arjel

Réunions du Lundi 14 décembre 2020 – Un engagement de choix pour CURLY BASC

Direction la Côte d’Azur et plus précisément l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer (R-1), pour la réunion principale de ce lundi 14 décembre 2020. Sept courses estampillées Obstacle se succéderont. En marge du quinté Prix de la Promenade des Anglais (3e course), dans le Prix Ubu III (5e course), la 3-ans SECRET STYLE tentera de soigner ses statistiques dans les courses à réclamer. Elle devrait s’expliquer avec HIRMA et avec TOPAZE MYSTIQUE, classées dans cet ordre, dans une épreuve de même acabit, le 23 novembre sur les haies de Fontainebleau. Dans l’épreuve suivante, le Prix du Mont Vial (6e course), CURLY BASC trouve une belle occasion de renouer avec la victoire pour son retour sur le steeple-chase.

Au Mans (R-2), dans la 5e course du programme, HYPER FAST et HAMOURO BELLO, lesquels ont en commun d’afficher deux victoires en autant de course courues, feront l’objet de nombreuses attentions. A noter d’ailleurs que huit des quatorze 3-ans alignés dans cette course restent sur un succès. De quoi nous livrer de belles indications. En fin de réunion, dans le Prix Sas – Passenaud Recyclage et Recup’ (8e course), le 7-ans DOUX PARFUM ne devrait pas être loin de la vérité, d’autant qu’il est en bonne condition physique, qu’il n’aura pas de 6-ans sur son chemin, et qu’il bénéficiera de la drive de Eric Raffin. Le régulier DIABLO DE CAPONET, doté d’une bonne pointe de vitesse finale lorsqu’il bénéficie d’un parcours caché, possède également une bonne carte à jouer.

Le Quinté du jour

Le Prix de la Promenade des Anglais (3e course), quinté de ce début de semaine, à Cagnes-sur-Mer, a réuni seize hurdle-racers de 5-ans et au-dessus. Respectivement affichés 2e, 5e et 6e d’une épreuve de même facture, dernièrement à Auteuil, PASCASHA D’OR, BUCK’S BAHKBOOK et POP ART DU BERLAIS se retrouvent avec de légitimes prétentions.

Gagnants

5 BUCK’S BAHKBOOK : Ses dernières prestations en pareille société plaident en sa faveur. Ici, pour son retour sur l’anneau cagnois, elle présente de solides garanties. Notre préférée.

Conseil de jeu : 10e G-P

12 PASCASHA D’OR : Ce hongre de 6-ans reste sur deux places de 2e, la dernière en date obtenue dans un quinté référence. Une confirmation est ici attendue.

Conseil de jeu : 15e P

Spéculatifs

4 TENERIFE SEA : Sa course de rentrée après un an et demi d’absence s’est soldée par une victoire autoritaire sur le steeple-chase cagnois. Elle a également des références sur les haies. On garde.

16 CIRANO DE PAIL : Il s’est imposé avec de la marge, en début de mois sur ce tracé, et ce pour sa course de rentrée. Confirmé sur cette piste, il mérite crédit.

Impasses

6 DECEMBER : Il n’a pas été en mesure de boucler un parcours cette année. Pas facile d’y croire.

15 AD ACTA : Elle n’a plus de marge de manoeuvre à ce niveau de compétition. Sans nous.

Les paris Quinté du jour

Quinté5-12-4-16-14-1-8-7
Couplé4-5-12-16

Le chiffre du jour

57%

SECRET STYLE (513 – R-1 à Cagnes-sur-Mer)

Elle n’a plus à faire ses preuves dans les courses à réclamer. Elle y compte en effet quatre podiums, en sept prestations. Soit plus de 57% de réussite. Un score qu’elle semble en mesure d’améliorer dans le Prix Ubu III.

L’info du jour

CURLY BASC (612 – R-1 à Cagnes-sur-Mer)

Elle a des titres à faire valoir. Elle s’est notamment classée 4e du Grand Prix d’Automne (Gr.I), en 2017. Pour son retour sur le steeple-chase, elle a les moyens de s’adjuger le Prix du Mont Vial.

DOUX PARFUM (812 – R-2 au Mans)

Il a remporté trois de ses cinq derniers parcours. Il vient de vaincre dans un bon chrono à Cordemais. Il sera déferré des postérieurs. Sa chance saute aux yeux.

Le Pro du jour

Alain Couétil sellera FLANQUEUR DE BRENU (205) lundi à Toulouse (R-3). Rencontre.

Alain, que pouvez-vous nous apprendre sur votre pensionnaire ?

Il a 5-ans mais il n’est pas précoce du tout. Il est en croissance et a encore fait des surchines en début d’année.  Sachez qu’il était destiné pour les épreuves d’obstacle. J’avais envisagé de le présenter cette année à Auteuil mais il avait connu un contre-temps avant d’y courir. Il est déjà dressé sur les obstacles. Il a encore tendance à s’y précipiter mais il s’annonce, à terme, très prometteur dans la discipline. Or, comme il a une classe de plat, on poursuit dans cette voie. Il a fait un « truc » lors de son succès acquis courant octobre, à Landivisiau. Et, la dernière fois, à Nantes, sa course est mauvaise. Il a trop tiré. Il n’a jamais « posé le mors ». Sa partenaire n’a jamais été en mesure de bien le détendre. A sa décharge, le départ avait été retardé. et le cheval s’est énervé.

Lui trouvez-vous des défauts ?

Le matin, il reste un peu bouillant mais il est taillé pour courir de belles épreuves, sur la tenue, 3.000 mètres, l’année prochaine. Il est donc préférable de le monter en patientant et utiliser sa longue accélération. S’il galope bien détendu, il faudra compter avec lui. Vous l’aurez compris, je ne le présente pas à Toulouse pour faire de la figuration…