arjel

Réunions du Lundi 11 mars 2019 – MAGNETIQUE, une candidature…attirante !

Direction l’hippodrome du Putois, à Compiègne (R-1) pour la réunion principale de ce lundi 11 mars 2019. En marge du Prix Benjamin Boutin (1ere course), handicap retenu pour les paris à la carte, MAGNETIQUE mérite crédit dans le Prix de l’Ailette (3e course). Restant sur un séduisant succès en pareille société, celle des réclamers, il devrait logiquement répéter.

A Bordeaux-Le Bouscat (R-2), le 7-ans CARLY (3e course) semble en mesure de poursuivre sa série victorieuse. JULIO DE LUXE, en forme et pieds nus, ASIS BOT EUR MOEL, de retour sous la selle avec des ambitions, et leur cadet DJACKPOT DE VIVOIN, vainqueur de ses trois dernières prestations dans la discipline, tenteront de lui mener la vie dure. En fin de réunion, dans la 8e course, un match est attendu entre CE BELLO ROMAIN, qui collectionne les bons résultats depuis plusieurs mois, CHISTOU D’IRATY, au mieux comme en témoigne son récent succès à Saint-Galmier, et leur cadet DELLORO VEDAQUAIS, qui affronte un lot à sa portée mais n’a encore jamais couru corde à droite.

Quant à notre Pro du Jour, Damien Laisis, il évoque les chances de ses deux partants, à Bordeaux-Le Bouscat (R-2).

Le Quinté du jour

Peloton exclusivement féminin au départ du quinté Prix Benjamin Boutin, quinté de ce début de semaine, à Compiègne (R-1). Ce handicap s’offre en effet uniquement aux juments de 4-ans et au-dessus. Restant sur un probant succès sur le gazon cagnois, TARLAMIE devrait répéter ici.

Gagnants

8 TARLAMIE : Sa dernière sortie publique s’est soldée par un probant succès dans un handicap cagnois. Bien que remontée de six livres sur l’échelle du handicapeur, elle semble en mesure de « remettre le couvert ».

Conseil de jeu : 15e P

3 KAILYN : Elle est confirmée dans les handicaps et va ici participer à son 5e quinté. A créditer d’une séduisante fin de course, le mois dernier, dans un quinté marseillais, elle mérite crédit.

Conseil de jeu : 15e P

Spéculatifs

1 L’INDOMPTABLE : Elle affiche deux places de 5e en trois quintés courus, dont celle acquise le 25 février à Marseille-Borély. En dépit de son top-weight, elle ne saurait être négligée.

6 HOLDBACKTHERIVER : Certes, elle effectue sa course de rentrée. Or, elle avait conclu 2018 par deux victoires, dont une dans un handicap clodoaldien. Mieux vaut donc s’en méfier d’emblée…

Impasses

12 PARIS PARIS : Elle n’a plus de marge de manoeuvre au poids et aurait sans doute préféré une distance plus longue. Sans nous.

14 NATSUME : Même constat que pour la précédente nommée.

Les paris Quinté du jour

Quinté8-3-1-6-11-7-4-15
Couplé1-3-6-8

Le chiffre du jour

86%

DJACKPOT DE VIVOIN (301- R-2 à Bordeaux-Le Bouscat)

En sept sorties sous la selle, il a signé six podiums (soit près de 86% de réussite), dont quatre victoires. Même s’il est le moins argenté du Grand Prix Bordeaux Métropole, il convient de s’en méfier.

L’info du jour

MAGNETIQUE (307 – R-1 à Compiègne)

Il a trouvé sa voie dans les courses à réclamer et vient d’ailleurs de s’adjuger un selling, le mois dernier à Mont-de-Marsan. Une confirmation est attendue dans le Prix de l’Ailette.

CARLY (311 – R-2 à Bordeaux-Le Bouscat)

Il a remporté six de ses sept dernières sorties. Il retrouve le tracé sur lequel il s’est imposé au mois d’octobre et sera pieds nus pour cet engagement favorable dans le Grand Prix Bordeaux Métropole. Autant d’atouts qui plaident en sa faveur…

Le Pro du jour

Après avoir travaillé avec Noël Langlois pendant cinq ans, Damien Laisis s’est installé entraîneur il y a trois ans. Basé non loin de Saint-André-de-Cubzac, depuis un peu plus de deux ans, il veille aujourd’hui à la destinée d’une vingtaine de trotteurs. Deux d’entre eux seront présents lundi à Bordeaux-Le Bouscat (R-2). Il nous en parle :

Damien, vous débutez la réunion au sulky de FARAH DES BROUSSES (205). Votre avis ?

Elle progresse. Elle n’était pas « venue » l’an dernier et avait besoin de se « fabriquer ». Elle a pris de la force. Elle s’est imposée dans un lot moyen, début janvier à Toulouse avant de répéter dix jours plus tard, à Agen. J’ai bien aimé cette dernière victoire. Il y avait le style. Faute d’engagement, elle n’a pas couru depuis. Elle a souvent été éliminée. Cela dit, elle a du travail. Selon moi, elle a la pointure pour figurer à ce niveau. Or, elle n’est pas encore assez endurcie, assez façonnée, pas assez pratique. Aussi, lundi, je vais la respecter, en m’efforçant de lui masquer l’effort. Elle a d’ailleurs des origines pour bien vieillir.  Je ne vais pas l’empêcher de faire l’arrivée, mais sachez qu’elle a un bon engagement à La Rochelle, à la fin du mois, dans une course fermée à 13.500euros.

Un mot également sur DREAM DES BROUSSES (713)…

Il n’est pas facile à entraîner. Il est lunatique et parfois autoritaire mais il n’a pas été veinard cet hiver. Pour sa rentrée, début janvier, à Toulouse, il a reculé par le jeu des relais avant de revenir finir vite. Ensuite, départ autostart, à Toulouse, il était tendu et s’est élancé au galop derrière la voiture. Après, à Agen, il n’aurait pas été loin de la vérité mais il a été gêné par un cheval au galop. Ensuite, à Bordeaux (ndlr, le 17/2), on a évité la chute de justesse. Il s’est classé 2e depuis à Toulouse. Il est en forme. Il ne faut pas qu’il se contracte mais je lui vois une bonne chance dans ce lot. J’espère juste un parcours limpide. Je redoute DORLANDO DU VIVIER (712) voire DOUGLAS DU GITE (718). S’il ne s’impose pas ici, il ne devrait plus tarder à le faire. Je l’estime.