arjel

Réunions du Lundi 14 janvier 2019 – Un GEYSER prêt à jaillir !

La réunion principale de ce lundi 14 janvier 2019 aura pour cadre l’hippodrome de Vincennes (R-1). En marge du quinté Prix de Brionne, DAYTONA JET fera l’objet de nombreuses attentions dans le Prix de Roubaix (2e course). Lauréate de ses trois dernières prestations sous la selle, cette pensionnaire de Stéphane Meunier a les moyens de signer un nouveau succès, d’autant qu’il s’entend à merveille avec sa jeune partenaire Mathilde Collet. Quant à notre pro du Jour, Hervé Langlois, il drivera en confiance GEYSER DU GOUTIER dans le Prix de Riom (3e course).

De son côté, l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer (R-2) lancera son meeting hivernal de plat Au cours de cette réunion d’ouverture, il conviendra de faire confiance à l’entraînement de Jean-Claude Rouget, notamment avec RAIHAAN (2e course), autant de débuts encourageants, fin octobre sur la P.S.F de Lyon-La Soie, et avec OUT OF TOWN, qui dispose d’une belle chance théorique que le Prix Albert Taton (3e course), a fortiori avec la décharge de son jeune jockey Guillaume Trolley de Prevaux.

Le Quinté du jour

Une solide délégation étrangère est au départ du Prix de Brionne, quinté de ce début de semaine, à Vincennes. Il faudra notamment compter avec MELLBY DRAKE, irréprochable en trois sorties cet hiver à Vincennes.

Gagnants

18 MELLBY DRAKE : Ce trotteur suédois s’est produit à trois reprises, le mois dernier à Vincennes. Résultat : Un succès et deux places de 2e. Bien engagé au plafond des gains, et de nouveau pieds nus, il aura notre préférence.

Conseil de jeu : 15e G/P

8 TELLMEASTORY : Son unique sortie dans un quinté s’est soldée par ue victoire, fin novembre, et ce sur le tracé qui nous intéresse. Une confirmation est ici attendue.

Spéculatifs

11 CALOU RENARDIERE : Il vaut mieux que ne l’indiquent ses dernières sorties. Présenté déferré des quatre pieds pour cet objectif, il devrait refaire parler de lui, d’autant qu’Eric Raffin sait en tirer la quintessence.

14 CARIOCA DE LOU : La sagesse ne fait pas partie de ses principales qualités. Or, il a prouvé qu’il avait la pointure d’une course de cet acabit et les protégés de Laurent-Claude Abrivard reviennent au mieux. Méfiance.

Impasses

9 CAPONE FACE : Longtemps tenu écarté de la compétition, de mars 2017 à décembre 2018, il vient de faire une rentrée discrète à Cordemais. Tâche compliquée.

17 QAHAR Q.C. : Il reste sur une série d’échecs, dont deux récente disqualifications à Vincennes. Impasse conseillée.

Les paris Quinté du jour

QuintéBases : 18-8. Champ réduit : 11-14-16-7-10-13-12
Duo 48-11-18

Le chiffre du jour

43%

DAYTONA JET (207 – R-1 à Vincennes)

Elle affiche six succès en quatorze tentatives sous la selle (soit près de 43% de réussite). Lauréate de ses trois dernières prestations dans la discipline, et à créditer d’un chrono d’1’12 »2 sur le tracé qui nous intéresse, elle s’annonce redoutable dans le Prix de Roubaix.

L’info du jour

GEYSER DU GOUTIER (307 – R-1 à Vincennes)

Invaincu en deux sorties publiques, estimé par Sébastien Guarato, il aura la confiance de son driver Hervé Langlois.

RAIHAAN (201 – R-2 à Cagnes-sur-Mer)

Après des débuts prometteurs, le 25 octobre sur la P.S.F de Lyon-la Soie, ce 3-ans se présente au départ du Prix de Menton avec la ferme intention d’ouvrir son palmarès.

Le Pro du jour

Homme de confiance de Sébastien Guarato, Hervé langlois sera présent lundi à Vincennes (R-1), notamment pour driver le 3-ans GEYSER DU GOUTIER. Rencontre.

Hervé, GEYSER DU GOUTIER (307) est invaincu en deux courses courues. Que pouvez-vous nous en dire?

J’étais à son sulky pour ses débuts à Nantes. Le poulain a bien gagné. Je suis parti moyennement ce jour-là, en assurant le départ. Déjà, aux qualifications, il avait fallu se montrer vigilant au signal. Ensuite, j’ai patienté en 8e-9e position mais le cheval a rapidement fait preuve de supériorité quand je l’ai lancé. Un fois parti, il est facile et trotteur. Il s’est imposé avec de la marge à Nantes. Et, la dernière fois, à Graignes, il s’est de nouveau imposé facilement, et ce en dépit d’un parcours en épaisseur, le nez au vent.

La passe de trois et possible ?

Il a un moteur. On l’estime. C’est un bon gaucher. Il faut voir la valeur du lot mais selon moi, le cheval est de nouveau capable de jouer les premiers rôles. D’autant que la distance des 2.700 mètres ne va pas le déranger. Au contraire. Il a de la tenue…  Il faudra juste que je reste vigilant dans les aires de départ.

Vous driverez également FENZO (704). Votre avis ?

Ce n’est pas le même calibre. C’est un cheval limité. C’est d’ailleurs pour cette raison que Sébastien (ndlr, Guarato) le présente à réclamer.