arjel

Réunions du Lundi 1 février 2021 – Rendez-vous avec HISTOIRE DE L’ART

Vingt-quatre heures après le Prix d’Amérique, l’hippodrome de Paris-Vincennes (R-1) revient aux affaires courantes, en ce lundi 1er février 2021,  avec une réunion riche de huit courses, dont le Prix de Vittel (1ere course), support des paris à la carte.

Dans le Prix d’Issoire (4e course), la douée HISTOIRE DE L’ART devrait logiquement redorer son blason, elle qui n’aurait pas été loin de la vérité sans sa faute, le 18 janvier sur ce tracé des 2.700 mètres Grande Piste. Elle aussi fautive ce jour-là, mais gagnante depuis, HORS SERIE se dressera sur son chemin en compagnie de HEVA CHALEONNAISE, et HIGH EDITION, respectivement affichées 2e et 3e de cette épreuve référence.

Dans le Prix de Faverolles (6e course), FINGER DE RODREY retrouve un tracé de vitesse à son entière convenance. Il devrait en tirer profit. Il lui faudra toutefois se défaire de FOREVER SPEED, qui avait conclu dans son proche sillage, à l’occasion de sa 3e place acquise dans le Prix du Grand-Fougeray, courant novembre sur le tracé proposé, de FASTER SYGA, qui reste sur deux places de 3e dans la discipline, et de FEODALE, laquelle s’est imposée sur ce tracé l’hiver dernier, et vient de prouver sa bonne forme en s’imposant récemment à Angers.

A Cagnes-sur-Mer (R-2), dans l’épreuve d’ouverture, le Prix de la Marjolaine (1ere course), le 4-ans SIYOUZONE trouve un lot largement dans ses cordes. Il devrait en tirer profit. Dans le Prix Adolphe Rossio (2e course), le 4-ans WALLY a les moyens d’effectuer une course de rentrée victorieuse même si ROCQUEMONT, lauréat de cette classe 2 l’an dernier, et WONDER BOY, récent et facile vainqueur du Prix de Seranon, aux dépens notamment du précédent nommé, et ce sur le tracé proposé, celui des 1.600 mètres, P.S.F, semblent capable de lui mener la vie dure.

Le Quinté du jour

Le Prix de Vittel, quinté de ce début de semaine à Vincennes, s’offre aux trotteurs de 5-ans, ceux n’ayant pas atteint la barre des 59.000 euros de gains. Ayant en commun de rester sur une plaisant succès, GOUPIL D’ARDENNES et GRECO BELLO y compteront de logiques supporters.

Gagnants

9 GOUPIL D’ARDENNES : Il vient de s’adjuger, le 18 janvier, le prix de la Baule, et ce sur le tracé proposé. De quoi incline ici à la confiance.

Conseil de jeu : 15e P

13 GRECO BELLO : Il affiche six victoires et deux places de 2e en onze courses courues. Récent vainqueur à Nantes, il revient ici à Vincennes avec de légitimes ambitions.

Spéculatifs

2 GIRELLO : Après deux parcours profitables, courant décembre, ce trotteur préservé vient de refaire parler de lui en se classant 2e du Prix de la Baule, derrière notre favori, le 18 janvier sur ce tracé. Une confirmation est ici attendue.

3 GOLFEUR DES LOYAUX : Il a tracé une belle fin de course pour prendre la 3e place du Prix de la Baule, récemment sur ce tracé des 2.700 mètres. De nouveau pieds nus, il mérite crédit.

Impasses

14 GHANA FLIGNY : Certes, il est le plus argenté du peloton mais ses derniers parcours ne plaident pas en sa faveur. Sans nous.

Les paris Quinté du jour

Quinté9-13-2-3-7-10-6-12
Tertio2-3-7-9-13

Le chiffre du jour

1’11 »2

FINGER DE RODREY (609 – R-1 à Vincennes)

En quatre sorties sur ce tracé des 2.175 mètres, Grande Piste, il a signé un succès et deux places de 2e. En outre, il possède, en 1’11 »2, le meilleur chrono du peloton sur ce parcours de vitesse. Gare à lui dans le Prix de Faverolles.

L’info du jour

HISTOIRE DE L’ART (403 – R-1 à Vincennes)

Elle aurait disputé la victoire sans sa faute à la sortie du dernier virage, le 18 janvier sur le tracé proposé. Elle avait auparavant signé quatre succès consécutifs. Elle devra se racheter dans le d’Issoire.

WALLY (201 – R-2 à Cagnes-sur-Mer)

Il compte quatre succès en huit prestations publiques, dont celui acquis dans le Prix Pelleas (Listed-race), l’été dernier à Compiègne. Ici, pour ses débuts sur la P.S.F cagnoise, il devrait s’illustrer dans le Prix Adolphe Rossio.

Le Pro du jour

IVANOF (805) sera au départ du Prix de Fleurance, lundi à Vincennes (R-1). Son entraîneur Adrien Pereira nous en parle…

Adrien, que pouvez-vous nous dire sur votre protégé ?

J’ai une dizaine de poulinières. C’est le premier qui est né dans notre nouvel établissement. Il allait bien l’hiver dernier, au début de ses 2-ans. Et, ensuite, il a eu un passage mois bien mais il a toujours montré des moyens. La première fois qu’il est allé au qualifications, il s’est montré un peu fougueux. Il était bien pour ses débuts en compétition. Aussi, je n’ai pas été surpris de le voir s’imposer, récemment à Rouen-Mauquenchy. J’ai juste été un peu étonné du bon chrono car la piste n’était pas rapide. Son driver était satisfait. Le poulain reste assez froid et à mon avis, il est meilleur en course que le matin à l’entraînement. Il est facile d’allures et devrait bien négocier la cuvette. Il a bien travaillé vendredi matin. Il affronte deux ou trois poulains qui semblent doués mais j’en escompte une confirmation. Je lui vois une bonne chance.