arjel

Réunions du Jeudi 6 février 2020 – Un engagement sur mesure pour GUAPO MARBOULA

La journée de ce jeudi 6 février 2020 à Vincennes honore la mémoire de plusieurs journalistes hippiques.

Au cours de cette nouvelle réunion dans le temple du trot, Christian Bigeon sera l’un des hommes à suivre, notamment dans le Prix Maurice et jérôme Bernardet – Prix d’Anet (6e course). Dans cette épreuve réservée aux trotteurs de 5-ans, il pourra en effet compter sur FILS D’HAUFOR, lequel reste sur deux encourageants succès sur le tracé proposé, celui des 2.700 mètres Grande Piste. Face à lui, FLASH DE JOUX, qui compte cinq victoires en seulement dix courses courues, et FURIOUS WIND, à créditer du meilleur chrono du peloton sur ce parcours, tenteront de lui voler la vedette.

En fin de réunion, dans le Prix André Théron (8e course), le 4-ans GUAPO MARBOULA a les moyens de dicter sa loi. D’autant que cet autre pensionnaire de l’entraîneur mayennais retrouve le tracé de son dernier succès, celui obtenu début novembre, et ce dans la réduction kilométrique d’1’16 »3. GALA D’URFIST, platonique lauréat le 27 janvier sur la grande piste, les réguliers GRIZZLY BEAR et GANGU SAN, affichés dans cet ordre, sur le podium du Prix de Montbéliard, début janvier sur plus court, semblent les plus indiqués pour lui donner la réplique.

Quant à notre Pro du Jour, Richard Joly, il escompte une nouvelle fois un bon résultat de son protégé EVRESTO, dont les trois prestations hivernales, au trot monté, ont été couronnées de succès.

Le Quinté du jour

FREYJA DU PONT était en piste pas plus tard que dimanche dernier afin de préparer le Prix Jean Le Gonidec, quinté de ce jeudi à Vincennes. Pieds nus pour cet objectif, elle devrait répondre présente.

Gagnants

11 FREYJA DU PONT : Elle s’est classée 2e d’une épreuve de même facture, le 8 décembre sur ce tracé. Preuve de sa compétitivité à ce niveau. Alignée pieds nus, contrairement à sa récente sortie, elle ne devrait pas être loin de la vérité.

Conseil de jeu : 15e P

8 FLECHE DU YUCCA : Elle n’a cessé de gravir les échelons lors des derniers mois, s’étant notamment classée 2e du Critérium Continental, avant de prendre la 3e place du récent Prix de Croix (Gr.II). Sa chance saute aux yeux !

Conseil de jeu : 10e P

Spéculatifs

15 FLECHE BOURBON : Ses dernières sorties ont été enregistrées sous la selle. Elle a notamment pris part au Prix de Cornulier (Gr.I). Or, elle a également de sérieuses références à faire valoir à l’attelé. Pour son retour dans la discipline, elle a les moyens de mettre tout le monde d’accord.

9 FAVORITE FLIGNY : L’été dernier sur ce parcours, elle s’est classée deuxième Prix Guy le Gonidec (Gr.II), apanage de Flèche Bourbon. Dès lors, la méfiance s’impose…

Impasses

5 FABLE DU PLESSIS : Elle n’a pas couru depuis le mois de novembre et reste ferrée pour cette course de rentrée. Pour plus tard.

13 FLORE DE JANEIRO : Elle est plus recommandable sous la selle. On écarte.

Les paris Quinté du jour

QuintéBases : 11-8-15. Champ réduit : 9-10-7-6-2-4
Duo 48-11-15

Le chiffre du jour

1’13 »9

FURIOUS WIND (605 – R-1 à Vincennes)

Il reste sur deux plaisantes places de 3e en semblable compagnie et possède, en 1’13 »9, le meilleur chrono du peloton sur le tracé proposé. Attention à lui dans le Prix Maurice et jérôme Bernardet.

L’info du jour

GUAPO MARBOULA (811 – R-1 à Vincennes)

Certes, il reste sur une disqualification. Or, il est estimé par son entourage et affiche deux succès en quatre courses courues sous la selle, dont celui obtenu avec aisance, début novembre sur le tracé proposé. Gare à lui dans le Prix André Théron.

SAGAROI (805 – R-3 à Mont-de-Marsan)

Toujours présenté à bon escient, il affiche deux succès et une place de 2e en autant de sorties à Mont-de-Marsan. Il a les moyens de conserver son titre dans le Prix de Tauriac.

Le Pro du jour

EVRESTO (401) sera au départ du Prix de Louviers, jeudi à Vincennes (R-1). Son entraîneur-jockey Richard Joly nous en parle :

Richard, avez-vous été surpris des trois derniers succès de votre protégé ?

Pas vraiment. Je l’ai toujours estimé. Il a toujours montré de la qualité. Là, où il m’a un peu étonné, c’est dans sa progression. Il s’adapte désormais à toutes les distances. Je ne le pensais pas capable de faire aussi bien cet hiver, sur 2.200 mètres. Il s’est retrouvé à l’aise à démarrer. Il a élargi sa palette de compétences. Il a pris de la vitesse, de la maniabilité. D’autre part, il est moins nerveux qu’il y a un an. Bref, il a pris du métier. Il est tardif. Je l’ai préservé. A mon avis, il va arriver à maturité cette année.

A-t’il des défauts ?

Sous la selle, de moins en moins. A l’attelé, il reste encore délicat, et démarre lentement. Toutefois, il devenu « préparable » au sulky. C’est de bon augure.

Quelles seront ses ambitions, jeudi ?

C’est plus relevé que la dernière fois mais il s’est imposé avec aisance cet hiver. Il est resté au mieux. Je le pense capable de se mettre en évidence. A noter qu’il sera ferré léger, avec des alus. Neufs, ces fers pèsent 30 grammes et il a couru avec tout l’hiver. Aussi, avec l’usure, ses fers ne pèsent désormais qu’entre 15 et 20 grammes. En outre, c’est la dernière de son meeting. J’espère donc une confirmation de sa part avant de lui accorder une période de repos, durant quinze jours, à la mer, puis deux ou trois mois, à la maison. Ensuite, il devrait enchaîner sur le meeting de printemps de Vincennes.