arjel

Réunions du Jeudi 7 mars 2019 – OYAMBRE, un 3-ans d’avenir…

Trois jours après avoir organisé son premier quinté sur les obstacles, l‘hippodrome de Fontainebleau (R-1) propose un nouvel événement, en plat, en ce jeudi 7 mars 2019 : Le Prix Hubert de Catheu. Ayant formé le couplé gagnant de cette course l’an dernier, laquelle était alors programmée en fin d’année, courant novembre, HOPELESS et ORANGEFIELD semblent une nouvelle fois en mesure de s’y mettre en évidence. Dans l’épreuve suivante, le Prix des Trois Massifs (2e course), OYAMBRE, à créditer d’encourageants débuts, l’an dernier à ParisLongchamp, et MOUDIR, proche d’une première victoire, devraient s’expliquer pour la palme.

Quant à François Rohaut, il n’a pas pour habitude de déléguer ses protégés à Fontainebleau à des fins touristiques. L’entraîneur palois pourra non seulement compter sur la 3-ans LUCKY LYCRA, capable d’effectuer une course de rentrée victorieuse dans le Prix de la Dame Jouanne (4e course) mais également sur ROCQUEMONT (5e course), battu de peu dans un handicap cagnois, le mois dernier.

Quant à notre Pro du Jour, André Dubois, il vise la victoire avec son protégé FISTON ANVALOU.

Le Quinté du jour

Respectivement affichés 1er et 2e de la précédente édition du Prix Hubert de Catheu, quinté de ce mercredi, à Fontainebleau, lequel était alors programmé au mois de novembre, HOPELESS et ORANGEFIELD tenteront de faire aussi bien cette année, dans ce handicap disputé sur 1.200 mètres, en Ligne Droite. Pour parvenir à leurs fins, il devront notamment dominer GEORGE THE PRINCE, confirmé et efficace en pareille compagnie, et NAAB, 2e de cette course en 2017.

Gagnants

3 GEORGE THE PRINCE : Il a non seulement pris la 5e place de cette course l’an dernier mais compte également un succès et huit places en dix quintés courus. En outre, il n’a jamais terminé plus loin que 5e en quatre sorties sur ce tracé. Notre favori.

Conseil de jeu : 10e G/P

14 NAAB : A l’instar de notre favori, ce 5-ans entraîné par Carina Fey a des références à faire valoir sur ce tracé, y comptant cinq podiums en six tentatives. Obligé d’y croire.

Conseil de jeu : 15e P

Spéculatifs

6 HOPELESS : Ce n’est autre que le vainqueur de cette course, l’an dernier, courant novembre. Bien que remonté sur l’échelle des poids, il conserve une bonne carte à jouer.

9 ORANGEFIELD : Il a conclu l’exercice 2018 sur deux places de 2e, dont celle acquise dans ce Prix Hubert de Catheu, le 15 novembre. Une confirmation est ici attendue.

Impasses

16 GONE SOLO : Il compte trois échecs en autant de sorties dans les quintés, et découvre la piste de Fontainebleau. Mission compliquée.

Les paris Quinté du jour

Quinté3-14-6-9-5-13-4-15
Couplé3-6-9-14

Le chiffre du jour

90%

GEORGE THE PRINCE (103 – R-1 à Fontainebleau)

Ce 5-ans compte un succès et huit places en dix quintés courus. Soit 90% de réussite en pareille société. De surcroît confirmé à Fontainebleau, il comptera de logiques preneurs dans le Prix Hubert de Catheu.

L’info du jour

OYAMBRE (203 – R-1 à Fontainebleau)

Pour ses débuts publics, il a pris une encourageante 3e place, courant octobre à ParisLongchamp. En outre, il est engagé dans le Grand Prix de Paris (Gr.I), programmé courant juillet. Attention à son retour en piste dans le Prix des Trois Massifs.

EXPRESS DUO (412 – R-2 à Caen)

Sa dernière sortie sous la selle a été couronnée de succès, cet hiver à Cabourg. En outre, il retrouve un tracé sur lequel il s’est imposé début septembre, et évoluera pieds nus pour cet objectif.

Le Pro du jour

André Dubois présente FISTON ANVALOU (210) dans le Prix de Venoix, jeudi, à Caen (R-2). Voici ses impressions :

André, que pouvez-vous nous dire sur votre pensionnaire ?

Lors de sa dernière sortie, à Vincennes (ndlr, le 28/01), le cheval a été sanctionné pour ses allures. C’est dommage, car aux dires de son jockey, il aurait lutté pour les premières places. Il a vu le vétérinaire dans la foulée, lequel a détecté une petite gêne dans le jarret. Le cheval a donc eu des soins. Il a été infiltré du jarret, du dos et des boulets, histoire d’être tranquille. Tout est rentré dans l’ordre. Je l’avais engagé lundi dernier à Caen, au sulky, mais il a été éliminé. Je me suis donc orienté sur cette course, sous la selle. Il doit rendre la distance mais c’est un bel engagement pour lui. Au premier échelon, il ne semble pas y avoir de « ténors ». Au travail, le cheval me donne satisfaction. Je l’ai d’ailleurs emmené sur la piste de Meslay-du-Maine pour parfaire sa condition. Il sera muni de petits alus aux antérieurs. A mon avis, c’est un lot à sa portée. Je suis confiant !