix courses courues. Après une course de rentrée récemment, à Lisieux, il s’aligne au départ du Prix Ovide et Charles Hachin avec une belle chance de victoire.

Le Pro du jour

FURTY DEBESSE (311) sera en piste lundi à Saint-Brieuc (R-4). Son entraîneur Damien Piel nous en parle :

Damien, qu’avez-vous pensé des dernières sorties de votre pensionnaire ?

Je dois avouer qu’il m’a déçu le mois dernier à Graignes (7e le 15 mai). Il ne s’est pas livré ce jour-là. Il marchait 1″16″1 et il ne soufflait pas du tout après la course. Et, la dernière fois, à Argentan, il m’a rassuré. Le cheval a animé la course avant de s’incliner qu’aux abords du disque (ndlr, 2e le 7/6).

Qu’en attendez-vous lundi ?

Un bon résultat. Le cheval est resté bien. Certes, il est nerveux et il faut faire « calme » avec lui, mais il ne manque pas de moyens. Je le pense capable de doubler ses gains cette année. Le cheval ne manque pas de tenue. Il s’élance au premier échelon et je me suis attaché les services de Eric Raffin.