arjel

Réunions du Lundi 2 décembre 2019 – Une cible idéale pour FLECHE !

Vingt-quatre heures après une réunion de gala, avec la Finale du G.N.T, dans le temple du trot, les affaires courantes reprennent sur l’hippodrome de Paris-Vincennes (R-1), en ce lundi 2 décembre 2019. Toutefois, le programme ne manque pas d’intérêt.

En marge du quinté Prix des Alpes (1ere course), le Prix Philippe du Rozier (Gr.II – 5e course) sera l’occasion de revoir en piste quelques-uns des meilleurs 4-ans du moment, sous la selle. Dans ce semi-classique, la douée FLECHE BOURBON ne devrait pas être loin de la vérité, d’autant qu’elle possède le meilleur chrono du peloton sur le tracé proposé. Triple lauréat de classiques (Saint-Léger des Trotteurs, Prix d’Essai et Prix de Vincennes), FADO DU CHENE devrait être son principal opposant, d ‘autant qu’il vient d’effectuer une encourageante course de rentrée. Attention également à FEELING CASH, gagnant sur ce tracé, à pareille époque l’an dernier et dauphin de Fléche Bourbon dans le Prix des Elites (Gr.I), fin septembre.

Le Quinté du jour

Exercice de vitesse, celui des 2.100 mètres, départ lancé, pour les seize candidats au Prix des Alpes, quinté de ce début de semaine, à Vincennes. Restant sur deux succès, CAÏD DE CAPONET comptera de logiques preneurs.

Gagnants

2 CAÏD DE CAPONET : Ses deux derniers et récents parcours ont été couronnés de succès. De nouveau pieds nus et ayant hérité d’un bon n° derrière les ailes de l’autostart, il devrait logiquement confirmer.

Conseil de jeu : 15e P

3 CABALERA : Elle vient de se classer 2e à Rouen-Mauquenchy, dominant cinq de ses adversaires du jour. Une confirmation est ici attendue.

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

1 CACTUS D’YVEL : Il vient de conclure 3e à Rouen-Mauquenchy, dans le sillage de Cabalera. De nouveau pieds nus, il fait partie des belles chances de la course.

11 CARTHAGO D’ELA : Il ne faut surtout pas le condamner hâtivement sur son échec dans un récent quinté sur la petite piste, où il perdu du terrain au départ. Probant lauréat auparavant, le 1er novembre, il trouve ici l’occasion de refaire parler de lui.

Impasses

8 CIVETTE DU PONT : Elle reste sur deux disqualifications. Pas facile d’y croire !

13 BEGUIN D’ALI : Il a besoin de rassurer. Sans nous.

Les paris Quinté du jour

Quinté2-3-1-11-14-7-5-6
Couplé1-2-3-11

Le chiffre du jour

1’15 »4

ETAMINE DU CAIEU (112 – R-4 à Graignes)

En six sorties sur la piste de Graignes, elle s’est classée à cinq reprises parmi les quatre premiers, affichant trois podiums dont une victoire. En outre, elle se recommande d’un chrono d’1’15 »4 sur le tracé proposé, soit l’un des meilleurs du peloton sur le parcours. Gare à elle dans le Prix de Port Saint-Pierre.

L’info du jour

FLECHE BOURBON (505 – R-1 à Vincennes)

Elle compte onze succès en seize courses courues. En outre, ses trois dernières sorties sous la selle ont été couronnées de succès, dont celui obtenu dans le Prix des Elites (Gr.I), fin septembre. A créditer d’un chrono d’1’10’9 sur ce tracé, soit le meilleur du peloton sur ce parcours, elle mérite crédit dans le Prix Philippe du Rozier.

PARAFACTION (404 – R-2 à Deauville)

Ce 3-ans fait preuve d’une louable régularité. Il n’a d’ailleurs jamais terminé plus loin que 5e depuis ses débuts, affichant même six podiums en neuf courses courues. Récent 3e sur la P.S.F de Pau, il se présente au départ de son premier réclamer avec une première chance théorique.

Le Pro du jour

GULLIVER D’ELA (509) participera au Prix de Bréhal, lundi, à Graignes (R-4).  Son entraîneur Thomas Coulon nous en parle :

Thomas, quel regard portez-vous sur les dernières sorties de votre pensionnaire ?

Le cheval a un un break volontaire cet été. Sa course de rentrée, courant septembre, à Reims, était plaisante. Ensuite, il n’était pas à l’aise sur l’herbe. Depuis, il a ouvert son palmarès, courant octobre, à Reims. Ce jour-là, il est bien parti et son driver a ensuite laissé passer Alain Laurent. Il y a eu du train. Le poulain a ensuite été décalé en deuxième épaisseur avant de venir « à trois », dans le dernier tournant. Le poulain était muni d’une débouche-oreilles pour la première fois. On a utilisé cet artifice quand il s’est porté à coté du leader et mon protégé a bien fini pour s’imposer. Son chrono était intéressant. Ensuite, à Vincennes, il s’attaquait à forte partie. A sa décharge, il avait eu une petite gêne au niveau d’une rotule avant cette course. Sa rotule s’était légèrement déplacée, ce qui avait légèrement perturbé sa préparation. Et, la dernière fois à Rouen-Mauquenchy, il affrontait des éléments plus chevronnés et plus argentés que lui.

Qu’en attendez-vous lundi ?

Le poulain est resté bien. En outre, il fait face à un engagement favorable aux gains. Certes, je le préfère un peu corde à droite mais il a déjà bien fait à gauche, notamment aux Andelys, où il ne m’avait pas embêté. Par ailleurs, il sait démarrer vite.  Je vais donc demander à son driver d’essayer de prendre un bon départ. J’en escompte un bon résultat.